Delegation of the European Union to El Salvador

Discours de l'Ambassadeur de l'Union europeenne a Bangui a l'ouverture du colloque EUTM - FACA

15/03/2017 - 13:49
Summits

COLLOQUE EUTM – FACA Les Forces armées centrafricaines (FACA) et la mission d'entrainement militaire de l'Union européenne (EUTM), ont organisé conjointement un colloque le 6 mars 2017 à Bangui.

Sous la présidence du ministre de la Défense nationale, Joseph Yakété et de l'ambassadeur de l'Union européenne à Bangui, ce colloque avait pour but, de proposer aux autres ministères du gouvernement, à la communauté internationale et à la société civile, un point de situation sur les FACA en y intégrant le rôle de l'EUTM dans leur réorganisation.

 

DISCOURS DE L'AMBASSADEUR DE L'UNION EUROPÉENNE A BANGUI, JEAN PIERRE REYMONDET-COMMOY A L'OUVERTURE DU COLLOQUE "LES FACA: POINT DE SITUATION ET REORGANISATION EN COURS"

 

6 MARS 2017

 

Monsieur le Ministre de la Défense,

Monsieur le Ministre-Conseiller à la Présidence,

Monsieur le Président de la Commission Sécurité et Défense de l'Assemblée Nationale,  

Monsieur le Chef d'Etat-major des armées,

Monsieur le Commandant d'EUTM,

Messieurs les officiers généraux et Mesdames et Messieurs les membres des forces armées centrafricaines et internationales,

Mesdames et messieurs les représentants du Gouvernement et des administrations centrafricaines,  de la société civile, et de la  communauté diplomatique, et des partenaires internationaux,

Chers collègues et chers amis,

Je souhaite tout d'abord remercier les organisateurs de ce colloque, qui apparait tout à fait  opportun pour partager un point de situation sur les  Forces Armées centrafricaines, et leur réorganisation.  C'est là un domaine crucial dans le contexte du  renouveau de la Centrafrique auquel nous assistons actuellement.

Je voudrais saisir cette opportunité pour rendre hommage à la détermination des autorités centrafricaines à poursuivre un processus ambitieux et de réforme des Forces armées nationales afin qu'elles soient mises  progressivement,  en capacité de remplir leur indispensable rôle.

L'Union Européenne est pleinement engagée en soutien au Gouvernement et à  l'Etat-Major des FACA  dans leurs efforts.  Le lancement, en Juillet dernier, d'EUTM, nous permet d'intensifier notre  contribution à la modernisation des Forces Armées Centrafricaines, notamment en apportant un appui dans les domaines du Conseil stratégique, de la formation,  et de l'entrainement opérationnel. EUTM ayant maintenant atteint sa pleine capacité, le rythme de formation s'accélère, puisque compte tenu des formations déjà achevées, un bataillon complet aura été formé d'ici avril, et 2 bataillons soit environ 1500 officiers, sous-officiers et soldats d'ici la fin de l'année. C'est là un vecteur important de la réforme des FACA….  

…Et il est urgent de capitaliser sur ces acquis  en mobilisant  l'équipement  nécessaire pour que les militaires centrafricains puissent assurer,  aux côtés des forces internationales de la MINUSCA, les missions pour lesquelles ils sont formés et entrainés. Compte tenu des graves défis sécuritaires, il serait en effet paradoxal de laisser inemployés des troupes  faute d'équipements nécessaires, au risque qu'elles perdent  progressivement les acquis de leur entrainement.   Ce colloque devrait être également une opportunité pour le Gouvernement de  sensibiliser les partenaires de la RCA aux besoins dans ce domaine.

Au-delà des appuis et formations d'EUTM, les instruments de coopération de l'Union Européenne sont également mobilisés actuellement, notamment au bénéfice du renforcement des capacités du Ministère de la Défense dans le domaine de la gestion des ressources humaines, financières et matérielles, des systèmes d'information, ainsi que de la formation professionnelle des ex-militaires souhaitant  quitter les FACA pour  la vie civile. Ce sont là des composantes importantes de la réorganisation des FACA.

Monsieur le Ministre, Monsieur le Chef d'Etat-Major, Mesdames et Messieurs,

La situation sécuritaire actuelle  témoigne   également de l'urgence de parvenir à des résultats tangibles dans les aspects liés au DDR.  

Les progrès attendus dans ce domaine, largement tributaire des avancées dans le processus de paix et de réconciliation nationale,  pourraient à terme se concrétiser par l'éventuelle intégration de nouvelles recrues dans les FACA conformément aux accords du Forum de Bangui. Ce sont là également des enjeux importants de la réorganisation des FACA en cours.   

Chers organisateurs et participants au colloque,

L'Union européenne sera attentive à vos discussions d'aujourd'hui afin de nous permettre, en appui aux autorités centrafricaines et en étroite coordination avec les autres partenaires,  de  contribuer au mieux à la transformation des FACA en une force armée nationale moderne, efficace, inclusive et sous contrôle démocratique. Une armée capable d'apporter progressivement une plus forte contribution à la sécurité, en pleine collaboration avec la MINUSCA…

Je vous remercie pour votre aimable attention…

Editorial Sections: