Delegation of the European Union to Djibouti and IGAD

Cérémonie de remise de médailles de la Politique de Sécurité et de Défense de l'Union Européenne

09/02/2017 - 08:41
News stories

A l'occasion d'une escale du navire amiral de l'Opération Atalante de l'Union Européenne à Djibouti du 10 au 14 janvier 2016 et suite à la décision de la Haute Représentante de l'Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, le Commissaire Colonel Mohamed Elmi Moussa, Chef du cabinet militaire de la présidence, le Colonel Wais Omar Bogoreh, Commandant de la garde-côtes et le Capitaine Ali Elmi Bouh, officier opérations de la marine, ont reçu chacun la Médaille du service de la Politique européenne de sécurité et de défense de l'Union Européenne. La Cérémonie a eu lieu en présence du vice-amiral Stefano Barbieri, Commandant de la force Atalante et de l'Ambassadeur Joseph Silva.

" Permettez-moi en conclusion de cette cérémonie de féliciter les trois récipiendaires de la médaille de la Politique de sécurité et de défense de l'Union Européenne, avec lesquels l'opération Atalante travaille depuis plusieurs années et qui ont grandement contribué à assurer que la base opérationnelle d'Atalante qu'est Djibouti participe à notre objectif commun de lutte contre la piraterie maritime et de restauration de la souveraineté de l'Etat au large des côtes somaliennes.

Alors que vient de commencer la dernière année de l'opération Atalante sous sa forme actuelle, nous pouvons regarder notre bilan avec fierté. Les chiffres pour 2015 sont éloquents : aucune attaque avérée, alors qu'il y en avait encore eu 2 en 2014 et 7 en 2013, loin des 174 attaques enregistrées en 2010. L'opération Atalante se traduit à ce jour par la condamnation de près de 120 pirates, par le transport en toute sécurité de plus d'un million de tonnes de nourriture du Programme Alimentaire Mondial et par l'accompagnement de près de 130 convois de l'AMISOM.

Ce bilan sur la piraterie est le résultat d'une mobilisation de la communauté internationale, non seulement dans le but de préserver la liberté du commerce dans le golfe d'Aden et à l'entrée de la Mer rouge, mais aussi afin d'aider la Somalie à se reconstruire en favorisant le retour de l'Etat et le développement du pays. Quant au deuxième aspect, beaucoup reste à faire et l'Union Européenne y travaille sous différentes formes : aide au développement, amélioration des compétences des autorités somaliennes, financement de l'AMISOM. L'Union Européenne et la République de Djibouti travaillent ensemble dans plusieurs de ces domaines.

Dans les années qui viennent, les pays de la région vont devoir plus prendre en charge par eux-mêmes ces différents défis. Grâce à la coopération étroite qui s'est développée entre la Marine et la Garde-Côtes djiboutiennes et les partenaires internationaux dont l'Union Européenne, Djibouti est maintenant en mesure de contribuer plus efficacement à la sécurisation de son environnement maritime et d'aider ses frères somaliens. Les médailles remises ce matin, qui couronnent une longue et mutuellement fructueuse coopération, sont aussi un encouragement à s'engager dans cette direction. "

Editorial Sections: