Delegation of the European Union to Chile

Burkina Faso : l’Union européenne soutient la construction d’un Centre d’accueil et de transit pour migrants

04/12/2020 - 16:45
News stories

L’Ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso, Wolfram Vetter, a assisté ce vendredi 4 décembre 2020 à la pose de la première pierre du Centre d’accueil et de transit pour migrants.

Ce centre d'accueil permettra de porter une assistance parfois vitale aux migrants vulnérables en transit dans le pays, et d’accueillir les Burkinabè de retour à leur arrivée au Burkina Faso, en proposant la fourniture des services d’assistance de base et des actions de réinsertion sociale pour ces derniers.
La mise en place de ce Centre s’inscrit dans la lignée des priorités du gouvernement burkinabè, qui s’est fixé pour objectif dans sa Stratégie Nationale de Migration d’assurer la protection et la garantie effective des droits des migrants d’ici 2025.

La première phase de la construction se composera de salles d’hébergement d’une capacité initiale de 80 lits, d’une cuisine, d’une salle d’écoute, d’une infirmerie, d’un magasin, ainsi que d’un local pour le service de gardiennage.

Les opérations d’accueil et d’assistance se déroulaient jusqu’ici dans des centres temporaires pouvant accueillir une cinquantaine de personnes, mais une structure pérenne et gérée par le gouvernement permettra d’inscrire la protection des migrants vulnérables sur le long terme.

Ces activités seront mises en œuvre dans le cadre de l’Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants, première initiative du genre à l’échelle mondiale visant à sauver des vies, à protéger et à assister les migrants le long des principales routes migratoires en Afrique. Depuis le début du projet au Burkina Faso en Septembre 2017, l’OIM et ses partenaires ont assisté plus de 2800 Burkinabè de retour, et plus de 800 migrants vulnérables en transit.

L’Ambassadeur de l’Union européenne, Wolfram Vetter, a réitéré l’engagement de la Délégation de l’Union européenne à accompagner les initiatives du gouvernement burkinabè dans le cadre de la Stratégie Nationale de Migration, tout en soulignant l’importance des engagements pris lors de sommets internationaux.

« L’Union européenne s’est engagée auprès du gouvernement pour qu’une solution durable à l’accueil des migrants en transit ainsi que des migrants de retour soit possible. Nous avons d'ailleurs accepté de prolonger la période de mise en œuvre de l'initiative avec l'OIM et de dédier une partie des fonds disponibles pour la construction du centre dont la première pierre est posée aujourd'hui. (…) Je voudrais souligner que la réussite de cet ambitieux projet nécessite un véritable suivi, coordination entre tous les acteurs pour mettre une véritable assistance, protection et réintégration des migrants vulnérables au Burkina Faso. Il sera en particulier important d'assurer, après la construction du centre, son opérationnalisation pour un bon fonctionnement au profit des migrants en transit » a indiqué Wolfram Vetter.

 

Rubriques éditoriales: