Delegation of the European Union to Djibouti and IGAD

Processus de Khartoum : L'Union Européenne finance une formation sur la lutte contre la traite des êtres humains

31/01/2019 - 11:20
News stories

L'Ambassadeur de l'Union Européenne à Djibouti, M. Adam Kulach et le Ministre de l'Intérieur, M. Hassan Omar Mohamed ont participé à la cérémonie de lancement du premier jour de la formation régionale sur la lutte contre la traite des êtres humains dans le cadre Processus de Khartoum (initiative pour la route migratoire UE-Corne de l'Afrique). La formation de deux jours a lieu au Sheraton Hôtel du 30 au 31 janvier 2019.

Lors de la cérémonie d'ouverture de la formation l'Ambassadeur Kulach a déclaré : « J'espère que cette formation contribuera à la mise en œuvre des engagements pris par les États membres dans le cadre du processus de Khartoum de lutte contre la traite des êtres humains et le trafic de migrants.. » «La Corne de l'Afrique accueille plus de 9 millions de personnes déplacées, dont beaucoup voyagent irrégulièrement, sans visa ni documents. Les trafiquants d'êtres humains tirent parti de ces migrants déjà vulnérables, les soumettant souvent à des abus, à la violence et à une exploitation accrus. » a-t-il ajouté.

La formation régionale sur la lutte contre la traite des êtres humains dans le cadre du processus de Khartoum est proposée comme un moyen de contribuer à la mise en œuvre des engagements exprimés lors de la conférence ministérielle de novembre 2014, qui a réuni les États européens et les États de la Corne de l'Afrique et a donné lieu au lancement du Processus de Khartoum. Les États participants ont convenu de prendre des mesures concrètes pour prévenir et traiter les problèmes de la traite des êtres humains et du trafic illicite de migrants entre la Corne de l'Afrique et l'Europe. Conformément à ces engagements, aider les autorités nationales à renforcer les mesures de prévention et les mesures prises en réponse à ces phénomènes constitue un axe central du processus de Khartoum. En outre, le Plan d'action commun de La Valette, adopté au Sommet de La Valette sur la migration des 11 au 12 novembre 2015, fait de la prévention et de la lutte contre la migration irrégulière, du trafic de migrants et de la traite des êtres humains le quatrième domaine d'action des cinq domaines d'action prioritaires dans le domaine de la migration.

Ce programme de formation régional vise à compléter les initiatives de renforcement des capacités existantes et antérieures menées dans la région, parmi lesquelles les composantes de renforcement des capacités des projets AMMi et BMM ou les formations pour le renforcement des capacités des agents de la force publique en matière de lutte contre la traite des êtres humains et le trafic de migrants mises en œuvre dans le cadre du On peut mentionner le parapluie de l’initiative UA-Corne de l’Afrique, en collaboration avec l’OIM et le HCR.

Bagian Editorial: