Delegation of the European Union to China

EEAS RSS Feeds

Displaying 81 - 90 of 265

08/07/2020 - Le 7 juillet, les ministres des affaires étrangères de l'Allemagne, de la France, de l'Égypte et de la Jordanie ont tenu une discussion importante sur les risques liés à l'annexion unilatérale de certaines parties de la Cisjordanie. Je n'ai malheureusement pas pu y participer, étant en déplacement pour traiter d'autres questions tout aussi importantes. L'UE était représentée par la secrétaire générale du SEAE et par la représentante spéciale de l'UE pour le processus de paix au Proche Orient.

Il y a cinq ans, à partir du 9 juillet 2015, le gouvernement chinois a fait arrêter et emprisonner plus de trois cents avocats et défenseurs des droits de l'homme au cours d'une opération désormais connue sous le nom de "rafle 709". Lors des procès qui ont suivi, les accusés n'ont bien souvent pas eu droit à une défense en bonne et due forme et à un procès équitable.

La Chine est devenue le 107e État partie au traité sur le commerce des armes (TCA).

En adhérant au TCA, la Chine, qui est un important exportateur d'armes, contribue à la réalisation des objectifs du traité visant à réglementer le commerce international des armes conventionnelles, à prévenir et à éliminer le commerce illicite de ces armes et de leurs munitions et à prévenir leur détournement. Une transparence accrue dans le commerce international des armes constitue un autre objectif important du traité.

05/07/2020 - "La démographie, c'est le destin", disait le sociologue Auguste Comte, l'idée étant que l'évolution et la distribution démographiques déterminent l'avenir d'un pays ou d'une région. Il y a peu, ma collègue Dubravka Šuica, vice-présidente de la Commission européenne en charge du portefeuille"Démocratie et démographie", nous a remis une analyse des conséquences prévisibles des changements démographiques en cours en Europe et dans le monde. Ce travail mérite toute notre attention car il s'agit d'une question déterminante, à la fois pour les affaires intérieures de l'Union et pour la place de celle-ci sur la scène mondiale.

04/07/2020 - Nous devons instaurer une culture stratégique commune en Europe. Si nous nous accordons davantage sur la manière de voir le monde et les défis qui s'y présentent, il sera plus facile de se mettre d'accord sur la manière d'y faire face. Compte tenu de nos histoires différentes, cela prendra du temps. Cela suppose de nombreuses discussions entre tous les acteurs participant à l'élaboration de la politique étrangère de l'Europe, tant à Bruxelles que dans les capitales. Nous devons comprendre d'où chacun d'entre nous vient; déterminer ce qui inquiète les gens et pourquoi; mais aussi voir ce que nous avons en commun.

La torture nie la dignité de l’être humain. Ses victimes souffrent de blessures visibles et invisibles. Et c'est, aujourd’hui encore, la terrifiante réalité. En cette journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, le haut représentant de l’UE, Josep Borrell, fait la déclaration suivante: «À l’heure où le monde unit ses efforts pour surmonter la pandémie de coronavirus, les droits de l’homme doivent rester au centre de notre combat. En ce jour, nous faisons entendre les voix des centaines de milliers de personnes qui ont été victimes de torture ou qui le sont encore aujourd’hui.»

En cette journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, nous rendons hommage aux victimes de la torture et d’autres traitements cruels, inhumains ou dégradants. À l’heure où le monde unit ses efforts pour surmonter la pandémie de coronavirus, les droits de l’homme doivent rester au centre de notre combat. En ce jour, nous faisons entendre les voix des centaines de milliers de personnes qui ont été victimes de torture ou qui le sont encore aujourd’hui.

Le 17 juin 2020, à l’issue d’un procès qui s’est tenu à huis clos, l'éminent avocat chinois spécialiste des droits de l'homme Yu Wensheng a été condamné à 4 ans de prison, plus de 900 jours après son incarcération.

Languages:

Déclaration conjointe de Josep Borrell, haut représentant de l’UE, et Pramilla Patten, représentante spéciale des Nations unies chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit.

Le texte de la déclaration figurant ci-après a été diffusé par les gouvernements de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis d’Amérique, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni et par le haut représentant de l’Union européenne.

Pages