Delegation of the European Union to China

Chine: déclaration de la porte-parole sur l’arrestation de Mme Fan Haze

Bruxelles, 12/12/2020 - 18:43, UNIQUE ID: 201212_5
Statements by the Spokesperson

Mme Fan Haze, une journaliste chinoise travaillant pour Bloomberg News, a été placée en détention le 7 décembre par le Bureau de la sécurité nationale de Pékin; elle serait soupçonnée de mettre en péril la sécurité nationale.

Nous attendons des autorités chinoises qu’elles lui accordent une aide médicale, si nécessaire, un accès rapide à un avocat de son choix et des contacts avec sa famille.

D’autres journalistes ou citoyens chinois ont disparu cette année, ou ont été détenus ou harcelés après avoir participé à des reportages. Parmi ceux-ci figurent notamment Zhang Zhan, Chen Qiushi et Fang Bin, qui ont enquêté sur la pandémie de COVID-19.

Toutes les personnes arrêtées et détenues dans le cadre de leurs activités de journalisme devraient être immédiatement libérées.

Dans son rapport intitulé «Control, Halt, Delete: Reporting in China under Threat of Expulsion» publié le 2 mars, le club des correspondants étrangers en Chine a souligné une «détérioration continue des conditions de travail des journalistes» en Chine. Le rapport relève que les journalistes étrangers travaillant en Chine ont fait l’objet d’expulsions, d’une révocation de leurs titres de compétence, de refus de visa et de limitations aux prolongations de visa.

L’UE est fermement résolue à défendre la liberté et le pluralisme des médias, ainsi que le droit à l’information et à la liberté d’opinion.

Les États ont l’obligation de respecter, de protéger et de promouvoir les droits à la liberté d’opinion et d’expression et doivent prendre des mesures actives pour promouvoir un environnement sûr pour les journalistes et les autres acteurs des médias, leur permettant d’accomplir leur travail de manière indépendante, sans ingérence indue et sans craindre des violences ou des persécutions.