The European Union Delegation to Egypt

La haute représentante/vice-présidente, Mme Federica Mogherini, s'est entretenue avec le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, M. Filippo Grandi

Brussels, 02/09/2019 - 17:17, UNIQUE ID: 190902_7
Press releases

Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, s'est entretenue ce jour par téléphone avec le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, M. Filippo Grandi.

La haute représentante et le Haut-Commissaire se sont entretenus de la situation qui règne actuellement en Amérique latine dans la foulée de la visite effectuée récemment par M. Filippo Grandi au Brésil et au Chili, qui accueillent en ce moment un grand nombre de réfugiés et migrants vénézuéliens. Mme Federica Mogherini s'est déclarée préoccupée par la crise humanitaire et la crise des réfugiés qui frappent le Venezuela et la région, et a salué l'action des pays hôtes. Tous deux se sont accordés sur la nécessité de mobiliser un soutien financier et politique supplémentaire pour faire face aux conséquences régionales de la crise au Venezuela. L'UE a jusqu'à présent mobilisé 127 millions d'euros en faveur de mesures tant au Venezuela que dans les pays voisins, qui s'inscrivent dans le cadre d'une action plus vaste comprenant aussi bien des démarches diplomatiques que des efforts de développement à long terme. Ils sont convenus de rester en contact au cours des prochaines semaines à ce sujet.

Ils se sont également entretenus de la situation préoccupante en Libye, où l'UE et le HCR coopèrent étroitement pour aider les réfugiés et les migrants, y compris dans le contexte de la task force tripartite réunissant l'Union européenne, l'Union africaine et les Nations unies. Grâce à ces efforts conjoints, plus de 4 000 personnes ayant besoin d'une protection internationale ont été évacuées de la Libye et réinstallées dans des pays tiers et 48 000 migrants ont, depuis le début de 2017, bénéficié d'une aide pour quitter la Libye et rentrer volontairement dans leur pays d'origine. Mme Federica Mogherini a saisi cette occasion pour se féliciter des efforts actuellement déployés par le HCR et le gouvernement du Rwanda pour mettre en place un nouveau centre de transit pour les réfugiés évacués de Libye.

Dernier point, mais non le moindre, Mme Federica Mogherini et M. Filippo Grandi ont discuté de la situation des réfugiés syriens et se sont accordés à dire que les retours vers la Syrie n'étaient possibles que s'ils avaient lieu en toute sécurité, de manière volontaire et dans la dignité et s'ils reposaient sur une décision prise en connaissance de cause.

Languages:
Équipes éditoriales: