Délégation de l'Union européenne au Conseil de l'Europe

Moldavie: déclaration du haut représentant Josep Borrell et du commissaire Olivér Várhelyi au sujet des élections législatives

Brussels, 12/07/2021 - 19:07, UNIQUE ID: 210712_19
Joint Statements

Des élections législatives anticipées ont eu lieu dimanche en République de Moldavie. Lors de ce scrutin, les citoyens moldaves ont démontré leur attachement à la démocratie et à l'État de droit. Ils ont donné un mandat clair et fort au parti Action et solidarité pour commencer à mettre en œuvre l'ambitieux programme de la présidente Maia Sandu.

Selon les constatations et conclusions préliminaires de la mission d'observation électorale du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (BIDDH) de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), ces élections ont été à la fois bien gérées et pluralistes, et les libertés fondamentales ont été largement respectées. Les candidats ont eu toute latitude pour faire campagne et les électeurs se sont vu proposer un large choix.

Toutefois, le BIDDH a également relevé des lacunes tout au long de la campagne et le jour du scrutin, notamment l'absence de surveillance efficace du financement de la campagne, le parti pris politique affiché par la majorité des organes d'information ayant fait l'objet d'un suivi, l'absence de cadre juridique adéquat pour le règlement des litiges électoraux ainsi que le traitement des contestations électorales. En outre, le BIDDH a noté que les décisions concernant le nombre de bureaux de vote à établir à l'étranger et pour les électeurs résidant dans des localités situées sur la rive gauche du Dniestr (Transnistrie) ainsi que la question du transport des électeurs soulevaient des questions quant à l'impartialité de la commission électorale centrale.

L'UE est prête à aider la République de Moldavie à remédier aux insuffisances constatées et mettre en œuvre les recommandations en suspens de la mission d'observation électorale de l'OSCE/du BIDDH.

L'UE espère à présent travailler en partenariat avec un gouvernement et un parlement stables et solides pour relever les défis auxquels le pays est confronté. Rappelant notre politique de stricte conditionnalité, nous sommes prêts à soutenir tous les efforts visant à faire avancer les réformes attendues de longue date, qui sont au cœur de l'accord d'association UE-République de Moldavie.

Le plan ambitieux de relance économique pour la République de Moldavie, annoncé récemment, ainsi que le plan économique et d'investissement pour le partenariat oriental, constitueront des facteurs importants pour soutenir les réformes structurelles indispensables, notamment dans les domaines clés de la justice et de la lutte contre la corruption, afin de stimuler le développement socioéconomique à long terme et la reprise, dans l'intérêt de la population moldave.