Délégation de l’Union européenne en République centrafricaine

Commission mixte UE-Pakistan

Brussels, 18/06/2021 - 10:24, UNIQUE ID: 210618_2
Joint Press Releases

La commission mixte Union européenne (UE)-Pakistan s'est tenue par vidéoconférence le 16 juin 2021. La plénière de la commission mixte a été précédée de réunions des sous-groupes sur la coopération au développement (le 25 février 2021), sur le commerce (le 2 mars 2021) et sur la démocratie, la gouvernance, l’état de droit et les droits de l'homme (le 1er juin 2021). 

La réunion de la commission mixte a permis un échange de vues sur les principaux domaines de coopération entre l’UE et le Pakistan. Le Pakistan a souligné le fait que l’UE est pour lui un partenaire précieux, étant à la fois le lieu de résidence d’une grande diaspora pakistanaise, son premier partenaire commercial et une source d’investissements, d’envois de fonds et d’assistance économique. L’UE et le Pakistan ont réitéré leur engagement en faveur de la mise en œuvre complète et effective du plan de coopération stratégique UE-Pakistan, signé en juin 2019.

La commission mixte a examiné les répercussions socio-économiques de la pandémie de COVID-19. L’aide humanitaire apportée par l’Union européenne a été fortement appréciée. Les programmes de vaccination en cours et la future coopération en matière de vaccins ont également été passés en revue. Les efforts consentis par le Pakistan en faveur d’une reprise économique durable ont également été mis en avant.

Lors d’un échange de vues au sujet du changement climatique, l’UE a parlé au Pakistan du pacte vert pour l'Europe, de la connectivité et de la numérisation, tandis que le Pakistan a informé l’UE de divers projets concernant le climat, dont la restauration des écosystèmes, les incitations «vertes» et sa politique nationale en matière de véhicules électriques. La discussion a aussi porté sur la coopération dans les domaines de l’éducation, de la culture, de la science et de la technologie. La commission mixte a aussi été l’occasion de débattre des questions des migrations et de la mobilité et de donner suite aux discussions du comité de réadmission mixte UE-Pakistan, qui s’est réuni le 24 février 2021.

L’UE et le Pakistan sont convenus de renforcer leur commerce bilatéral, notamment en s’attaquant aux obstacles au commerce et à l’investissement, en améliorant le climat des affaires et grâce aux efforts déployés par le Pakistan afin de mettre intégralement en œuvre les 27 conventions internationales stipulées dans le cadre du régime de préférences commerciales unilatérales de l’UE, le système de préférences généralisées Plus (SPG+). Le Pakistan a salué son obtention du statut SPG+ qu’il considère comme une étape mutuellement gratifiante et a affirmé être pleinement déterminé à satisfaire à ses obligations à ce titre. Le Pakistan a mis en avant les mesures et actions pertinentes prises depuis septembre de l’an dernier.

Sur le plan de la coopération au développement, l’UE et le Pakistan se sont félicités des progrès encourageants obtenus. Le Pakistan a salué la décision de l’UE de réorienter son aide au développement pour soutenir les efforts déployés par le Pakistan pour lutter contre les conséquences de la pandémie de COVID-19. La réunion de la commission mixte a aussi donné lieu à un échange de vues sur les priorités de la future coopération au développement.

Les efforts conjoints consentis dans les domaines de la démocratie, de l’état de droit, des droits de l’homme, de la coopération en matière de droits de l’homme dans les enceintes internationales, ainsi que de la promotion et de la protection de l’ensemble des libertés fondamentales ont été abordés. L’UE et le Pakistan ont réaffirmé leur détermination à promouvoir et protéger l’ensemble des droits de l’homme et des libertés fondamentales, notamment la liberté de religion ou de conviction (englobant les inquiétudes suscitées par l’islamophobie), les droits des personnes appartenant à des minorités, la liberté d’expression, les droits des femmes et les droits des enfants. Le Pakistan a fait le point sur l’évolution du projet de loi sur la protection des journalistes, du projet de loi sur les disparitions forcées ou involontaires, ainsi que de la loi contre la torture.

L’UE a fait part de ses préoccupations concernant la peine de mort et le recours abusif aux lois sur le blasphème.

L’UE s’est félicitée des progrès accomplis par le Pakistan dans la mise en œuvre du plan d’action du groupe d'action financière (GAFI), ainsi que de l’engagement pris par le Pakistan de poursuivre son dialogue avec le GAFI pour résoudre l’ensemble des problèmes en suspens.

Tout en rappelant la déclaration conjointe sur l'Afghanistan émise à l’occasion de la cinquième session du dialogue stratégique Pakistan-UE, l’UE et le Pakistan ont réaffirmé leur engagement sans faille en faveur d’un processus de paix mené et pris en charge par les Afghans et ont encouragé les parties au conflit à reprendre pour de bon les pourparlers, afin qu’une paix et une stabilité durables règnent en Afghanistan. Il y a lieu de préserver les acquis des 20 dernières années en matière de développement socio-économique, de droits de l’homme et de libertés fondamentales. Dès lors, l'UE et le Pakistan engagent les parties à observer un cessez-le-feu humanitaire durable, à la suite de l'appel mondial lancé par le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, et à s'efforcer de parvenir à une élimination complète de la violence, ce qui témoignerait clairement de leur véritable attachement à une paix et une réconciliation durables.

L’UE apprécie le fait que le Pakistan ait accueilli des millions de réfugiés afghans ces deux dernières décennies. L’UE a assuré le Pakistan de sa volonté de poursuivre leur collaboration et les travaux en cours vers une solution durable, notamment en facilitant et en promouvant un retour sûr et dans la dignité des réfugiés dans leur pays d’origine. À cet égard, l’UE et le Pakistan ont insisté sur la nécessité de disposer d’une feuille de route assortie de délais et de ressources suffisantes.

Le Pakistan a informé l’UE des récents événements survenus dans la région et a fait part à nouveau des inquiétudes que lui inspirent la situation des droits de l'homme et la situation humanitaire dans la partie du Jammu-et-Cachemire contrôlée par l’Inde. L’UE a salué l’annonce récemment renouvelée du Pakistan et de l’Inde de mettre pleinement en œuvre l’accord de cessez-le-feu de 2003 le long de la ligne de contrôle et a encouragé les deux pays à prendre davantage de mesures de nature à renforcer la confiance entre eux.

L’UE s’est déclarée disposée à soutenir l’intégration régionale et une connectivité durable dans la région de l’Asie du Sud.

La commission mixte était coprésidée par M. Gunnar Wiegand, directeur exécutif pour l’Asie et le Pacifique au Service européen pour l’action extérieure, et par M. Noor Ahmed, secrétaire de la division des affaires économiques. Des représentants des ministères compétents du gouvernement pakistanais et de la Commission européenne, l’ambassadeur de l’UE au Pakistan et des observateurs des États membres de l’UE participaient aussi à cette réunion.

Il a été convenu d’organiser la prochaine session de la commission mixte à Islamabad en 2022.

Languages:
Équipes éditoriales: