Delegation of the European Union to China

Le haut représentant/vice-président Josep Borrell achève sa visite en Indonésie et au siège de l’ASEAN

Brussels, 04/06/2021 - 15:02, UNIQUE ID: 210604_17
Press releases

Le 4 juin, le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, a achevé sa visite de quatre jours en Indonésie et au siège de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Cette visite a démontré le souhait de l’UE d’approfondir ses relations avec l’Indonésie, l’une des plus grandes démocraties et économies du monde, qui assurera la présidence du G20 en 2022 et la présidence de l’ASEAN en 2023, ainsi que de développer davantage son partenariat stratégique avec l’ASEAN.

Lors de sa rencontre avec le président indonésien, Joko Widodo, M. Borrell a souligné la volonté de l’UE de donner un coup d'accélérateur aux travaux menés avec l’Indonésie pour achever les négociations sur l’accord de partenariat économique global, qui serait le troisième accord de libre-échange conclu par l’UE avec l’un des membres de l’ASEAN. Il a insisté sur la mesure dans laquelle la mise en œuvre d’un tel accord pouvait accompagner et renforcer les efforts de modernisation économique déployés par le gouvernement.

Au cours de réunions séparées avec la ministre des affaires étrangères, Retno Marsudi, le haut représentant et la ministre se sont entretenus de leur souhait de donner un nouvel élan aux relations entre l’UE et l’Indonésie. Ils ont eu des discussions approfondies sur la lutte contre la pandémie de COVID-19 et les vaccinations, et le haut représentant a salué le rôle clé joué par la ministre en tant que coprésidente du Groupe de mobilisation de la garantie de marché COVAX (lien externe), l’instrument de financement innovant soutenu par l’UE et garantissant la participation de 92 économies à revenu faible et intermédiaire au mécanisme COVAX. Lors d'un point presse commun avec Mme Marsudi, M. Borrella indiqué ce qui suit: «C’est très bien de dire que personne ne sera à l’abri tant que tout le monde ne sera pas à l’abri, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. L’Europe a déployé des efforts considérables pour fournir des vaccins au reste du monde. En fait, nous sommes le principal exportateur: la moitié des vaccins produits en Europe a été exportée vers le reste du monde.» Il a également souligné la nécessité de travailler ensemble sur les questions relatives à l’huile de palme, au développement durable et à la transition écologique.

Le haut représentant a salué le rôle moteur joué par la ministre des affaires étrangères pour tenter de régler la situation au Myanmar/en Birmanie dans le cadre de l’ASEAN. Il a également souligné les préoccupations de l’UE quant à l’absence d’évolution positive sur le terrain et la volonté de l’UE de soutenir les efforts déployés par l’ASEAN pour mettre rapidement en œuvre son «consensus en cinq points» concernant le Myanmar/la Birmanie, lorsqu’il a rencontré le secrétaire général de l’ASEAN, Lim Jock Hoi, avant la visite de ce dernier à Nay Pyi Taw (Myanmar/Birmanie) en compagnie du président de l’ASEAN. Retno Marsudi et Josep Borrell ont également abordé toute une série d’autres questions mondiales, notamment la situation en Palestine et en Israël, en Afghanistan et dans la région indo-pacifique. «L’UE et l’Indonésie doivent coopérer afin d’assurer la prospérité, la durabilité et la sécurité. Les trois vont de pair. La prospérité doit être bâtie sur la base de la durabilité, et il ne peut y avoir de prospérité sans stabilité et sans sécurité», a déclaré Josep Borrell. Je pense qu’il s’agit là d’une entreprise à laquelle nous pouvons œuvrer ensemble, et j’espère que ce sera le point de départ d’une relation forte et d’une coopération intense.» Le haut représentant et la ministre ont également assisté à la signature d’un projet de 10 millions d’euros, financé par des subventions de l’UE, visant à soutenir des hôpitaux d’enseignement universitaire des provinces de Java oriental et de Sulawesi du sud dans la lutte contre la COVID-19. M. Borrell a invité Mme Marsudi à se rendre à Bruxelles dès que possible.

Avec le ministre indonésien de la défense, Prabowo Subianto, le haut représentant a eu un échange de vues sur la coopération entre l’UE et l’Indonésie en matière de sécurité et de défense. Il a souligné la volonté de l’UE d’étendre sa coopération avec l’architecture de sécurité centrée sur l’ASEAN dans la région, en particulier dans le domaine de la sécurité maritime, à la suite de sa première invitation à rejoindre la réunion élargie des ministres de la défense de l’ASEAN en 2020.

Au Parlement indonésien, Josep Borrell a rencontré des membres de la commission des relations extérieures et du comité de coopération interparlementaire. Il s’est félicité de l’occasion qui lui était offerte d’engager un dialogue sur des sujets aussi divers que la pandémie et les vaccins, la transition énergétique, la numérisation et la sécurité maritime. 

Le haut représentant s’est aussi rendu au siège de l’ASEAN et a rencontré le secrétaire général de l’ASEAN, Lim Jock Hoi, ainsi que les membres du comité des représentants permanents de l’ASEAN pour discuter de l’approfondissement des relations entre l’UE et l’ASEAN, en vue de faire progresser le partenariat stratégique UE-ASEAN. D’autres sujets ont également été abordés, comme la transition écologique, la connectivité, la COVID-19 et la coopération en matière de défense. Josep Borrell a une nouvelle fois vivement encouragé l’ASEAN dans ses efforts pour régler la situation au Myanmar/en Birmanie. Par ailleurs, le haut représentant et le secrétaire général de l’ASEAN ont lancé le projet «Préparation et réaction à la pandémie en Asie du Sud-Est», financé par l’UE à hauteur de 20 millions d’euros, et ont officiellement ouvert le bureau de projet de l’UE au secrétariat de l’ASEAN. Josep Borrell s’est rendu au Centre de coordination de l’aide humanitaire de l’ASEAN (lien externe) pour en savoir plus sur les effets de la contribution financière de l’UE en faveur du centre.

Le haut représentant a également inauguré les nouveaux locaux de la délégation de l’UE en Indonésie et, à la suite du renforcement des relations entre l’UE et l’ASEAN dans le cadre d’un partenariat stratégique, a supervisé la transformation officielle de la mission de l’UE auprès de l’ASEAN en une délégation de l’UE à part entière. Il s’est félicité de l’aboutissement des négociations relatives à un accord global UE-ASEAN sur le transport aérien, qui constitue une première avancée – majeure – à cet égard. 

En outre, le haut représentant/vice-président a prononcé un discours au Centre d’études stratégiques et internationales sur la stratégie de l’UE pour la coopération dans la région indo-pacifique. Il a souligné le risque que la politique et le nationalisme l’emportent sur le développement économique et la coopération, lesquels ont été le ciment qui a maintenu la cohésion entre les pays de la région indo-pacifique et ont délivré des millions de personnes de la pauvreté. «La région indo-pacifique est l’avenir, mais l’insécurité et les tensions augmentent, menaçant l’équilibre de cette région dynamique et l’ordre qui y règne», a déclaré le haut représentant/vice-président. «Le principal message à faire passer ici est que la croissance économique de cette région repose sur l’ouverture, sur des règles stables et communes, et sur une sécurité partagée. L’intérêt de l’UE est précisément le suivant: que l’ordre régional demeure ouvert et fondé sur des règles. Nous pouvons apporter une contribution considérable qui – comme j’ai pu m’en rendre compte lors de ma visite – est reconnue par nos partenaires régionaux, l’UE étant considérée par ces derniers comme un acteur fiable et de confiance.»

Une séquence audiovisuelle consacrée à cette visite est disponible sur Europe by Satellite.

Languages: