Delegation of the European Union to Central African Republic

L'Union européenne appuie la Sécurité intérieure, la Défense Nationale et les dispositions de l'Accord de Paix en Centrafrique

Bouar, 16/10/2019 - 14:28, UNIQUE ID: 191021_13
Press releases

Bouar, le 16 octobre 2019 : l'Ambassadrice Samuela ISOPI, Cheffe de délégation de l'Union Européenne, a pris part ce jour à Bouar, aux côtés du Président de la République, du Président de l'Assemblée, du Premier Ministre, de la Ministre de la Défense, du Ministre de l'Intérieure, de l'Ambassadeur de l'Union Africaine, de l'Ambassadeur de France, du Commandant de l'EUTM, du Deputy Force Commander de la MINUSCA, à la cérémonie de présentation du drapeau aux jeunes recrues des FACA formées par l'EUTM, à l'inauguration de plusieurs infrastructures militaires financées par l'Union européenne à travers son Instrument contribuant à la Stabilité et à la Paix (UE-IcSP), à la visite du chantier de construction d'un Centre de Formation FSI (UE-IcSP) et au lancement de la première Unité Spéciale Mixte de Sécurité (USMS) prévue par l'Accord de Paix du 6 février 2019. 

La mission de l’EUTM-RCA lancée le 16 juillet 2016 à la demande du gouvernement centrafricain pour une durée de 2 ans a été reconduite jusqu’en 2020, avec pour mission de soutenir les autorités centrafricaines dans la réforme de la Défense, selon le concept d'une armée de garnison. Avec le début de la Formation élémentaire tout type d'armes (FETTA) qui s'est entièrement déroulée au centre d'instruction de Bouar, sous la supervision de l'EUTM, les FACA entament une mutation qui appelle à poursuivre le développement de leurs capacités pour contribuer ainsi à la stabilisation du pays.

Par ailleurs, les infrastructures militaires inaugurées ou visitées ce jour concernent (i) la construction, avec UNMAS, d'armureries et de sites de stockage afin de doter la RCA et les FACA des capacités de gestion de l'armement conformes aux standards internationaux, (ii) la réhabilitation du Camp Leclerc (par la Fondation Suisse de Déminage), destiné à devenir le quartier général du commandement de la Zone Défense Ouest, et (iii) la construction par CIVI.POL, du futur Centre de Formation des FSI de Bouar. Ces travaux sont entièrement financés par l'Union européenne à travers son Instrument contribuant à la stabilité et à la paix (IcSP).

Quant au lancement de la première Unité spéciale mixte de sécurité (USMS) financée l'UE, les NU et le Gouvernement, elle intervient comme premier élément tangible de la mise en œuvre de l'Accord de Paix de Bangui (6 février 2019), pour contribuer à la sécurité des communautés. Le lancement de la première USMS permet aussi de créer une dynamique de confiance entre, d'une part, les éléments issus des groupes armés ayant fait le choix de la paix et ayant passé avec succès les étapes prévues par le processus et, d'autre part, les FACA et les FSI, qui sont appelés à travailler ensemble au sein de cette unité pour produire de la sécurité publique, spécialement sur les couloirs de transhumance.

A ce propos, l'Ambassadrice Isopi, n'a pas manqué de saluer les actes concrets déjà posés conformément aux engagements pris dans l'Accord de Paix et a tenu à encourager tous les groupes politico-militaires  à aller vers la paix et à rejoindre à travers les USMS, leurs concitoyens dans la République. Les USMS – a-t-elle souligné – représentent une opportunité immédiate et concrète de réintégration dans un dispositif sécuritaire  au service du pays.

 

Pour en savoir plus

Délégation de l'Union européenne en République centrafricaine:
https://eeas.europa.eu/delegations/central-african-republic_en