Délégation de l’Union européenne en République centrafricaine

Nous sommes ce que nous respirons - la toute première journée internationale de l'air pur pour des ciels bleus

07/09/2020 - 08:00
Actualités

L'air pur est essentiel pour notre santé et pour l'environnement. Depuis la révolution industrielle, la qualité de l'air que nous respirons s'est considérablement détériorée. Le bilan humain dû à la mauvaise qualité de l'air est pire que celui des accidents de la route. La pollution de l'air est le plus grand risque environnemental pour la santé humaine: environ 6,5 millions de décès prématurés dans le monde sont dus à la pollution atmosphérique. Dans les pays en développement en particulier, la pollution de l'air touche de manière disproportionnée les femmes, les enfants et les personnes âgées.

La politique mise en place par l'UE en matière de qualité de l'air a largement contribué à améliorer la qualité de l'air, mais il convient d'en faire davantage. Investir pour un air plus pur, c'est investir dans notre santé, dans notre climat, et c'est une condition essentielle pour stimuler les besoins de notre économie. Le pacte vert pour l'Europe devrait répondre à ces besoins, conciliant l'économie avec notre planète.

Aujourd'hui, le 7 septembre 2020, marque la toute première journée internationale de l'air pur pour des ciels bleus, qui vise à sensibiliser le public à l'importance de l'air pur pour la santé, la productivité, l'économie et l'environnement.

La pollution atmosphérique est un problème mondial et elle touche des régions éloignées du lieu où elle est générée puisqu'elle parcourt de longues distances. En 2017, l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement a adopté une résolution sur la prévention et la réduction de la pollution atmosphérique pour améliorer la qualité de l'air à l'échelle mondiale.

La mauvaise qualité de l'air est une menace pour le développement durable (lien externe) dans tous les pays, en particulier dans les villes et les zones urbaines des pays en développement, où les niveaux de pollution atmosphérique sont supérieurs aux limites fixées dans les lignes directrices de l'Organisation mondiale de la santé relatives à la qualité de l'air.

La pollution atmosphérique a un impact à la fois sur la santé et sur le climat. Certains polluants atmosphériques, comme le carbone noir, le méthane et l'ozone troposphérique, sont également des agents de forçage du climat de courte durée de vie et sont responsables d'une part importante des décès liés à la pollution de l'air, tout en ayant des incidences sur les cultures, et donc sur la sécurité alimentaire; c'est pourquoi leur réduction comporte de nombreux bienfaits pour le climat.

La communauté internationale reconnaît que l'amélioration de la qualité de l'air peut renforcer l'atténuation du changement climatique et que les efforts visant à atténuer le changement climatique peuvent améliorer la qualité de l'air.

Encouragée par l'intérêt croissant de la communauté internationale pour un air pur, et soulignant qu'il est nécessaire de redoubler d'efforts pour améliorer la qualité de l'air, y compris en réduisant la pollution atmosphérique, en vue de protéger la santé humaine, l'Assemblée générale des Nations unies a décidé de désigner le 7 septembre comme journée internationale de l'air pur pour des ciels bleus.

Au sein de l'UE, l'opinion publique est très sensibilisée aux questions de pollution atmosphérique, et les citoyens s'attendent à ce que les pouvoirs publics prennent des mesures. Dans un récent sondage d'opinion sur l'environnement dans l'UE, la pollution atmosphérique a été citée comme le problème le plus préoccupant pour les citoyens, après le changement climatique. Les citoyens s'attendent, de façon légitime, à ce que des mesures efficaces soient prises à tous les niveaux pour réduire la pollution de l'air et les protéger de ses effets nocifs.

Pour répondre à cela, l'UE s'est fixé l'objectif d'atteindre des niveaux de qualité de l'air qui n'entraînent pas d'effets négatifs sur la santé humaine et l'environnement ni de risques pour ceux-ci. Pour atteindre cet objectif, des politiques efficaces en matière de qualité de l'air nécessitent une action et une coopération aux niveaux mondial, européen, national et local.

La mise en œuvre effective de la législation relative à la qualité de l'air constitue une contribution essentielle à "une ambition "zéro pollution" pour un environnement exempt de substances toxiques" annoncée dans le pacte vert pour l'Europe et des initiatives connexes. Les synergies avec les politiques en matière de climat et d'énergie doivent être renforcées et évaluées davantage, conformément également à l'approche du pacte vert pour l'Europe.

L'initiative Clean Sky, financée par le programme "Horizon 2020" de l'UE, est le plus grand programme de recherche européen à développer des technologies innovantes et de pointe visant à réduire les émissions de CO2, les émissions de gaz et les niveaux de bruit des avions. Clean Sky contribue à renforcer la collaboration, le rôle moteur au niveau mondial et la compétitivité de l'industrie aérienne européenne.