Delegation of the European Union to Central African Republic

L'UE consacre €60 millions supplémentaires pour soutenir la consolidation de la paix et le relèvement en République Centrafricaine

New York, 27/09/2019 - 00:00, UNIQUE ID: 190927_4
Press releases

En marge de la 74e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (UNGA), Neven Mimica, commissaire pour la coopération internationale et le développement, et le Président de la République Centrafricaine (RCA), Faustin-Archange Touadéra, ont signé ce jour l'octroi d'une nouvelle enveloppe de 60 millions d'euros pour intensifier les efforts de l’Union européenne en faveur des populations centrafricaines.

 

À cette occasion, M. Mimica a déclaré: «L'accord signé aujourd'hui accroît de 60 millions d'euros notre coopération bilatérale avec la République centrafricaine, portant ainsi le soutien total de l'UE au pays à 442 millions d'euros pour la période 2014-2020. Ce soutien supplémentaire permettra d’appuyer davantage la mise en œuvre de l'accord de paix signé en février dernier ainsi que le redéploiement de l'Etat sur tout le territoire. Il permettra aussi de répondre à la situation de fragilité et aux besoins de relèvement des communautés afin qu'elles puissent bénéficier des retombées de la paix, notamment à travers le Fonds fiduciaire Bêkou qui, par exemple dans le domaine de la santé, arrive à toucher la moitié de la population ».

Cette augmentation financière s'inscrit dans le Plan national de relèvement et de consolidation de la paix (RCPCA) et vise à répondre aux besoins du pays suite à la signature, le 6 février 2019, de l'Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation (APPR) en RCA, entre le Gouvernement et quatorze groupes armés sous les auspices de l'Union africaine (UA).

Dans un pays encore fragile dont les besoins humanitaires sont persistants et impérieux, l’augmentation de l’enveloppe bilatérale pour le RCA permet la concrétisation des appuis en faveur de la consolidation de la paix, de la restauration du contrat social et de la gouvernance. Les programmes financés par ce soutien supplémentaire permettront notamment de répondre aux défis structurels liés au fonctionnement de l'Etat ainsi que ceux politiques, tels que le renforcement des réformes dans les secteurs de la sécurité et de la justice, et à contribuer à la tenue d’élections crédibles et transparentes en 2020. Ils permettront enfin de contribuer au relèvement économique et social à travers le Fonds fiduciaire Bêkou, en appuyant les services de santé, l'agriculture et ses chaînes de valeur ainsi que la création d’emplois, surtout dans les zones géographiques jusque-là inaccessibles en raison de l’insécurité.

Contexte

L'UE est le premier partenaire de la République centrafricaine depuis plus de 60 ans, intervenant à la fois dans les secteurs régaliens (notamment la justice, la sécurité et la formation militaire), l’humanitaire, la médiation, le développement et les services sociaux. Cet engagement – matérialisé par la mobilisation intégrée de l'ensemble des instruments financiers UE – se fait sur la base d'un partenariat fondé sur l'appropriation nationale et la redevabilité mutuelle.
En particulier, le soutien de l'UE en RCA en provenance du 11e Fonds européen de développement (FED) s'élève à 442 millions d'euros pour la période 2014-2020, comprenant le financement complémentaire de 60 millions d'euros qui résulte d'une révision ad hoc du Programme indicatif national (PIN) du pays. Cette révision s’inscrit principalement dans le contexte politique qui s’est dégagé suite à la signature de l'Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation entre gouvernement et groupes rebelles en février dernier. La RCA est un pays fragile situé dans une région instable, marqué par une crise à caractère multidimensionnel – notamment politique, humanitaire, sécuritaire et développementale.  Cependant, l'accord de paix offre une chance historique à la RCA de sortir de cette crise, à terme et à condition que l'Etat puisse redéployer son autorité et ses services dans les zones isolées du pays et de redonner à la population de l'espoir dans le pouvoir public.

Les objectifs stratégiques de l'Union européenne en RCA sont et restent (i) l'appui à la stabilisation et la sécurisation de l'ensemble du territoire, dans le but de contribuer à la stabilisation de la sous-région; (ii) le renforcement des institutions démocratiques, de l'état de droit et l'amélioration de la gouvernance; et (iii) le rétablissement graduel des institutions de l'Etat dans la fourniture des services de base pour le relèvement socio-économique des populations, et la promotion de l’emplois et d'un climat des affaires propice au développement du secteur privé.

Le Fonds fiduciaire Bêkou (créé en 2014 par l'UE, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, et rejoint en 2015 par l’Italie et la Suisse) a permis de changer profondément la vie de plus de deux million de personnes dans un pays de quatre million et demi, en permettant de bénéficier de soins de santé, de vaccinations, d'une meilleure nutrition, de formations à l'entreprenariat destinées aux femmes et de possibilités d'emplois. Vu sa valeur ajoutée, le mandat du Fonds a été prolongé jusqu'en décembre 2020.

Pour en savoir plus:

Coopération au développement de l'UE avec la République Centrafricaine.

Secciones editoriales: