La Délégation de l'Union européenne au Canada

DERE Talk

04/11/2019 - 13:14
Conférence/séminaireSéries thématiques

 

Objectifs de DERE

 

DERE (Djibouti Espace de Réflexion et d'Echange) est une plateforme qui a pour ambition de faire émerger un espace de discussions pour mieux organiser les débats publics d’idées en vue d'une meilleure compréhension des divers enjeux de société. Elle vise à forger les citoyens responsables de demain à travers l’échange et la réflexion en rendant les débats sociétaux plus attractifs et ainsi renforcer la participation citoyenne.

 

DERE Talk

 

Thèmes choisis

 

Thème 1: " Savoir endogène et modernité africaine" : il est question de la décolonisation des connaissances et des imaginaires et l'apport des savoirs (cultures) endogènes dans cet effort. Des savoirs endogènes nés des pratiques concrètes, mais aussi des relations sociales, de la vie politique, des croyances religieuses, des questionnements philosophiques et des connaissances scientifiques élaborées dans le cadre de multiples métiers. Des savoirs à faire découvrir aux autres, mais aussi à reprendre en main par les Africains eux-mêmes pour reconstruire l’Afrique

Savoir endogène défini comme "connaissance vécue par la société comme partie intégrante de son héritage".

 

Thème 2: " La place de la culture dans la société" Élément vital d’une société dynamique, la culture s’exprime dans la manière de raconter nos histoires, de fêter, de nous rappeler le passé, de nous divertir et d’imaginer l’avenir. L’expression créative aide à nous définir et à voir le monde au travers des yeux des autres. L’on prend part à la culture de diverses manières : en tant que public, professionnels, amateurs, bénévoles, donateurs ou investisseurs.

Outre sa valeur intrinsèque, la culture apporte de précieux avantages sur le plan social et économique. Avec l’amélioration de l’éducation et de la santé, une tolérance accrue et des occasions de se réunir, la culture améliore notre qualité de vie et augmente la sensation de bien-être, tant des personnes que des communautés.

 

Intervenants

 

M. Ali Moussa Iyeh

Ali Moussa Iye est Docteur en sciences politiques de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble.  il a été chercheur à l’ISERST (ancien Institut d’études et de recherches scientifiques et techniques de Djibouti),  journaliste à l’hebdomadaire La Nation, Directeur de la Presse et Audiovisuel à Djibouti et enfin conseiller à l’ambassade de Djibouti à Washington et à Paris avant de rejoindre l’UNESCO en 1997.

Au sein de l’UNESCO, il a d’abord été Coordinateur du Programme Culture de la Paix dans la Corne de l’Afrique basé à Addis Ababa, puis responsable du programme sur la démocratie au siège et enfin coordinateur du programme de lutte contre le racisme et les discriminations.

Il est actuellement Chef de la Section Histoire et mémoire pour le dialogue, en charge de deux projets phare de l’UNESCO: Les Routes du Dialogue ( La Route de l’esclave et Route de la soie) et les Histoires Générales et régionales de l’UNESCO (Histoire de l’Humanité, Histoire générale de l’Afrique, Histoire des civilisations de l’Asie centrale, Histoire générale de l’Amérique latine, Histoire générale des Caraïbes et les Différents aspects de la culture islamique).  Il coordonne  notamment l’utilisation pédagogique de l’Histoire générale de l’Afrique en vue de son intégration dans les programmes scolaires des pays membres de l’Union africaine..

Parallèlement à ses fonctions à l’UNESCO, Ali Moussa Iye poursuit ses recherches en anthropologie politique. Il a publié plusieurs livres et a contribué à des nombreux ouvrages collectifs sur des sujets divers : histoire et culture des peuples de la Corne, traite, esclavage et diaspora africaine, démocratie et gouvernance, dialogue interculturel, route de la soie etc.

Parmi ses différentes publications, on peut mentionner son ouvrage pionnier, sur la « démocratie pastorale » sous le titre Le verdict de l’Arbre : essai sur une démocratie endogène africaine” réédité en 2014.

 

Mme Aicha Mohamed Robleh

Aïcha Mohamed Robleh, née en 1965 à Djibouti, est une dramaturge et femme politique djiboutienne.

Diplômée en Droit du travail, option médecine du travail, elle est d'abord chef de service au ministère du Travail, puis est élue à l'Assemblée nationale en 2003, à l'un des sept sièges réservés aux femmes. En 2005, Aicha Mohamed Robleh est nommée Ministre déléguée auprès du premier Ministre, chargée de la Promotion de la Femme, du Bien-être Familial et des Affaires Sociales, poste politique clé pour la condition féminine qu’elle occupera jusqu’en mars 2008. Dans le cadre de ses responsabilités, l’artiste-ministre contribue pleinement au développement du genre en participant activement au décret présidentiel qui interdit l’infibulation génitale féminine.

Elle a fondé la troupe de théâtre La voix de l'Est et écrit de nombreuses pièces de théâtre dont La Dévoilée qui a été récompensée par l'Unesco en 1998.

En 2015 est sorti son premier long métrage, consacré à la question des mutilations génitales.

 

08/11/2019

Palais du Peuple
Rue de Genève

Djibouti
Djibouti

Simane Omar Ibrahim

Chargée de  Presse et Information

21 32 44 40 / 70 post 209

Simane.OMAR-IBRAHIM@eeas.europa.eu

Quartier du Héron, BP 2744

http://eeas.europa.eu/delegations/djibouti/index_fr.htm