Délégation de l’Union européenne en République centrafricaine

EEAS RSS Feeds

Displaying 111 - 120 of 344

21/08/2020 - Lundi dernier, j'ai eu l'honneur d'inaugurer l'université d'été de l'Universidad Internacional Menéndez Pelayo à Santander (Espagne). Nous avons principalement débattu des conséquences de la crise actuelle pour l'Europe et le monde. À ce stade, il semble exister un risque sérieux que la crise déstabilise de nombreux pays en développement et renforce une tendance à l'autoritarisme. Dans ce contexte, l'Europe a la responsabilité essentielle de défendre un multilatéralisme effectif et d'aider les pays en développement qui en ont besoin.

13/08/2020 - La situation en Biélorussie est devenue très préoccupante. Après le scrutin présidentiel de dimanche dernier, Alexandre Loukachenko et les autorités biélorusses doivent mettre un terme à la répression exercée contre la population biélorusse et ouvrir des négociations avec la société dans son ensemble. Au cours des derniers mois, les Biélorusses ont clairement montré qu'ils aspirent à la démocratie et au respect des droits de l'homme. Un changement politique substantiel constitue une condition préalable à la poursuite du développement des relations entre l'UE et la Biélorussie.

Les peuples autochtones sont exclus sur les plans social, économique, politique et juridique depuis des siècles. En raison de ce déséquilibre, ils sont exposés à des risques accrus dans le contexte international difficile auquel nous faisons actuellement face. À l’occasion de la Journée des peuples autochtones, l’UE se déclare solidaire de tous ces peuples. L’UE intervient sur le terrain pour atténuer les répercussions de la COVID-19 et demande que des efforts soient déployés au niveau mondial pour protéger les peuples autochtones.

31/07/2020 - Nous assistons quotidiennement à l'intensification des tensions entre les États-Unis et la Chine, qui s'affrontent sur différentes questions. Les positions se durcissent avec la montée en puissance des partisans du découplage à Washington et à Pékin. Cette rivalité stratégique entre les États-Unis et la Chine sera probablement le principe directeur prépondérant du jeu politique mondial, quel que soit le candidat qui remportera les prochaines élections présidentielles aux États-Unis. Dans ce contexte, nous devons garder notre sang-froid et définir notre propre approche au niveau de l'UE. Je souhaiterais prendre le temps d'examiner ici quelques-uns des principes qui devraient nous guider.

30/07/2020 - L'internet joue un rôle essentiel dans notre vie, c'est pourquoi nous devons nous protéger contre les cyberattaques. Aujourd'hui, l'UE a imposé ses toutes premières sanctions à la suite de cyberattaques, afin de défendre ses citoyens et ses entreprises contre des cybermenaces.

Nous célébrons la Journée mondiale de la lutte contre la traite d'êtres humains, qui fait prendre conscience d'un problème bien souvent invisible mais toujours présent dans nos sociétés. L'UE s'emploie à prévenir et à combattre la traite des êtres humains, par des actions sur le terrain et par une collaboration aux niveaux local et international.

23/07/2020 - À l'issue de négociations ardues, les dirigeants de l'UE sont convenus d'un plan de relance financé de manière ambitieuse. Avec cet accord, l'UE montre sa résilience et sa solidarité internes. Ce résultat, qui revêt une importance vitale pour les citoyens européens, jette également les bases du rapport de l'Europe au reste du monde. Notre unité interne détermine notre force extérieure.

L'UE renforce son aide en République centrafricaine (RCA) de 5 millions d'euros (FCFA 3 milliards et 287 millions) pour répondre aux besoins humanitaires croissants dans le pays et aux fragilités supplémentaires créées par la pandémie du Coronavirus. Le montant total du financement à l’aide d’urgence de l'UE auprès des organisations humanitaires actives en RCA s'élève désormais à 22,7 millions d'euros (FCFA 14 milliards et 237 millions).

À l’instar de la population centrafricaine, l’UE souhaite voir la paix et la sécurité dans le pays. Pour ce faire, l'autorité de l'État doit être étendue à l'ensemble du pays, conformément à l'état de droit et aux principes des droits de l'homme ; la mission de conseil de l’UE soutient cet objectif. La mission a atteint sa Capacité Opérationnelle Initiale – résultat de la planification opérationnelle qui a précédé, dirigée par la CPCC, le quartier général des missions civiles PSDC, à Bruxelles. Paulo Soares, officier supérieur de la gendarmerie portugaise (Guarda Nacional Republicana), est le premier Chef de la Mission. Il partage dans cette interview, depuis Bangui, ses vues personnelles sur les activités à venir de la Mission.

Languages:

Pages