La Délégation de l'Union européenne au Canada

Le Canada et l’UE

2017 s'annonce comme une année historique pour le Canada et l'Union européenne grâce à l'approbation de l'Accord économique et commercial global (AECG) et de l'Accord de partenariat stratégique (APS) par le Parlement européen. 2017 marque aussi le 150e anniversaire du Canada, et le 60e du Traité de Rome, une occasion de célébrer le rôle du Canada comme un ami proche et un allié naturel avec lequel l'UE partage des valeurs communes, profondément ancrées dans des expériences culturelles et historiques communes. En tant que partenaires au sein du G7/G20, l’UE et le Canada poursuivent des objectifs communs par le biais des institutions internationales et, ensemble, promeuvent et défendent les principes démocratiques, les droits de l’homme, l’État de droit et la bonne gouvernance dans le monde entier.

Le cadre de cette relation est établi dans l’accord de partenariat stratégique (APS) qui actualisera l’accord-cadre de coopération commerciale et économique de 1976.
 

Renforcer la coopération stratégique

L’APS tient compte des dernières évolutions mondiales, en faisant progresser les objectifs de politique étrangère du Canada et de l’UE tout en fournissant une plateforme pour l’action internationale conjointe. Il renforce la coopération dans des domaines stratégiques tels que:

  • la paix et la sécurité internationales;
  • les droits de l’homme;
  • la protection de l’environnement;
  • la recherche;
  • l’innovation;
  • la sécurité énergétique; et
  • l’éducation.

Dans le cadre de leurs travaux sur ces questions d’intérêt et de responsabilité communs, l’UE organise des consultations régulières avec le Canada, y compris des sommets entre le Premier ministre canadien et les présidents du Conseil européen et de la Commission européenne, des consultations ministérielles et des dialogues au niveau des directeurs politiques. Il y a en outre des consultations spécifiques en cours sur des questions régionales et mondiales allant de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique à la non-prolifération, à la défense et aux questions de sécurité.

Le Canada participe également aux missions civiles et aux opérations militaires de l’UE dans le cadre de la politique de sécurité et de défense commune, par exemple dans les Balkans, en Ukraine et au Moyen-Orient. Le Canada et l’UE travaillent également ensemble dans le cadre de missions d’observation électorale.

Les études réalisées au fil des ans, dont un rapport conjoint publié en 2009, ont souligné les bénéfices potentiels que pourraient retirer le Canada et l’UE d’une plus grande libéralisation de leurs échanges commerciaux bilatéraux. Les négociations menées en ce sens ont abouti à un accord économique et commercial global (AECG).

L’AECG apporte des avantages considérables aux économies, aux entreprises et aux consommateurs, tant au Canada que dans l’UE, en éliminant tous les tarifs industriels ainsi que la quasi-totalité des tarifs agricoles pour les deux parties. L’AECG devrait permettre d’accroître les échanges bilatéraux de biens et de services de 23 % (environ 26 milliards d’euros).

 

En tant que fervent partisan du libre-échange, le Canada a toujours été un allié naturel pour l’UE. En 2014, le Canada était le 12e plus grand partenaire commercial de l’UE, représentant 1,7 % du commerce extérieur total de l’UE. Quant à l’UE, qui est le deuxième principal partenaire commercial du Canada, elle représentait près de 9,5 % du commerce extérieur total du Canada. 

En 2014, la valeur du commerce bilatéral de biens entre l’UE et le Canada se chiffrait à 59,9 milliards d’euros. Le commerce de services, lui, était évalué à 27,2 milliards d’euros. En outre, l’UE est le deuxième plus grand investisseur au Canada, avec près de 26,3 % de l’investissement direct étranger (IDE) entrant, tandis que le Canada est le quatrième plus grand investisseur dans l’UE (environ 4,3 % de l’IDE entrant de l’UE).

 

Les pays de l’UE que sont la Finlande, la Suède et le Danemark (via le Groenland) possèdent tous des territoires dans l’Arctique et sont membres du Conseil de l’Arctique, comme le Canada. L’UE a elle-même le statut d’observateur actif au Conseil de l’Arctique. Cela lui permet de mieux comprendre et aborder les préoccupations des partenaires de l’Arctique tout en développant sa politique arctique en étroite collaboration avec la Commission européenne, le Parlement européen et les pays de l’UE.

L’une des grandes caractéristiques du Conseil, en tant que principal forum de la coopération arctique, est l’inclusion des populations autochtones, qui possèdent un statut spécial de «participant permanent».

L’UE et le Canada coopèrent déjà sur les questions relatives à l’Arctique, telles que la recherche en sciences marines dans le cadre du nouveau programme Horizon 2020.

Un autre domaine de coopération concerne la conservation des stocks de poissons. En principe, le Canada et l’UE sont d’accord sur la nécessité d’une approche scientifique et prudente, fondée sur le droit national et international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.

Outre la mer, la coopération entre le Canada et l’UE contribue aussi à la protection du ciel. La Délégation d’Ottawa possède un bureau responsable de la relation avec l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) , actif à Montréal depuis 2005.

La délégation de l’UE au Canada, en étroite coopération avec les missions des pays de l’UE, promeut en permanence la culture européenne via une série d’activités de diplomatie publique bien établies. Ces évènements ont permis d’améliorer la connaissance et la compréhension de l’UE et de ses relations avec le Canada.

La Journée de l’Europe

Tous les 9 mai, la Journée de l’Europe célèbre la paix et l’unité en Europe en marquant l’anniversaire de l’historique déclaration Schuman, qui a présenté en 1950 une vision pour une nouvelle forme de coopération politique européenne ayant pour but de rendre impensable une nouvelle guerre entre les nations européennes. La Journée de l’Europe est célébrée à Ottawa et dans d’autres grandes villes canadiennes.

La Journée européenne des langues

La Journée européenne des langues est célébrée chaque année le 26 septembre. La Délégation organise, en collaboration avec les pays de l’UE et les conseils des écoles publiques locales, des mini-cours de langues et des expositions nationales à Ottawa, parmi d’autres activités.

Festival du film de l’Union européenne

Chaque année, le Festival du film de l’Union européenne (FFUE) offre aux Canadiens de tout le pays – Vancouver, Toronto, Ottawa et Québec – la possibilité de profiter du patrimoine cinématographique riche et diversifié de l’Europe.

Qu’ils mettent en lumière des évènements historiques, des thèmes politiques ou des dilemmes personnels, les films européens sont intellectuellement stimulants et culturellement attrayants.

Le festival dure deux semaines de la fin de novembre au début de décembre, sauf à Québec, où il a lieu en mai. Il est organisé par la Délégation, les missions diplomatiques et les instituts culturels des pays de l’UE, en collaboration avec les partenaires de l’industrie cinématographique canadienne.

Le concert de Noël de l’Union européenne

Depuis 2008, la Délégation organise, en collaboration avec les pays de l’UE et les chorales locales, un concert de Noël reprenant les meilleurs chants de Noël européens. Cet évènement, qui a lieu à la Basilique-Cathédrale Notre-Dame d’Ottawa, est devenu une tradition de Noël attirant plus de 1 500 personnes.

Rubriques éditoriales:
Languages: