Delegation of the European Union to Central African Republic

AMBASSADRICE DE L'UE ET MINISTRE DE LA FEMME INAUGURENT «MAISON DE L'ESPOIR» POUR LA PROTECTION ET L'AUTONOMISATION DE LA FEMME

Bangui, 05/03/2020 - 17:05, UNIQUE ID: 200306_14
Press releases

L'Ambassadrice de l'Union européenne Samuela Isopi et la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Giselle Pana ont lancé, ce 5 mars 2020, la première «Maison de l’Espoir» à Bangui, plus précisément à Benz-VI dans le 5eme Arrondissement, en présence du Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, représentant de S. E. le Premier Ministre

La Maison de l'Espoir ainsi que les CASEF (Centres de Autonomisation Socio-Economique des Femmes et des Filles) établis à Bimbo et Ouango sont des structures polyvalentes ayant pour objectif d’accompagner prioritairement les femmes et les filles vulnérables nécessitant une assistance d’urgence, les aider à développer leurs capacités de résilience et d’autonomisation économique ainsi qu'à reconstruire leurs liens sociaux.

Ces structures offrent plusieurs services qui vont de l’appui psychosocial ou de l'assistance psychologique à l’hébergement temporaire dans le cas de la Maison de l'Espoir, au développement des compétences ou encore  à l’orientation professionnelle assurant aussi la mobilisation, sensibilisation et formation des communautés pour la prévention de toute forme de violence et de discrimination envers les femmes.

Les trois espaces ont été construits dans le cadre du projet "Prévention et réponse aux violences basées sur le genre à travers l’autonomisation sociale, économique et la participation citoyenne des femmes et des filles" de l'Union européenne, financé à travers du fonds Bêkou à hauteur de 2 millions d'euros (environ 1.3 milliards de FCFA). Le projet est mis en œuvre par les ONG International Rescue Committee et Coopération Italienne à Bangui, mais aussi dans les sous-préfectures de Kaga Bandoro, Bocaranga et Mbaiki.

Ce projet témoigne de l'importance et de l'intérêt que l'Union européenne accorde à la promotion du genre et au processus d'autonomisation des femmes au niveau social, économique, et politique, dans le pays. 

"En RCA" l'a rappelé l'Ambassadrice Isopi ""la pauvreté a un visage féminin: en milieu rural, le taux de pauvreté atteint 81% chez les femmes, par rapport à 69% chez les hommes". Les violences basées sur le genre érodent le tissu social du pays, avec une moyenne de 10 000 cas recensée chaque année, dont seulement 39% ont fait l'objet de plainte en 2019. 

"La promotion du genre devra passer par des politiques, des stratégies et des actions intégrées et multisectorielles, qui puissent agir à la fois sur les contraintes structurelles mais aussi sur les pesanteurs et les coutumes négatives qui freinent l’évolution socio-économique des femmes et leur «voix» dans la société", a affirmé l'Ambassadrice qui a lancé un double appel à la mobilisation contre les violences basées sur le genre: aux leaders politiques, pour qu'ils renforcent leurs efforts pour lever les discriminations qui pèsent sur les femmes et qui empêchent au pays de profiter de l'énorme potentiel représenté par la moitié de la population centrafricaine; 2) aux médias pour qu'ils contribuent par leur action à la sensibilisation et au réveil des consciences pour favoriser un changement de culture et de comportement.
 
Le projet lancé aujourd'hui s'inscrit dans le cadre de l'action de l'UE dans le domaine du genre, qui vise, par les différents instruments européens, l'autonomisation de la femme et l'entreprenariat féminin; la scolarisation des filles et la formation professionnelle; les violences basées sur le genre; la participation des femmes dans le processus de paix et dans la cohésion sociale; le renforcement de la présence de la femme dans les instances de prises de décision.  
 
Le Fonds Bêkou réunit l'UE, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Italie et la Suisse.

Version pdf du communiqué de presse
 
Contacts:
Davide STEFANINI , Chargé de programmes
Davide.STEFANINI@eeas.europa.eu  
+ (236) 72. 56. 38. 10
Jeanne Aurélie Sidonie NGO BELNOUN – Chargée de presse
Jeanne-Aurelie-Sidonie.NGO-BELNOUN@eeas.europa.eu  + (236) 75.22.87.26