Delegation of the European Union to DR Congo

Discours de l'ambassadeur de l’UE à l'occasion de la cérémonie de signature d'un accord de partenariat avec l'UNICEF pour un meilleur accès de la population aux soins de santé en RDC

Brussels, 22/06/2020 - 17:28, UNIQUE ID: 200622_18
Speeches of the Ambassador

Monsieur le Vice-ministre de la santé,

Monsieur le Représentant résidant de l’UNICEF,

Monsieur l’Ordonnateur national délégué du Fonds européen de développement,

Mesdames et Messieurs en vos titres et qualités,

 

Nous nous retrouvons une fois de plus pour célébrer un évènement majeur, celui de procéder à la cérémonie de remise d’un lot important d’équipements et de fournitures acquis à travers le Programme de l’Union européenne de renforcement de l'offre et développement de l'accès aux soins de santé en RDC dans son volet mis en œuvre par l’Unicef.

Cette cérémonie a lieu au moment où la République démocratique du Congo totalise 2 ans de mise œuvre de son programme de renforcement du système de santé recadré et 3 mois de mise en œuvre du plan multisectoriel contre l’épidémie au COVID-19 élaboré début avril 2020, et qui démontrent de façon particulière l’importante d’un système logistique performant.

A l’instar de tous les partenaires de la RDC, l’Union européenne (UE) s’est engagée à accompagner le gouvernement à réaliser son ambition d’accroitre la couverture et l’utilisation des services et soins de santé de qualité par la population avec équité et protection financière à travers le soutien à la mise en œuvre de son Plan National de Développement Sanitaire (2016-2020) qui a été recadré en 2019 pour la période 2019-2022.

L’UE a concrétisé cet engagement à travers son Programme de Renforcement de l'Offre et Développement de l’accès aux Soins de santé en République démocratique du Congo (PRO DS) financé par le 11ème Fond Européen pour le développement pour un montant actuel de 217 MEUR, après renforcement budgétaire suite à la crise sanitaire intervenue au Kasaï en 2018 ainsi que d’Ebola à l’Est du pays en 2019 et la pandémie actuelle au Covid-19.

Cet appui est destiné à plus de 8,5 millions de personnes en RDC qui vont ainsi bénéficier de soins de qualité, à des prix abordables et de manière pérenne dans des centres de santé et 13,5 millions de personnes dans des hôpitaux de référence en RDC.

Il vous souviendra que le Plan National de Développement Sanitaire prévoit de répondre entre autre au défi de l’insuffisance d’équipements et de fournitures ainsi que de leur maintenance pour renforcer le système de santé de la RDC.

En retenant comme un des résultats "Des bâtiments et des équipements adaptés sont en place pour la dispensation de soins de qualité », le Programme de Renforcement de l'Offre et Développement de l’accès aux Soins de santé en République démocratique du Congo financé par l’Union européenne a pris en compte cette préoccupation.

C’est dans ce cadre qu’à travers le contrat avec Unicef qui dispose d'une grande capacité logistique, il est prévu d’équiper les zones de santé appuyées par l’UE en fonction des leurs besoins respectifs:

  • En intrants de nutrition pour la prise en charge nutritionnelle de 50.000 enfants souffrant de malnutrition ;
  • En réfrigérateurs solaires pour améliorer la capacité à vacciner les enfants ;
  • En véhicules tout terrain ainsi qu’en motos pour les supervisions et pour le transport des médicaments et des vaccins ;
  • Et d’un véhicule à la direction centrale d’études et planification du Ministère de la Santé.

Au cours de la cérémonie de ce jour, il est donc prévu de remettre les différents équipements et fournitures suivants au Ministère de la santé pour lesquelles la destination finale devra respecter la répartition issue de l’état des besoins initial.  Il s’agit de:

  • 38,922 cartons d’Aliment Thérapeutique Prêt à l’Emploi (ATPE) ;
  • 106 réfrigérateurs solaires ;
  • 22 véhicules tout terrain ;
  • 91 motos.

Je termine ce mot de circonstance en insistant sur le fait que ces équipements et fournitures doivent être utilisés de manière rationnelle et transparente pour renforcer pour un appui optimal au Plan National de Développement Sanitaire recadré.

Mais je ne clore ces quelques mots sans rappeler aussi que la santé c’est l’affaire de tous et qu’en période de pandémie, le respect des gestes barrières sauve des vies. En protégeant les autres, nous nous protégeons toutes et tous et ceux qui nous sont chers!