Délégation de l'Union européenne au Conseil de l'Europe

De nombreuses leçons à tirer : Une meilleure éducation pour de meilleures démocraties

22/01/2021 - 09:01
News stories

En amont de la Journée internationale de l'éducation, nous faisons le point sur l'histoire de la coopération entre l'UE et le Conseil de l'Europe en matière d'éducation, les nouveaux développements et défis dans ce domaine, ainsi que les voies d’approfondissement de notre coopération.

Aujourd'hui, nous célébrons la Journée internationale de l'éducation. L'éducation est à la fois un droit humain et un bien public. Le droit à une éducation de qualité n'est pas seulement un droit individuel. Comme l'affirment les conclusions du Conseil sur la démocratie (2019), l'accès à une éducation de qualité est le meilleur investissement pour l'avenir, un vecteur indispensable pour l'égalité des chances, la croissance et la stabilité.  L’éducation renforce la compréhension mutuelle entre des personnes et des cultures différentes, favorise l'intégration sociale et représente l'un des principaux instruments de lutte contre les discours de haine, la discrimination et l'intolérance. Elle est un élément essentiel pour garantir la résilience de nos démocraties ainsi qu'une participation civique active dans le processus électoral et au-delà. Le droit à une éducation de qualité figure parmi les dix-sept objectifs de développement durable, un ensemble d’objectifs codifiés auxquels l'UE et le Conseil de l'Europe souscrivent tous deux. Nos deux organisations sont fermement convaincues qu'une meilleure éducation permet de construire de meilleures démocraties, et nous sommes fiers de travailler aux côtés du Conseil de l'Europe pour faire fructifier cet effort commun.

L'éducation joue un rôle crucial dans la préparation des prochaines générations en tant que gardiennes de la démocratie, mais l’année 2020 a présenté une multitude de défis, en raison de la pandémie de coronavirus. Les étudiants du monde entier ont particulièrement souffert des mesures de confinement, qui ont constitué un revers sur la voie du renforcement du droit à une bonne éducation. Toutes les faiblesses préexistantes ont été exposées et de nouveaux problèmes sont apparus, tandis que les enfants les plus vulnérables ont payé le prix des inégalités.

L'UE coopère activement avec ses partenaires multilatéraux sur cette question. Avec l'UNICEF, l'Union européenne a lancé, en septembre dernier, la campagne "SOS éducation" pour appeler les dirigeants mondiaux à agir pour ramener les élèves à l'école en toute sécurité.

Le Conseil de l'Europe est aussi, bien sûr, un partenaire essentiel. L'éducation à la citoyenneté numérique est au premier rang des priorités de l'UE pour sa coopération avec le Conseil de l'Europe en matière d'éducation, afin de préparer les démocraties à faire face aux nouveaux défis de l'ère numérique.

Notre objectif commun est l'utilisation responsable des technologies de l'information, notamment en ce qui concerne l'engagement civique en ligne. Les priorités de l'UE pour la coopération avec le Conseil de l'Europe 2020-2022 reconnaissent l'importance de la citoyenneté numérique, notamment les risques découlant de l'intelligence artificielle et des technologies numériques, y compris leur impact sur les droits humains, l'État de droit et la démocratie. À l'avenir, l'UE espère mettre en œuvre le Plan d'action 2021-2027 pour l'éducation numérique ainsi que le Plan d'action pour la démocratie européenne, en étroite coopération avec le Conseil de l'Europe, en lien avec les standards établis dans ce domaine.

L'UE s’efforce de soutenir le travail du Conseil de l'Europe en matière d'éducation. Le 12 novembre 2020, le Comité des ministres du Conseil de l'Europe a décidé de créer l'Observatoire sur l'enseignement de l'histoire en Europe. Cet Observatoire recensera et diffusera des informations factuelles sur l'état de l'enseignement de l'histoire dans les pays participants. Dix-sept pays participent actuellement à cette initiative, dont neuf États membres de l'UE.

2020 a aussi été une année positive pour l'engagement actif de l'UE sur d’autres terrains au sein des organes du Conseil de l'Europe. Mme Mariya Gabriel, Commissaire européenne à l'innovation, la recherche, la culture, l'éducation et la jeunesse, a assisté à la réunion informelle des ministres de l'éducation des États membres à la Convention culturelle européenne en octobre 2020, où elle a participé activement à la rédaction d'une déclaration politique qui portait sur le renforcement de la démocratie par l'éducation.

En 2021, l'UE poursuivra cette collaboration et travaillera avec le Conseil de l'Europe dans d'autres domaines de l'éducation, notamment dans le cadre du programme conjoint « Faisons vivre une culture démocratique et inclusive à l’école » qui encourage la citoyenneté démocratique à travers l'éducation aux droits humains. Elle envisage également de trouver des synergies avec le Conseil de l'Europe tout en mettant en œuvre les Conclusions du Conseil intitulées «Concrétiser l’idée d’un espace européen de l’éducation».

Notre approche de l'éducation a indéniablement été transformée à l'ère moderne, mais il existe encore de nombreuses possibilités de faire progresser notre travail collectif. Pour citer les mots de la Commissaire Mariya Gabriel : "Nous devrions tirer les leçons de cette expérience et saisir cette occasion pour continuer à moderniser nos systèmes éducatifs et à renforcer leur résilience".

Languages:
Rubriques éditoriales: