Delegation of the European Union to the Dominican Republic

Quatrième dialogue politique de haut niveau Maurice-Union européenne sur le genre : "ensam nou avancer pour fer egalite vine ene realite"

Mauritius , 11/11/2021 - 05:28, UNIQUE ID: 211111_1
Press releases

La Ministre de l'Egalité du Genre et du Bien-être de la Famille et l'Ambassadeur de l'Union européenne (UE) ont co-présidé le quatrième dialogue politique sur le genre. Le dialogue, qui a eu lieu en présence des ambassadrices de Finlande, de France et de Suède a été l’occasion de confirmer l’engagement de l’UE et de Maurice à travailler ensemble pour l'égalité du genre sur la base d’un nouveau cadre de suivi conjoint et d’objectifs renouvelés pour la période 2021 - 2025.

La Ministre de l'Egalité du Genre et du Bien-être de la Famille, l'Honorable Madame Kalpana Devi Koonjoo-Shah, devait déclarer :

- « Ce dialogue politique de haut niveau a non seulement servi de plateforme pour identifier les besoins spécifiques en matière de l’égalité du genre et de violence sexiste, mais nous a aussi permis de mettre en place un cadre de suivi conjoint. Le monde entier a été secoué par la pandémie de la COVID 19 et nous en subissons toujours les effets. Nous devons donc nous adapter à ces changements, en développant de nouvelles stratégies pour accélérer la réalisation de l’égalité du genre d’ici 2030. C’est une des raisons pour laquelle le gouvernement mauricien a approuvé une politique nationale sur le genre 2021-2030, que mon ministère a finalisé. Les femmes ont été particulièrement touchées, car la crise sanitaire mondiale a créé un niveau d’incertitude sans précèdent pour nos femmes entrepreneurs. En tant que gouvernement responsable, plusieurs mesures ont été mises en place pour les aider. La violence sexiste étant un autre phénomène mondial auquel nous devons faire face, le gouvernement a institué un comité de haut niveau, présidé par le Premier Ministre, pour l'élimination de la violence sexiste. Un plan d’action stratégique national a été lancé et à ce jour sur 149 indicateurs, 69,8% sont en cours de réalisation et 28,9% ont été complétés. En ce qui concerne la protection des enfants, trois nouvelles législations ont été votées à l’assemblée nationale en Décembre 2020. »

L'Ambassadeur de l'Union européenne auprès de la République de Maurice, S.E.M. Vincent Degert, a pour sa part déclaré:

- « Le dialogue politique dédié au genre est une plateforme très importante et je me réjouis qu’il soit devenu un rendez-vous annuel. Ce dialogue nous a permis d’identifier les besoins spécifiques pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes et de mobiliser les moyens nécessaires pour y répondre. C’est le cas notamment de l’assistance technique que nous avons réussi à mobiliser pour l’élaboration du projet de loi sur l’Egalite du genre. C’est le cas également de l’organisation d’échanges avec des experts de nos Etats membres sur la révision de la loi contre la protection de la violence domestique. Le nouveau Cadre de suivi conjoint que nous avons adopté aujourd’hui est le signe que notre engagement en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes et de l’autonomisation des femmes et des filles n’est pas statique et qu’il s’adapte. Ce cadre sera un outil important pour l’identification de nos actions futures dans ce domaine. »

Le dialogue avait deux principaux sujets à l’agenda :

  1. Valider le nouveau cadre de suivi conjoint, document qui sert de référence pour le dialogue, et fixer les nouveaux objectifs de la coopération UE-Maurice en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes pour la période 2021 – 2025 ;
  2. Passer en revue les actions conjointes mises en œuvre par l'UE et le gouvernement, souligner les progrès effectués et identifier les points sur lesquels il faut intensifier la coopération.

Le nouveau cadre de suivi reflète le troisième plan d'action genre adopté par l’UE en novembre 2020, qui met l'accent sur la lutte contre la violence à caractère sexiste et la promotion de l'émancipation économique, sociale et politique des femmes et des filles. Il met de nouveau l'accent sur un accès universel aux soins de santé sexuelle et reproductive et les droits connexes, sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans l'éducation, ainsi que sur la promotion de l'égalité en matière de participation et d'exercice de responsabilités. Il intègre aussi pleinement le cadre stratégique de l'UE concernant les femmes, la paix et la sécurité, et introduit la dimension genre dans de nouveaux domaines stratégiques, tels que la transition verte et la transformation numérique.

Depuis le dernier dialogue politique, l’UE s’est engagé à assister le gouvernement dans la mise en œuvre des recommandations de la Stratégie sur l’élimination de la violence sur le genre.  Ainsi, nous avons organisé un atelier avec des experts de nos Etats membres sur la révision de la loi sur la protection contre la violence domestique sous notre instrument TAEIX (Technical Assistance and Information Exchange Instrument). A travers cet outil, nous avons également appuyé le Gouvernement pour la mise en place du tribunal pour enfants.   

Le dialogue politique sur le genre est un rendez-vous annuel entre le Gouvernement de Maurice et l'Union européenne. Lancé en mai 2018, ce dialogue a deux objectifs:

  1. Faire le suivi, sur la base d'un cadre conjoint, des actions mises en œuvre par l'UE et le gouvernement de Maurice pour promouvoir l'égalité du genre à tous les niveaux.
  2. Discuter des actions à mettre en œuvre pour que l'égalité du genre devienne une réalité dans toutes les sphères de la vie - économique, sociale et politique.

Le dialogue politique genre fait suite à une réunion technique préparatoire, organisée le 8 octobre dernier, à laquelle les points focaux genre des ministères et les représentants de la Délégation de l'Union européenne avaient pris part.

L'Union européenne est engagée à plusieurs niveaux à Maurice pour promouvoir l'égalité de genre

  • Financement d'une analyse sur les inégalités entre les hommes et les femmes ('gender gap analysis') pour la République de Maurice; cette analyse est utilisée pour intégrer le genre dans l'ensemble des actions de l'Union européenne à Maurice.
  • Appui au gouvernement pour l'élaboration du projet de loi sur l'égalité de genre (Gender Equality Bill), pour les enfants (Children's Bill) et sur l'adoption (Adoption Bill).
  • Appui au Gouvernement pour la révision de la loi sur la Protection from Domestic Violence au titre de l’instrument TAIEX (2021).
  • Financement du projet de la Commission nationale des droits de l'homme pour sensibiliser les différents groupes cibles à Maurice et à Rodrigues sur le respect des droits de l'homme, notamment sur la protection des droits des femmes et des enfants. Plus de 10 000 personnes y compris des jeunes et des femmes ont déjà été sensibilisées sur les droits humains et les voies de recours en cas de non-respect de ces droits.
  • Financement du projet de l'Ombudsperson for children pour sensibiliser les enfants sur leurs droits.
  • Appui aux projets de la société civile pour l'autonomisation des femmes et l'éducation des filles. Fin 2020, l’UE a signé des contrats de subvention avec le CEDEM (Centre d’Education et de Développement pour les Enfants Mauriciens), la Fondation Joseph Lagesse et Gender Links pour un montant total de plus de 40 millions de roupies pour des actions pour la prévention des violences à l’égard des femmes et des filles et l’autonomisation des femmes et des filles à Maurice et à Rodrigues, et faire progresser l’Egalite des genres.
  • Actions de sensibilisation avec la campagne Rise and Shine : cette campagne met en avant, pendant toute une année (en 2021), 11 ambassadeurs de bonne volonté mauriciens qui défendent les droits humains. L’édition 2021 de la campagne 2021 est dans la continuité de celle lancée en 2019.
Editorial Sections:

Author