Délégation de l'Union européenne en République démocratique du Congo

Déclaration du Haut représentant au nom de l'Union européenne à l'occasion de la Journée des Droits de l'Homme, 10 décembre 2019

Brussels, 10/12/2019 - 10:02, UNIQUE ID: 191210_35
Statements by the HR/VP

Nous célébrons cette année le 10ème anniversaire de la Charte des droits fondamentaux et le 30e anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant. Pourtant, ces droits continuent d'être contestés dans le monde entier. En particulier, les enfants et les jeunes restent les principales victimes des violations des droits de l'homme. Ils sont contraints de chercher refuge, recrutés comme soldats, contraints au travail des enfants ou déchirés de leur famille contre leur gré.

Dans de nombreux endroits du monde, les citoyens se mobilisent en faveur des Droits de l'Homme. Les défenseurs des droits humains descendent dans la rue pour exiger le respect de leurs droits : civil, politique, économique, social et culturel. Les jeunes en particulier sont de plus en plus actifs à défendre leurs droits et leur avenir.

Dans ce paysage mondial en mutation, l'Union européenne reste le plus fervent partisan du système multilatéral. C'est le pilier de la promotion et de la protection des Droits de l'Homme. L'Union européenne renforcera son engagement de longue date, en mettant l'accent sur de nouvelles questions telles que l'intelligence artificielle ou le changement climatique.

L'Union européenne réaffirme son ferme attachement à la pleine jouissance des droits de l'homme par toutes les femmes et les filles. L'engagement intensifié de l'Union européenne en tant qu'acteur mondial a débouché sur d'importantes réalisations au Conseil des Droits de l'Homme et à l'Assemblée générale des Nations Unies en 2019. En particulier, l'Union européenne a contribué à faire avancer les droits de l'enfant et la liberté de religion ou de conviction. Il a créé un consensus sur les situations problématiques des droits de l'homme en République populaire et démocratique de Corée, au Myanmar et en Syrie. L'Union européenne a continué à s'associer à la Société civile, aux défenseurs des Droits de l'Homme, aux Universités, au Secteur privé et à bien d'autres pour faire avancer le dossier des droits de l'homme.

Le Forum UE-ONG sur les Droits de l'Homme, qui s'est tenu à Bruxelles les 3 et 4 décembre, avec la participation d'environ 200 militants de la Société civile et défenseurs des Droits de l'Homme, a exploré le rôle de l'Union européenne dans la promotion d'un avenir environnemental équitable et a formulé des recommandations sur d'éventuelles actions ciblées. La gestion des terres et des ressources naturelles est l'un des défis les plus critiques auxquels le monde est confronté aujourd'hui. L'Union européenne reconnaît l'importance du travail des défenseurs des Droits de l'Homme, souvent face à de grandes adversités et à des coûts personnels. L'Union européenne appelle tous les partenaires à permettre aux défenseurs des Droits de l'Homme de travailler dans un environnement sûr et propice, exempt d'obstacles et d'insécurité.
 
L'Union européenne continuera à protéger, à promouvoir et à mettre en oeuvre les Droits de l'Homme avec tous les pays, organisations et individus engagés à apporter des réponses efficaces et innovantes aux défis existants et nouveaux. Nous avons accompli beaucoup mais il reste encore beaucoup à faire.

Josep Borrell - Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et de vice-président de la Commission européenne.

Équipes éditoriales: