Delegation of the European Union to DR Congo

Signature des contrats de subvention en faveur du Parc national des Virunga

Bruxelles, 12/01/2018 - 18:41, UNIQUE ID: 180112_5
Press releases

Les financements de l’UE s'opèrent dans le cadre de la coopération bilatérale avec la RDC et proviennent du Fonds européen de développement (FED). La subvention à l'électrification rurale est financée par la Belgique via une convention de transfert au bénéfice du Programme d'Appui à la politique national de conservation et gestion des forêts et de la biodiversité, dans le cadre du 10ème FED. La subvention pour le programme agriculture & pêche est financée par le Programme Environnement et agriculture durable pour la sauvegarde des sites biologiques prioritaires de la RD Congo, dans le cadre du 11è FED. La Convention de Financement de ce programme totalise 120 millions euros et cible cinq aires protégées d'importance majeure du pays.

ELEMENTS A L’ATTENTION DE LA PRESSE

12 JANVIER 2018

 

 

La périphérie du Parc National des Virunga (PNVi), reconnu comme Patrimoine Mondial par l’UNESCO, compte 4 millions de personnes qui vivent à moins d’un jour de marche de sa bordure. La forte densité de population et le niveau de pauvreté des communautés riveraines exercent de multiples formes de pressions sur ce patrimoine. A un contexte socio-économique compliqué s’ajoute aussi un environnement sécuritaire difficile.

 

Pour répondre à ces défis de conservation, de pauvreté et de stabilisation, les parties prenantes de la Province du Nord Kivu – autorités, société civile et secteur privé – ont donné naissance à l’Alliance Virunga. Avec l’appui du niveau national, cette plateforme positionne le PNVi comme levier de développement au bénéfice de toute la région. Elle place le PNVi au cœur de son approche et articule son action sur trois piliers économiques : le tourisme, l’hydroélectricité & l’appui à l’entreprenariat, l’agriculture & la pêche.

 

Les contrats signés aujourd’hui représentent une étape importante dans la mise en œuvre de ce programme au bénéfice des populations locales.

 

 

Réseau de la centrale hydroélectrique de Lubero

 

Le financement du réseau électrique de la centrale de Luviro (en périphérie de Lubero) est le complément indispensable à la construction de la centrale proprement dite qui sera achevée à la mi-2019. L’accès à l’électricité dans la région est limité, onéreux, polluant et instable puisqu’il dépend pour l’essentiel de groupes électrogènes au diesel. L’éclairage public est quasi absent. L’électrification rurale est un tremplin pour le développement de l’activité économique, la création d’emploi, le renforcement des services à la population (hôpitaux, écoles, etc.) et l’amélioration de la sécurité à travers l’éclairage public. Ces éléments contribuent à l’objectif de conservation de la biodiversité exceptionnelle du PNVi.

 

Le réseau comptera 40 km de moyenne tension et 120 km de basse tension. Il alimentera 10.000 ménages, 1.000 PME et services sociaux et 10 grandes entreprises connectées à une source d’électricité propre, peu coûteuse et de bonne qualité. 900 luminaires d’éclairage public seront installés et 10.000 réchauds électriques distribués.

 

Le coût sera de 3.593.910 EUR dont 87% seront pris en charge grâce à un financement précédemment mis à disposition par la Belgique via le Fonds Européen de Développement (FED).

 

Programme agriculture & pêche en périphérie du PNVi

 

Le financement du programme agriculture & pêche entend promouvoir l’exploitation durable des ressources en travaillant sur les différents maillons des chaînes de valeur : renforcement des capacités de production des petits acteurs économiques (paysans et pêcheurs), transformation qui génère de la valeur ajoutée et conquête de nouveaux marchés locaux voire internationaux (pour le café par exemple). A travers une meilleure intégration des filières agricoles, les exploitations agricoles et halieutiques paysannes obtiendront un plus grand rendement et une valorisation accrue de leurs productions (locales). Par ailleurs, la durabilité des activités économiques des ménages paysans sera assurée grâce à un bon équilibre entre les cultures de subsistance et cultures commerciales, à une meilleure gouvernance de la pêche et à l’utilisation de techniques agricoles qui permettent le maintien des rendements dans le temps.

 

Les zones d’interventions seront les territoires de Rutshuru, Lubero, Mutwanga et Vitshumbi/Kavinyonghe. Les filières envisagées sont multiples : poisson, maïs, pomme de terre, huile de palme, quinquina, café, etc. Les populations bénéficiaires dans les zones ciblées sont estimées à plus de 600.000 personnes (7.000 ménages paysans, 180 petites entreprises, 14 structures paysannes, 6 organisations de conditionnement, 7 sociétés privées). La dimension transformatrice de ce programme est réelle. 

 

L’action en matière d’agriculture n’est pas envisagée de façon isolée. Grâce à celle-ci, les populations locales pourront maximaliser les bénéfices qui résultent déjà de la fourniture d’électricité et de l’allocation des micro-crédits. Le micro-entreprenariat et les entreprises de taille moyenne verront ainsi leur développement stimulé. Les synergies avec les autres interventions du PNVi seront maximales et les équipes du PNVi travailleront de façon étroite avec les administrations compétentes en matière d’agriculture et de pêche.

Le montant financé par l’UE s’élève à 15,4 million EUR sur quatre ans. Les fonds seront alloués routes de desserte agricole).

 

Les financements de l’UE s'opèrent dans le cadre de la coopération bilatérale avec la RDC et proviennent du Fonds Européen de Développement (FED).

La subvention à l'électrification rurale est financée par la Belgique via une convention de transfert au bénéfice du Programme d'Appui à la politique national de conservation et gestion des forêts et de la biodiversité, dans le cadre du 10e Fed.

La subvention pour le programme agriculture & pêche est financée par le Programme Environnement et agriculture durable pour la sauvegarde des sites biologiques prioritaires de la RD Congo, dans le cadre du 11e FED. La Convention de Financement de ce programme totalise 120 millions euros et cible cinq aires protégées d'importance majeure du pays.

 

Editorial Sections: