Delegación de la Unión Europea en El Salvador

L'UE poursuit son soutien aux infrastructures routières

19/12/2017 - 16:58
Voices and views

Ce 18 décembre 2017, a eu lieu au Ministère de l'Economie, des Finances et du Développement, la cérémonie de signature des lettres d'accord entre le Gouvernement Burkinabè et la Banque Africaine de Développement (BAD), en présence des représentants de l'UE et de la JICA (coopération japonaise), qui cofinancent le projet, visant la réhabilitation de la route communautaire "CU2a" section Gounghin-Fada N'Gourma-Pièga-Frontière du Niger.

Ce projet, d'un montant total de 192 millions d'euros, cofinancé par le Gouvernement du Burkina Faso, l'Union européenne, la Banque Africaine de Développement, la JICA et l'UEMOA, permettra de réhabiliter un tronçon de 218 km qui se trouve actuellement dans un état de dégradation très avancée sur l'axe communautaire Burkina Faso- Niger, de l'espace UEMOA.

La contribution de l'Union Européenne se fait au travers de la Facilité d'investissement pour l'Afrique (AfiF) sous forme de don d'un montant de 28.7 millions d'euros, selon un arrangement financier spécifique (blending) avec la BAD. Le contrat UE-BAD correspondant a été signé le 27 novembre dernier à Abidjan, à l'occasion du Sommet Union Européenne-Union Africaine.

Le projet consiste à la réhabilitation du tronçon Gounghin – Fada N’Gourma – Piéga – Frontière du Niger de la route nationale n°4, située sur le corridor communautaire CU2a du réseau routier de l’UEMOA. Les autres tronçons de cet axe prioritaire, au Burkina Faso comme au Niger, ont été également réhabilités précédemment, avec le soutien de l'UE.

Cette route représente l’un des principaux axes routiers du Burkina Faso pour les échanges économiques, aussi bien sur le plan national que sur le plan du transit international, où elle joue un rôle important pour le développement économique régional, en facilitant les échanges entre les pays de l’hinterland (Mali, Burkina Faso, Niger) et ceux du littoral.

Secciones editoriales: