Délégation de l’Union européenne en République centrafricaine

L’Union Européenne soutient la Republique centrafricaine dans la reponse au coronavirus

Bangui, 13/04/2020 - 12:33, UNIQUE ID: 200414_74
Press releases

L'Union européenne a présenté le 8 avril à Bruxelles son plan de riposte globale et d’aide aux pays partenaires face au COVID-19. L'action extérieure de l’UE vise à répondre aux dimensions multiples de la crise, sur le plan sanitaire et humanitaire, notamment par le renforcement des systèmes de santé et d'approvisionnement en eau et assainissement, ainsi que sur le plan socio-économique pour atténuer l’impact sur l’économie et sur les populations.

L’Union européenne et ses Etats-Membres, l’”Equipe Europe” - “Team Europe”, apporteront aux pays partenaires un appui financier global de plus de 20 milliards d’euros. 15,6 milliards d’euros seront une contribution directe de la Commission européenne et des institutions UE, dont 3,25 milliards seront destinés à l’Afrique Sub-saharienne.

Liée à l’Union européenne par un partenariat multidimensionnel, la République centrafricaine bénéfi-ciera globalement d’un soutien de plus de 30 millions d’euros, pour faire face aux besoins et à l’impact de la première phase de la crise. Tous les outils disponibles, Fonds Bêkou, Fonds européen de développement, Instrument contribuant à la paix et à la stabilité et aide budgétaire, ont été mobilisés en appui à la RCA.

Dès le début, l’Union européenne a répondu présente à l’appel des Autorités et s’est engagée à travers ses partenaires dans la mise en place des premières mesures de prévention et sensibilisation visant à freiner la propagation du COVID-19. Plusieurs instruments et projets financés par l’UE ont été mis à contribution et à la disposition du Gouvernement centrafricain pour répondre aux besoins immédiats.

Plus particulièrement, les projets financés par l’Union européenne via le Fonds Bêkou dans les do-maines de la santé, de l’eau et de l'assainissement, ont déjà réorientés des activités pour un montant d'1 million d’euros, afin de donner une réponse rapide en termes de la sensibilisation des communau-tés, du renforcement de la prévention et de la formation du personnel de santé. Ces activités - qui sont menées en étroite concertation avec le Ministère de la Santé et de la Population - sont en cours depuis le début de la crise.

Un financement additionnel de 2 millions d'euros est déjà prévu via le Fonds Bêkou pour renforcer les actions dans les domaines de la santé, de la sensibilisation et de l’eau et de l'assainissement. D’autres propositions seront également prochainement soumises au Comité de gestion du Bekou pour une con-tribution supplémentaire dans le secteur de la santé.

En plus, dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, l’Union européenne financera également, à travers le Fonds Européen de Développement, une nouvelle intervention à hauteur de 1,5 millions d’euros, qui visera en particulier Bangui et Paoua. Deux véhicules 4x4 d’une valeur de 100.000 euros seront, enfin, remis dans les prochaines jours au Ministère de la Santé publique pour faciliter l’investigation épidémiologique.

Ces actions sont complétées dans le domaine de la communication par un appui aux radios centrafri-caines à hauteur de 3 millions d'euros pour des activités de sensibilisation dans la lutte contre le CO-VID-19, d'éducation à distance et de lutte à la désinformation sur le Coronavirus. Une action ad hoc sera développée à l’échelle régionale pour contrer la diffusion des fausses nouvelles.

En ce qui concerne l’éducation, secteur touché par les mesures de prévention et de distanciation so-ciale, l’Union européenne participe à la riposte apportée par le Groupe Local des partenaires pour l’Education (GLPE), dont elle est chef de file, à travers la contribution financière très substantielle qu’elle apporte au Partenariat Mondial pour l’Education.

Impact socio-économique - Un décaissement anticipé et groupé des tranches d’aide budgétaire pré-vues par ses programmes d’appui à la Consolidation de l’Etat sera effectué au mois de juin pour un montant global de 23.5 millions d’euros, afin de permettre au Gouvernement centrafricain et notam-ment au Ministère des Finances de faire face à l’impact de la crise sur les finances publiques.

Les programmes de relèvement et développement socio-économique en cours ou en voie de lance-ment, financé par l’UE via le Fonds Bêkou, pourront également contribuer à atténuer l’impact du COVID-19 sur les populations et sur l’économie locale, en particulier en milieu rural.

“L’Union européenne continue de se mobiliser pour être aux cotés de la Centrafrique aussi dans cette nouvelle crise“ a déclaré l’Ambassadrice Samuela Isopi “Nous avons soit réorienté, soit accéléré et renforcé, nos appuis pour permettre aux centrafricains de réagir avec rapidité et efficacité”. “Je tiens à saluer l’engagement et l’action sans relâche menée par le Gouvernement et le Ministère de la Santé et remercier tous les partenaires de l’UE, notamment les ONG et les agences de coopération des Etats-Membres ou des Nations Unies qui ont répondu à l’appel et qui mettront en œuvre les appuis de l’Union européenne”.

L’Ambassadrice Isopi a aussi rappelé le financement d’environ 130 millions d’euros accordé en mars par l’Union européenne à l’OMS pour assister les pays les plus vulnérables et en particulier les pays africains à mettre en place leur plan de riposte. Cette aide est aussi censée être utilisée en appui aux efforts déployés par la Centrafrique.

“Les peuples européens, eux-mêmes lourdement affectés par cette pandémie qui a fait 70.000 morts dans nos pays en Europe, demeure solidaires des peuples africains et du peuple centrafricain, en res-tant convaincus nous viendrons à bout du COVID- que lorsque tous les pays l'auront vaincu ” a-t-elle enfin remarqué.

Tel qu'affirmé par la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen: "Le virus ne connaît pas de frontières. Ce défi planétaire rend nécessaire une coopération internationale forte. L'Union européenne œuvre sans relâche pour lutter contre la pandémie”

La crise liée au COVID-19 fera l’object dans les prochains jours d’un contact à haut niveau entre les institutions UE et les plus hautes autorités centrafricaines.

Le Fonds Bêkou est financé par la Commission européenne, l’Allemagne, la France, les Pays Bas, l’Italie et la Suisse.

Délégation de l’Union européenne en République centrafricaine

delegation-central-african-rep@eeas.europa.eu

Équipes éditoriales: