Delegation of the European Union to China

Déclaration de la porte-parole sur la condamnation récente du défenseur chinois des droits de l'homme Tashi Wangchuk

Bruxelles, 23/05/2018 - 21:12, UNIQUE ID: 180523_7
Statements by the Spokesperson

Déclaration de la porte-parole sur la condamnation récente du défenseur chinois des droits de l'homme Tashi Wangchuk

Le défenseur chinois des droits de l'homme Tashi Wangchuk, qui avait été placé en détention en janvier 2016, a été condamné, le 22 mai 2018, à cinq ans de prison par le tribunal intermédiaire du peuple de Yushu pour incitation au séparatisme. Le droit à un procès équitable et dans un délai raisonnable ainsi que le droit à une défense adéquate, dont M. Tashi jouit en vertu du droit de procédure pénale chinois et des obligations qui incombent à la Chine au regard du droit international, n'ont pas été pleinement respectés.

Nous attendons des autorités chinoises qu'elles respectent le droit à la liberté d'expression dont jouissent tous les citoyens, tel qu'il est reconnu par la constitution chinoise et conformément aux obligations de la Chine au regard du droit international, notamment la Déclaration universelle des droits de l'homme. Il convient aussi que la Chine veille à ce que les minorités ethniques jouissent de droits égaux, y compris la liberté d'expression et la liberté de conviction, conformément à la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, que la Chine a ratifiée en 1981.

Tashi Wangchuk ainsi que d'autres défenseurs et avocats des droits de l'homme détenus et condamnés, notamment Ilham Tohti, Wang Quanzhang, Li Yuhan, Huang Qi et Yu Wensheng, doivent être libérés immédiatement.