Délégation de l'Union Européenne en République de Djibouti et auprès de l'IGAD

Inauguration de la polyclinique d’Arheba, Djibouti – Ville

Djibouti, 19/05/2021 - 15:42, UNIQUE ID: 210519_16
Speeches of the Ambassador

Excellence, Monsieur le Ministre de la Santé,

Excellence, Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale,

Excellence, Monsieur le Ministre des Transports et de l’Equipement,

Excellence, Monsieur l’Ambassadeur d’Allemagne,

Excellence, Monsieur l’Ambassadeur de France,

Excellence, Madame la Maire de Djibouti

Mesdames et Messieurs les Représentants du Système des Nations Unies,

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités en vos rangs et qualités

 

Je vous souhaite la bienvenue et vous remercie vivement pour votre présence nombreuse à l’inauguration de la polyclinique d’Arheba.

Je suis ici avec mes homologues de l’Ambassade d’Allemagne et de France, les deux Etats-membres de l’Union européenne présents à Djibouti. Nous sommes la « Team Europe ». Ensemble nous œuvrons, chaque jour, pour défendre les valeurs et les intérêts de l’Union européenne.

 

Je souhaite débuter en soulignant le travail de qualité assuré par l’OIM, avec nos partenaires djiboutiens, dans le cadre de la composante « Santé » du Projet Solutions pérennes. Ce projet est entièrement financé par l’Union européenne pour un montant de 8 millions d’euros, soit un peu plus 1 milliard de francs djiboutiens.

 

Mesdames, Messieurs,

 

L’engagement fort de l’OIM à Djibouti permet de soutenir un secteur en souffrance d’une part, et l’accès aux soins de santé pour les djiboutiens les plus vulnérables et les migrants, d’autre part ; accès qui constitue un droit fondamental[1] comme nous le savons tous. A ce titre, je félicite l’OIM et le Ministère de la Santé pour la finalisation de la réhabilitation et la construction de trois blocs supplémentaires de la polyclinique d’Arheba. Ces trois blocs sont destinés aux urgences, au service de gynécologie et à l’hospitalisation.

 

Nous savons tous combien les infrastructures et le matériel médical peuvent sauver des vies. Il est donc impératif que ces ressources couteuses, précieuses et fragiles soient entretenues et utilisées avec soin pour assurer leur pérennité. J’invite donc les autorités djiboutiennes à mobiliser dès à présent le budget nécessaire pour poursuivre le renforcement de la polyclinique d’Arheba et limiter les risques que les mêmes réhabilitations doivent à nouveau être assurées dans un futur proche.

 

Mesdames, Messieurs,

 

Dans le cadre de la crise sanitaire mondiale, je souhaite saisir cette opportunité pour rappeler combien l’Union européenne a été au côté du gouvernement djiboutien depuis l’apparition de la COVID 19 à Djibouti.

Notre soutien fait suite à la demande du gouvernement de Djibouti. Notre soutien est parfaitement aligné sur la stratégie du gouvernement pour répondre à la crise de la COVID 19.

Notre soutien a pris la forme de don.

Qu’avons-nous financé à ce jour, pour lutter contre la COVID-19  ?

 

A début de la crise, l’Union européenne a mobilisé plus de 4.000.000 d’euros. Ce montant conséquent a permis la création de sites de quarantaine, la livraison de matériels médicaux et d’équipements de première nécessité comme des stations de lavage de mains, du savon et de l’eau de javel dans les hôpitaux de Djibouti-ville et dans les Centres Médicaux Hospitaliers des régions. Des milliers de personnes ont aussi été sensibilisés aux gestes barrières et aux risques de la COVID-19.

 

Aujourd’hui, toujours grâce à nos financements, Djibouti bénéficie de l’action régionale lutte contre la COVID 19 UE - IGAD d’un montant de 60.000.000 d’euros, dont 1,4 milliards de francs djiboutiens uniquement pour Djibouti. Djibouti bénéficie également de l’initiative COVAX qui offre la livraison de vaccins avec la Team Europe. A ce jour, 24.000 doses ont été livrées et reçues par Djibouti, 180.000 nouvelles doses sont prévues.

 

Enfin le 1er avril, l’Union européenne a mobilisé une enveloppe conséquente en faveur du Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes du Fonds Monétaire International. Cette contribution soutient les pays vulnérables dans la gestion des conséquences de la COVID 19. Pour Djibouti ceci traduit par une réduction de sa dette de 350 millions de francs djiboutiens.

 

Mesdames, Messieurs

 

Dans un contexte où les risques épidémiologiques sont très importants (paludisme, dengue, chikungunya, tuberculose, choléra, covid-19…) j’appelle à une mobilisation forte et continue du Ministère de la Santé et de toutes ces équipes à Djibouti-ville et dans les régions pour protéger et prendre soin de la population. Cet engagement est fondamental pour poursuive les projets financés par l’Union européenne en faveur de la Santé en général, et de la lutte contre la COVID 19 en particulier.

 

Je terminerai en formulant le vœu que le gouvernement de Djibouti puisse continuer à mobiliser son budget pour assurer la pérennité des actions financées par l'Union européenne.

 

Je vous remercie de votre attention.


[1] Art. 25 Déclaration universelle des droits de l’homme.

NB : Le discours prononcé fait foi.

Équipes éditoriales: