Délégation de l'Union européenne en République démocratique du Congo

Le rapport annuel de l'UE sur les droits de l'homme et la démocratie dans le monde en 2020 est adopté

21/06/2021 - 11:00
News stories

La pandémie de COVID-19 a amplifié les défis en matière de droits de l’homme et de démocratie dans de nombreuses régions du monde. C’est la raison pour laquelle l’UE a placé les droits de l’homme au centre de sa politique étrangère, ce qui est l’une des principales caractéristiques du rapport annuel de l’Union européenne sur les droits de l’homme et la démocratie dans le monde en 2020, récemment adopté. Alors que le monde est confronté à des défis uniques, l’UE conserve son rôle de premier plan dans le soutien aux droits de l’homme, à la démocratie et à l’état de droit, tant à l’intérieur de ses frontières que dans le monde.

Un participant au projet «Autonomisation des jeunes» en Jordanie qui a renforcé les capacités en matière d’éducation aux médias et à l’information des universités et des écoles publiques, des médias, des organisations de jeunesse et des professionnels de l’éducation dans le pays. © UNESCO

 

«La pandémie mondiale de COVID-19 a non seulement mis en péril notre santé et notre vie, mais elle a également exacerbé les inégalités économiques et sociales, entraîné une augmentation de la violence domestique et entravé le droit à l’éducation pour de nombreux enfants. Nous avons assisté au rétrécissement de l’espace dévolu à la société civile, à la floraison de la désinformation et à la montée des tendances autoritaires.»

- Josep Borrell, haut représentant de l’UE, dans son avant-propos au rapport annuel.

En 2020, conformément à son engagement à contribuer à la riposte mondiale face à la pandémie, l'UE a défendu une approche fondée sur les droits de l'homme, soulignant que les droits de l'homme sont universels, interdépendants et indivisibles et doivent être pleinement respectés dans le cadre de cette riposte.

Leonard Renteria, un défenseur des droits de l’homme charismatique de 29 ans, porte un T-shirt sur lequel est écrit «#Defendamoslavida» après s’être adressé aux conseillers politiques de l’UE lors de leur visite dans la ville de Buenaventura, touchée par la COVID-19, les conflits et la pauvreté. «#Defendamoslavida» est le nom de la campagne européenne qui défend et promeut le travail des défenseurs des droits de l’homme en Colombie. © UE

L’une des actions les plus médiatisées de l’UE en 2020 contre les violations et les abus des droits de l’homme a été la mise en place d’un régime mondial de sanctions de l’UE en matière de droits de l'homme. L’instauration de ce régime constitue une véritable avancée et fait savoir sans ambiguïté que les violations et les abus des droits de l’homme ne seront pas tolérés, où qu’ils se produisent. En 2020, l’UE a également adopté le nouveau plan d’action en faveur des droits de l’homme et de la démocratie (2020-2024) qui définit les ambitions et les priorités de l’UE et place les droits de l’homme au premier plan de son action extérieure.

Le rapport annuel, désormais disponible (hyperlink to be added), marque la première phase de mise en œuvre du nouveau plan d’action de l’UE et fournit un aperçu de première main de l’action de l’UE en 2020. Le rapport suit la mise en œuvre du nouveau plan d’action de l’UE en présentant les progrès réalisés à ce jour.

Le plan d’action de l’UE constitue la feuille de route de l’Union européenne pour relever les défis auxquels sont confrontés les droits de l’homme et la démocratie dans le monde, qu’il s’agisse du rétrécissement de l’espace dévolu à la société civile, des campagnes de désinformation, des menaces et des violations à l’encontre des défenseurs des droits de l’homme, des journalistes et des autres professionnels des médias.

Des enfants handicapés ont participé à une éducation inclusive dans le district de Shahrituz au Tadjikistan. © Caritas Allemagne au Tadjikistan.

Les délégations de l’UE ont été à l’avant-garde de la promotion et de la protection des droits de l’homme. L’universalité et l’indivisibilité des droits de l’homme ne sont pas négociables, et nous n’hésitons pas à dénoncer les menaces qui pèsent sur nos principes.

L’UE mène les efforts internationaux sur les questions les plus urgentes, de la Biélorussie à la Birmanie, sur des sujets allant des technologies numériques au changement climatique. Les droits de l’homme et la démocratie sont et resteront au cœur de l’action de l’UE tant à l’intérieur de ses frontières qu’à l’étranger. 

Rubriques éditoriales:

Auteur