Delegation of the European Union to Costa Rica

Façonner l'avenir: l'espace, une question stratégique pour l'Europe

22/01/2020 - 08:00
From the blog

Aujourd'hui, dans le domaine de la politique étrangère, nous consacrons naturellement beaucoup de temps à la gestion de crises, de la Libye à l'Iran, à l'Iraq, au Sahel et au-delà. Parallèlement, il est essentiel de prendre le temps de traiter des questions stratégiques à plus long terme. L'avenir de l'espace est l'une de ces questions et j'ai été heureux de pouvoir ouvrir, le 21 janvier, la 12e conférence spatiale européenne.

space

Cela m'a ramené à ma vie précédente. Je suis ingénieur en aéronautique de formation, diplômé de l'Université polytechnique de Madrid. Récemment, mon école a changé de nom, le terme "spatial" y a été ajouté; elle s'appelle désormais "École d'ingénierie aéronautique et spatiale", ce qui nous montre l'importance croissante de l'"espace". 

Je me souviens également quand, lorsque j'étais ministre des transports en 1992, l'Espagne a lancé son premier satellite de télécommunications depuis la Guyane française, avec une fusée Ariane. À l'époque, l'opposition affirmait qu'il s'agissait d'un gaspillage de fonds publics. Nous savons tous maintenant à quel point ces satellites sont essentiels et qu'ils présentent un excellent rapport coûts-avantages.

Ce qui a été frappant lors de la conférence a été le sentiment d'urgence et du possible qui unissait toutes les personnes présentes. Il est clair que seule une politique spatiale européenne cohérente tenant compte de sa nature géostratégique et dotée de ressources financières adéquates peut nous permettre, à nous, les Européens, d'atteindre nos objectifs et de protéger nos intérêts dans un contexte plus concurrentiel.

En substance, l'espace est la nouvelle frontière de la politique mondiale et une question stratégique pour l'Europe. Les satellites et d'autres ressources spatiales sont essentiels au fonctionnement de notre économie: environ 60 % de l'économie mondiale dépend directement ou indirectement d'outils spatiaux. Toutefois, l'espace est aussi de plus en plus un élément essentiel de l'équation de sécurité mondiale.

La montée des tensions géopolitiques que nous observons sur Terre est prolongée et projetée dans l'espace. Il suffit de se pencher sur quelques avancées importantes pour le constater:

la Russie a développé plusieurs capacités de défense spatiale, allant des missiles antisatellites lancés à partir du sol aux satellites d'inspection et aux lasers capables d'aveugler les satellites ou de perturber leurs systèmes de communication. La Chine met en place des unités spatiales spécialisées et a commencé à dispenser un entraînement opérationnel en utilisant des capacités de défense spatiale. Parallèlement, l'Inde a procédé à un test anti-satellite en mars 2019 et est en train de mettre en place une Agence spatiale de défense. En décembre dernier, les États‑Unis ont créé une armée de l'espace officielle, la 6e branche de l'armée américaine. En juin dernier, l'OTAN a adopté une politique spatiale officielle. Et la semaine dernière précisément, le Premier ministre japonais, M. Abe, a annoncé la création d'une unité de défense spatiale.

Dans le contexte de cette "course à l'espace", rappelons que, par le passé, l'espace a également permis à des personnes, y compris d'anciens ennemis, de travailler ensemble à la réalisation d'objectifs ambitieux et porteurs de changement; ce fut le cas par exemple des travaux conjoints de la station spatiale internationale. Il sera important d'essayer de maintenir cette approche et cet esprit de collaboration.

Les enjeux pour l'Europe en ce qui concerne l'avenir de l'espace sont considérables. Heureusement, l'Europe possède une solide expérience en matière de coopération depuis de nombreuses années, qui a abouti à des réussites concrètes. Prenez Copernicus, le plus grand fournisseur de données d'observation de la Terre au monde, y compris en ce qui concerne les catastrophes naturelles, comme tout récemment les feux de brousse en Australie. Ou pensez à Galileo, qui compte à présent plus d'un milliard d'utilisateurs, ce qui est un signe important de succès, et qui ajoute de nouveaux services, tels que le soutien aux opérations de recherche et de sauvetage.

Je suis convaincu que l'UE doit jouer pleinement son rôle en ce qui concerne l'espace, dans toutes les dimensions. Le SEAE a été en première ligne pour ce qui est de promouvoir une approche durable à l'égard de l'espace, lutter contre les débris orbitaux et promouvoir des mesures de confiance. Nous devons redoubler d'efforts pour maintenir et développer le cadre normatif pour l'espace, au sein des Nations unies et ailleurs.

L'espace devrait également faire partie de notre approche plus globale visant à renforcer l'autonomie stratégique européenne. Du point de vue de la sécurité et de la défense, l'espace fait partie des priorités en matière de développement des capacités convenues par les États membres et nos missions et opérations PSDC s'appuient déjà sur des données obtenues à partir de l'espace. Cet aspect revêt une grande importance pour les discussions en cours sur ce que l'UE pourrait faire en Libye pour surveiller l'embargo sur les armes. Il s'agit clairement d'une capacité dont l'Union a besoin pour pouvoir mener les opérations militaires les plus exigeantes à l'avenir.

Au-delà de la sécurité et de la défense, l'espace est un catalyseur du développement de technologies critiques pour de nombreux secteurs stratégiques, tels que le secteur du numérique, l'intelligence artificielle et l'énergie, pour n'en citer que quelques-uns. Nous devrions renforcer les synergies entre notre politique spatiale et d'autres secteurs critiques pour permettre à l'Europe de mieux faire face à un environnement mondial extrêmement concurrentiel.

Pour réussir dans l'espace, nous devons donc établir des liens. L'établissement de ces liens entre les différents points de vue et axes de travail se trouve au cœur de mon rôle de haut représentant et vice-président de cette "Commission géopolitique". Je ferai tout mon possible pour contribuer à mettre au point une approche européenne cohérente en matière d'espace.

Alors que nous luttons contre les incendies dans notre voisinage, nous devons également façonner l'avenir. La protection de notre sécurité et de nos intérêts économiques dans l'espace est une question stratégique pour l'Europe. Traitons‑la comme telle.

Rubriques éditoriales: