The European Union Delegation to Egypt

Russie: le haut représentant/vice-président, M. Josep Borrell, s’est entretenu avec le ministre des affaires étrangères, M. Sergey Lavrov

Brussels, 21/08/2020 - 15:01, UNIQUE ID: 200821_6
Press releases

Le jeudi 20 août, le haut représentant/vice-président, M. Josep Borrell, s’est entretenu avec le ministre des affaires étrangères, M. Sergey Lavrov, à propos de la situation en Biélorussie à la suite des élections présidentielles du 9 août. En sa qualité de coordinateur de la commission conjointe du plan d'action global commun, le haut représentant/vice-président s’est également entretenu avec le ministre Lavrov au sujet des récentes propositions des États-Unis présentées lors du Conseil de sécurité des Nations unies.

En ce qui concerne la Biélorussie, le haut représentant/vice-président a réitéré que l’Union européenne estime que les récentes élections qui se sont tenues dans ce pays n’ont été ni libres ni régulières et qu’elle n’en reconnaît dès lors pas les résultats.

Le haut représentant, Josep Borrell, a souligné que l’Union européenne accordait la plus grande attention à la situation en Biélorussie, comme en ont témoigné les récentes réunions des ministres des affaires étrangères de l’UE le 14 août et des chefs d’État ou de gouvernement de l’UE le 19 août. À la suite de deux appels téléphoniques entre le président du Conseil européen, M. Charles Michel, et le président russe, M. Vladimir Poutine, le mardi 18 août et le jeudi 20 août, le haut représentant a rappelé la nécessité d’un dialogue national inclusif en Biélorussie qui mène à une solution constructive et pacifique dans le respect des droits fondamentaux des citoyens biélorusses. Il faut éviter toute interférence extérieure négative. Il appartient au peuple biélorusse de déterminer l’avenir de son pays.

Le haut représentant, Josep Borrell, a souligné le message de soutien clair de l’UE en faveur de l’indépendance et de la souveraineté de la Biélorussie ainsi que du choix démocratique du peuple biélorusse et de ses libertés et droits fondamentaux.

L’Union européenne est prête à contribuer aux efforts pour faciliter une sortie pacifique et constructive de la crise. À cet égard, l’UE soutient pleinement les propositions de dialogue en Biélorussie de l’OSCE et est disposée à fournir une assistance afin de les faire progresser, si nécessaire.  Le haut représentant espérait que la Russie, en tant qu’État membre de l’OSCE, pourrait exercer une influence positive en apportant son soutien à ces propositions.

Le haut représentant a également indiqué au ministre des affaires étrangères, M. Lavrov, que l’Union européenne travaille sur des sanctions visant les responsables de la violence, de la répression des manifestations pacifiques et de la falsification des résultats des élections en Biélorussie. Il a également mis l’accent sur l’intention de l’UE de venir en aide à la population biélorusse à la lumière de la violence, de la répression et de l’érosion des libertés fondamentales.

En ce qui concerne le plan d'action global commun, le haut représentant a réaffirmé sa détermination à poursuivre la collaboration avec la Russie, les autres participants du plan d’action global commun et la communauté internationale afin de préserver l’accord.

Le haut représentant avait déclaré plus tôt dans la journée qu’il souhaitait un prompt rétablissement à Alexeï Navalny, membre de l’opposition russe. L’Union européenne espère qu’une enquête rapide, indépendante et approfondie sera menée sur son empoisonnement présumé et, si celui-ci est confirmé, que les responsables seront amenés à répondre de leurs actes. Nous attendons toujours que les autorités russes honorent leurs promesses d’autoriser le transfert à l’étranger rapide et en toute sécurité de M. Navalny afin de recevoir un traitement médical, conformément aux souhaits de sa famille.

Languages:
Équipes éditoriales: