Délégation de l'Union Européenne à Djibouti et auprès de l'IGAD

Communiqué de presse conjoint de l'UE et de l'IGAD sur la réunion ministérielle informelle tenue avec les ministres des affaires étrangères des pays membres de l'IGAD

Bruxelles, 29/09/2017 - 14:21, UNIQUE ID: 170929_8
Press releases

Communiqué de presse conjoint de l'UE et de l'IGAD sur la réunion ministérielle informelle tenue avec les ministres des affaires étrangères des pays membres de l'IGAD

Une réunion ministérielle informelle a eu lieu le 29 septembre 2017, à Bruxelles, entre Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne (HR/VP), et M. Christos Stylianides, commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, d'une part, et les ministres des affaires étrangères des pays membres de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), d'autre part. M. Mahboub Maalim, secrétaire exécutif de l'IGAD, a également participé à cette réunion. Il s'agissait de la deuxième réunion informelle entre la HR/VP et les ministres des affaires étrangères de Djibouti, de l'Éthiopie, du Kenya, de la Somalie, du Soudan du Sud, du Soudan et de l'Ouganda, qui s'étaient également réunis en mars 2017, en marge du sommet de l'Union africaine tenu à Addis-Abeba.

Cette réunion a principalement porté sur les défis multiples ayant une incidence sur la sécurité, la stabilité et la prospérité de la Corne de l'Afrique, qui vont des conflits de longue durée à la criminalité transnationale, en passant par la migration irrégulière et un développement économique insuffisant. La HR/VP a réaffirmé que l'UE poursuivait sa mobilisation et son soutien en faveur de la sécurité et de la stabilité dans la Corne de l'Afrique, grâce à des liens politiques étroits et à ses engagements substantiels en matière de coopération et de sécurité, notamment par l'intermédiaire de ses missions EUCAP Somalia et ATALANTA. Les deux parties sont convenues de renforcer leur collaboration dans le domaine de la criminalité transnationale, de la sécurité maritime et de la gestion des frontières, dans le plein respect de l'État de droit et de la protection des droits de l'homme. Elles ont également procédé à un échange de vues sur des pistes de coopération concrètes en matière d'échanges et d'investissements transfrontières par l'intermédiaire des instruments et des programmes de l'UE, notamment le nouveau plan d'investissement extérieur de l'UE, qui a été lancé hier.

L'UE a salué les initiatives importantes prises par l'IGAD pour gérer les processus de réconciliation en Somalie et au Soudan du Sud, et elle s'est félicitée de la décision prise par l'IGAD, lors de son sommet de juin, de relancer le processus de paix au Soudan du Sud. Dans le même temps, la HR/VP a insisté sur la nécessité d'une coopération régionale plus étroite pour faire face aux défis transfrontières communs.

Toutes les parties se sont accordées sur l'importance déterminante pour la stabilité de la région des progrès de la Somalie en matière de sécurité et de renforcement de l'État.

L'UE a réaffirmé son soutien à l'AMISOM, tout en soulignant la nécessité d'une répartition plus équitable des charges au sein de la communauté internationale et d'une maîtrise progressive du processus par la région. Lors de discussions consacrées à la situation humanitaire dans la Corne de l'Afrique, le commissaire Stylianides a salué la solidarité dont ont fait preuve plusieurs pays de la Corne de l'Afrique accueillant des millions de réfugiés. Les deux parties sont convenues qu'il importe qu'un accès humanitaire sans entraves aux populations dans le besoin soit garanti et que les gouvernements prennent acte sans délai de toute nouvelle crise, afin d'assurer une assistance efficace et rapide permettant d'éviter des souffrances supplémentaires.

La HR/VP a félicité l'IGAD pour la tenue, en mars 2017, d'un sommet spécial consacré aux solutions durables pour les réfugiés somaliens, ainsi que pour la détermination de ses États membres à collaborer dans l'ensemble de la région pour faire face à la situation tragique des réfugiés. Lors d'une session spécifiquement consacrée au programme d'action de Nairobi, toutes les parties sont convenues d'accélérer le soutien apporté à la Somalie pour créer un environnement propice aux retours, et aux réfugiés qui ne peuvent pas encore retourner dans leur pays pour leur permettre de s'intégrer dans la vie économique de leur communauté d'accueil.

Enfin, les deux parties ont réaffirmé leur détermination à faire en sorte que le prochain sommet UA-UE, qui se tiendra en Côte d'Ivoire les 29 et 30 novembre 2017, débouche sur des résultats substantiels.

Tous les participants se sont félicités des échanges fructueux et ils sont convenus de se réunir tous les ans dans cette configuration ainsi que de mettre en place un groupe directeur approprié au niveau des hauts fonctionnaires. Ce groupe directeur élaborera un cadre politique en vue d'une action conjointe et rendra compte de ses travaux lors de la prochaine réunion ministérielle.

Languages: