Delegation of the European Union to El Salvador and to the Central American Integration System (SICA)

EEAS RSS Feeds

Displaying 1 - 10 of 130

À l'issue de négociations ardues, les dirigeants de l'UE sont convenus d'un plan de relance financé de manière ambitieuse. Avec cet accord, l'UE montre sa résilience et sa solidarité internes. Ce résultat, qui revêt une importance vitale pour les citoyens européens, jette également les bases du rapport de l'Europe au reste du monde. Notre unité interne détermine notre force extérieure.

L'eau, c'est la vie. Nous pouvons survivre plusieurs jours sans manger, mais pas sans boire. L'eau est aussi l'ingrédient de base, essentiel à la production de tous les types de nourriture, d'origine animale ou végétale. C'est la raison pour laquelle la question de l'accès à l'eau douce a toujours été centrale pour les êtres humains, et a donc toujours été la source de nombreux conflits. Toutefois, ces conflits intrinsèquement liés au changement climatique, au développement économique et à la croissance démographique revêtent aujourd'hui une dimension de plus en plus préoccupante: l'accès à l'eau est devenu l'une des principales questions géopolitiques de notre siècle.

Même en cette période de pandémie mondiale, des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre continuent d'être perpétrés. L'UE réitère sa détermination à défendre et à faire respecter les principes et les valeurs consacrés dans le statut de Rome, ainsi qu'à soutenir la CPI.

A faster and solid recovery relies on the empowerment of the youth. As the entire world suffers from the Covid-19 pandemic, developing regions are more exposed to its consequences. On the World Youth Skills Day, the EU acknowledges the importance of upskilling the youth to build a more prosperous future for all.

J'ai eu le plaisir de participer ce 9 juillet à une table ronde réunissant des experts renommés dans le domaine des affaires internationales issus de tous les continents, organisée par l'Institut d'études de sécurité de l'UE et le groupe de réflexion Carnegie afin d'examiner comment évoluer ensemble dans ce monde bousculé par la pandémie.

Le 7 juillet, les ministres des affaires étrangères de l'Allemagne, de la France, de l'Égypte et de la Jordanie ont tenu une discussion importante sur les risques liés à l'annexion unilatérale de certaines parties de la Cisjordanie. Je n'ai malheureusement pas pu y participer, étant en déplacement pour traiter d'autres questions tout aussi importantes. L'UE était représentée par la secrétaire générale du SEAE et par la représentante spéciale de l'UE pour le processus de paix au Proche Orient.

"La démographie, c'est le destin", disait le sociologue Auguste Comte, l'idée étant que l'évolution et la distribution démographiques déterminent l'avenir d'un pays ou d'une région. Il y a peu, ma collègue Dubravka Šuica, vice-présidente de la Commission européenne en charge du portefeuille"Démocratie et démographie", nous a remis une analyse des conséquences prévisibles des changements démographiques en cours en Europe et dans le monde. Ce travail mérite toute notre attention car il s'agit d'une question déterminante, à la fois pour les affaires intérieures de l'Union et pour la place de celle-ci sur la scène mondiale.

Nous devons instaurer une culture stratégique commune en Europe. Si nous nous accordons davantage sur la manière de voir le monde et les défis qui s'y présentent, il sera plus facile de se mettre d'accord sur la manière d'y faire face. Compte tenu de nos histoires différentes, cela prendra du temps. Cela suppose de nombreuses discussions entre tous les acteurs participant à l'élaboration de la politique étrangère de l'Europe, tant à Bruxelles que dans les capitales. Nous devons comprendre d'où chacun d'entre nous vient; déterminer ce qui inquiète les gens et pourquoi; mais aussi voir ce que nous avons en commun.

La torture nie la dignité de l’être humain. Ses victimes souffrent de blessures visibles et invisibles. Et c'est, aujourd’hui encore, la terrifiante réalité. En cette journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, le haut représentant de l’UE, Josep Borrell, fait la déclaration suivante: «À l’heure où le monde unit ses efforts pour surmonter la pandémie de coronavirus, les droits de l’homme doivent rester au centre de notre combat. En ce jour, nous faisons entendre les voix des centaines de milliers de personnes qui ont été victimes de torture ou qui le sont encore aujourd’hui.»

En cette journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, nous rendons hommage aux victimes de la torture et d’autres traitements cruels, inhumains ou dégradants. À l’heure où le monde unit ses efforts pour surmonter la pandémie de coronavirus, les droits de l’homme doivent rester au centre de notre combat. En ce jour, nous faisons entendre les voix des centaines de milliers de personnes qui ont été victimes de torture ou qui le sont encore aujourd’hui.

Pages