Delegation of the European Union to China

La Fête de l’Europe en Haïti

29/04/2021 - 18:54
News stories

europeday

La Fête de l’Europe en Haïti

Chaque année le 9 mai, nous commémorons ce moment historique où une communauté d’états, au sortir d’un affrontement destructeur, s’engagea à poser les premières pierres de ce qui deviendra le modèle d’intégration politique, économique et social le plus abouti de notre temps. De la Communauté économique du charbon et de l’acier à la Union européenne, en passant par Maastricht et Lisbonne, des hommes et des femmes se sont évertué à construire un projet de paix et de prospérité, en allant au-delà de leurs différences pour commencer par écouter l’autre et faire de leur diversité leur plus grande richesse. 70 ans plus tard, le consensus et le dialogue continuent à être au fondement du projet européen, et le plus sûr rempart de nos démocraties.

70 ans après un parcours qui fut loin d’être un long fleuve tranquille, l’Union européenne est aujourd’hui cet espace où plus de 400 millions de citoyens se sont approprié des valeurs de tolérance et de respect des droits de tous, parce qu’ayant compris que l’Europe n’avait d’avenir qu’en étant un.

Les 4 libertés fondamentales c’est-à-dire la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux, constituent la pierre angulaire de toute l’architecture politique et économique européenne.

Elles représentent aujourd’hui l’un des acquis les plus solides et les plus visibles de cette construction, étant au cœur même de la dynamique qui permet de faire de l’Union européenne un partenaire mondial important.

L’Etat de droit continue à nous guider dans les choix que nous faisons pour nos concitoyens, afin que ces derniers s’épanouissent au sein de société plus justes et plus équitable. La solidarité enfin, est aussi au cœur des actions qui soutiennent notre partenariat au développement à travers le monde, que nous déployons en étroite synergie avec nos Etats membres, à travers l’initiative Equipe Europe.

70 ans après la Déclaration Schuman, les enjeux apparus dans un contexte mondial plus que jamais polarisé, renforcent notre conviction que seuls le consensus, le dialogue et un effort de vision partagée peuvent contribuer à un avenir meilleur pour les générations futures. La crise sanitaire de la Covid 19 en a été l’une des illustrations. L’Union européenne, avec l’Equipe Europe, s’est déjà mobilisée via une enveloppe de 2.2€ milliards avec ses partenaires mondiaux à travers l’initiative Covax, afin de rendre disponible le vaccin aux pays à faibles revenus.

La menace climatique et environnementale exige des modèles de développement économique et sociaux plus novateurs et inclusifs, plus respectueux de la nature et des normes écologiques. Ainsi, le Pacte vert ambitionne de faire de l’Union européenne le premier continent neutre en émissions de carbone, grâce à des stratégies orientées vers une croissance économique et sociale plus durable.

Cependant pour se concrétiser, rien de tout ceci ne pourra faire l’économie du dialogue et des discussions d’abord avec nos 27 états membres, en fixant des objectifs qui soit réalistes et atteignables en tenant compte des spécificités de chacun ; ensuite avec l’ensemble de nos partenaires, afin d’apporter des alternatives concertées à des enjeux qui ne connaissent aujourd’hui plus de frontières. La survie des générations futures est donc à ce prix : celui de l’effort collectif, du dialogue et de l’intérêt commun.

L’Europe veut partager avec Haïti ses valeurs de vivre ensemble et de solidarité qui ont guidé son histoire. La crise multiforme que connait le pays constitue une opportunité unique pour chaque haïtien, chaque haïtienne, de réinventer des valeurs qui font partie de leur patrimoine de peuple.

Les répercussions du changement climatique qui touche aussi le pays, la crise environnementale et les objectifs du développement durable sont des enjeux qui ne peuvent être adressés que si l’on accepte de se parler et d’opérer ce dépassement de soi afin d’aller à l’essentiel c’est-à-dire l’Etat de droit, une gouvernance transparente, une société inclusive où les femmes auront leur place, des inégalités réduites, une démocratie ancrée dans des institutions fortes et des mécanismes de contre-pouvoir solides.

L’Union européenne a déjà réitéré son engagement à accompagner le pays sur cette voie, en soutenant les initiatives de réformes orientées vers une meilleure gouvernance, plus de transparence et de redevabilité. Mais aussi vers l’éducation, afin d’avoir des citoyens plus engagés, réduire les risques de conflits et offrir de meilleures possibilités aux jeunes qui sont le cœur de ce pays. C’est aussi pour cela que nous continuons à soutenir la société civile haïtienne afin que celle-ci soit plus forte, mieux armée pour accompagner ces changements essentiels.

La démocratie n’est pas un choix facile ; mais elle demeure, encore aujourd’hui, la meilleure manière de faire en sorte que la voix de chacun soit entendue, que la volonté d’un seul ne prime pas sur celle de la multitude, et que personne ne soit laissé de côté.

Cela est, en bout du compte, la véritable symbolique du 9 mai.

 

Sylvie Tabesse

Ambassadrice de l'Union européenne en République d'Haïti

 

Jens Kraus-Massé

Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne

 

José Gomez

Ambassadeur de France

                     

Pedro José Sanz Serrano

Ambassadeur d'Espagne