Delegation of the European Union to DR Congo

Déclaration locale de la Délégation de l'Union européenne concernant les violences dans les Kasaï

Bruxelles, 20/02/2017 - 18:23, UNIQUE ID: 170220_11
Local Statements

La Délégation de l'Union européenne (DUE) publie cette déclaration en accord avec les Chefs de mission des pays membres de l'Union européenne en République démocratique du Congo (RDC).

Kinshasa, le 20 février 2017

 

  1. L'Union européenne (UE) est gravement préoccupée par la situation humanitaire et sécuritaire dans les Kasaï qui continue de se détériorer. L'UE s'associe à la MONUSCO, au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et à la CENCO pour déplorer l'ampleur de la violence. En particulier, l'UE dénonce les attaques meurtrières menées contre le peuple congolais, ainsi que le recrutement et le déploiement d'enfants soldats par la milice se réclamant du Chef coutumier Nsapu.
  2. L'Union européenne appelle toutes les parties à la retenue, et exhorte les autorités nationales, provinciales, locales et coutumières à s'engager en faveur d'une cessation durable des hostilités. L'UE exprime également sa grande préoccupation quant aux rapports faisant état d'un recours disproportionné à la force par des présumés militaires des forces de l'ordre contre des présumés adeptes de Nsapu. La situation aux Kasaï requiert une enquête officielle approfondie, afin d'établir de manière objective et transparente les faits, et contribuer ainsi à une sortie de crise.
  3. L'UE tient à souligner la primauté du respect des principes humanitaires, notamment l’impératif qui exige que les besoins des personnes affectées puissent être évalués afin qu'une assistance soit apportée en toute impartialité. Pour ce faire, il est indispensable que les acteurs de l’aide humanitaire puissent accéder aux zones touchées afin d'accomplir leurs fonctions. Dans la même veine, l'UE appelle aussi à la protection des institutions, centres et membres de l’Eglise catholique contre les attaques menées par les adeptes de Nsapu.
  4. Conformément aux Conclusions du Conseil du 12 décembre 2016, l'UE suit attentivement toute indication d'une incitation à de nouvelles violences, et en tirera les conclusions appropriées. A la lumière de la montée de la violence sur toute l'étendue de la RDC, l'UE incite dès lors tous les acteurs concernés à faire preuve d'esprit démocratique afin de décanter la crise qui risque de défaire tous les progrès qui ont été réalisés lors de la signature de l'Accord de la Saint-Sylvestre.
Editorial Sections: