Délégation de l’Union européenne en République centrafricaine

Déclaration de la porte-parole sur les élections générales et provinciales au Mozambique

Brussels, 17/10/2019 - 17:39, UNIQUE ID: 191017_25
Statements by the Spokesperson

Déclaration de la porte-parole sur les élections générales et provinciales au Mozambique

L'accord historique de paix et de réconciliation signé le 6 août dernier à Maputo pourrait servir d’inspiration au monde extérieur. Le processus électoral résultant de cet accord a en effet mis à l’épreuve la capacité des acteurs politiques et des institutions du Mozambique à préserver et à protéger les libertés et les droits qui apporteront les bénéfices de la paix aux citoyens.

Malgré les défis présents dans cet environnement polarisé, les élections ont clairement démontré les aspirations démocratiques des Mozambicains. Dans le même temps, la mission d’observation des élections conduite par l’Union européenne a notamment constaté que la campagne électorale avait été marquée par des violences, y compris des attaques et des actes d’intimidation, ainsi que par des restrictions de la liberté de réunion et des activités d’observation de la société civile. La mission, qui restera présente sur le terrain jusqu’à la fin du processus électoral, n'élaborera son rapport final qu'à l'issue de celui-ci.

À l'avenir, l’Union européenne attend des parties prenantes qu’elles arbitrent tout litige électoral en utilisant les mécanismes institutionnels existants, conformément aux lois électorales correspondantes. Les autorités électorales doivent garantir un processus de dépouillement transparent. Les autorités judiciaires doivent pour leur part traiter efficacement les éventuels recours et plaintes.

L’Union européenne est disposée à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement élu pour la mise en œuvre de réformes politiques et économiques, ainsi qu’à soutenir l’accord de paix et la reconstruction après le passage du cyclone.

 

Languages:
Équipes éditoriales: