The European Union Delegation to Egypt

Mémorandum sur l’hébergement des femmes et des filles victimes et survivantes de violences

12/02/2021 - 11:47
Activités en ligneProjets financés par l’UE

Dans le cadre du projet « Renforcement des capacités des organisations locales de la société civile pour un accompagnement global des femmes victimes de violences – « Nt3elmo w n3ewlo ala rassna» cofinancé par l’Union européenne, la Fédération des ligues des droits des femmes, réseau- Injad et l'association Quartiers du Monde organisent une rencontre de présentation du mémorandum sur l’hébergement des femmes et des filles victimes et survivantes de violences le vendredi 12 février 2021 via Zoom.

Lien Zoom

Le mémorandum porte sur une étude lancée en 2020 pour  déterminer les politiques publiques et le cadre législatif relatifs à l’hébergement des femmes victimes et survivantes de violences au Maroc. Les résultats de cette étude seront discutés en présence de décideurs politiques, d’acteurs régionaux et de représentant.e.s spécialisé.e.s des organisations de la société civile en analysant les politiques publiques relatives à l’hébergement des femmes victimes de violences au Maroc.

La dernière enquête réalisée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) en 2019 montre que le Maroc connaît toujours une flambée de violence à l’égard des femmes. Près de 57% de l’ensemble de la population féminine ont été exposées à toutes formes de violences, et ce malgré les mesures prises par le Maroc telles que la ratification de la Convention pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes ou encore la Stratégie nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes 2020-2030.

Au niveau national, des mesures ont été prévues pour prendre en charge des femmes victimes de violence basée sur le genre avec la mise à disposition de services d’hébergement aux victimes. Citons au niveau législatif La Loi n° 103-13 relative à la lutte contre la violence faite aux femmes via l’article 2-5-82 prévoyant, en autre, de mettre en place des mesures de protection et de placement de la femme victime de violence dans des établissements d’accueil ou des établissements de protection sociale. La protection, l’assistance et l’hébergement des femmes victimes de violence est également un axe du Plan Gouvernemental pour l’Egalité 1&2 (PGE1&2 /IKRAM1&2).

La « Stratégie nationale de lutte contre la violence faite aux femmes 2020-2030 » vise, entre autre, à « l’institutionnalisation de la prise en charge des femmes et des filles victimes de violence et leur autonomisation économique et sociale. En adoptant la diligence raisonnable aux victimes, la stratégie nationale a proposé des mesures essentielles dont en particulier « le développement et la généralisation du système d’hébergement provisoire des femmes victimes de violence » et l’institutionnalisation de l’appui aux initiatives de la société civile.

Les efforts déployés par la société civile pour fournir les services d’hébergement ont du mal à être pérennes fautes de moyens financier, humains et logistiquement principalement. L’offre globale de ces différents centres à l’échelle nationale ne dépasse pas 76 centres qui disposent d’environ 1072 lits d’hébergement.

12/02/2021


En ligne via Zoom

Rabat
Maroc