Delegation of the European Union to Cameroon

Hans-Peter SCHADEK : «Nous voulons soutenir la réponse du Cameroun à la crise sanitaire en cours»

30/04/2020 - 11:01
News stories

C'est en tant que partenaire privilégié du Cameroun que l'Union européenne soutient le plan de riposte gouvernementale contre le Covid-19. C'est l'un des extraits du résumé fait par le quotidien «Cameroon Tribune» pour introduire l'interview que lui a accordée, ce 29 avril 2020, l'Ambassadeur Hans-Peter SCHADEK. Dans cet entretien, le Chef de Délégation de l’Union européenne en République du Cameroun confie, entre autres, que pour mieux soutenir la réponse du Cameroun à la crise sanitaire en cours, certains programmes et projets soutenus par l'UE seront réorientés.

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 au Cameroun, l’Union européenne a annoncé une enveloppe d’environ 7 milliards de FCFA. Qu’est-ce qui motive cette décision ? Quels en seront les bénéfices pour les populations civiles ?

Nous sommes en face d’une crise mondiale qui ne pourra être résolue qu’à l’échelle mondiale, dans un esprit de solidarité internationale et de coordination. Et comme vous le savez, des mesures très fortes ont déjà été prises pour contenir la pandémie notamment en Europe. Mais la réponse européenne vise à aller au-delà. Elle s’adresse aussi à nos partenaires ailleurs dans le monde, dont fait partie le Cameroun. La réponse ne peut être que globale, dans tous les pays, car ce virus, hélas, ne connaît pas de frontières.

Les 7 milliards de FCFA auxquels vous faites référence auront pour objectif de soutenir la réponse du Cameroun à la crise via son plan de réponse dans le secteur de la santé et dans le domaine socio-économique. Ce sera essentiellement par l’outil d’appui budgétaire, pour le gros de ce montant, avec un accent sur la réponse immédiate et sur des mesures concrètes, palpables. Cet appui sera de l’ordre de 6 milliards de FCFA.

Nous allons aussi contribuer, pour 650 millions de FCFA environ, aux actions d’urgence menées par OMS, par exemple avec l’acquisition de médicaments, de matériel de protection ou d’équipement médical. Et nous comptons également contribuer avec 450 millions de FCFA environ à l’action de la société civile dans la réponse à la crise, car elle joue un rôle important dans la sensibilisation des populations, dans l’éducation et dans la diffusion des messages.  Enfin, nous réfléchissons aussi à un soutien au secteur privé et aux entreprises, ensemble avec la Banque Européenne d’Investissement.

A noter que le «bras humanitaire» de l’Union européenne, ECHO, contribue également à une réponse robuste et globale de l'UE au COVID-19, visant en particulier les populations vulnérables. Dans ce cadre, au Cameroun, ECHO contribue au Plan stratégique de réponse de l’OMS avec un montant de 2,3 millions d’euros. ECHO est aussi en train d’adapter, dans la mesure du possible, ses actions humanitaires déjà en cours ou prévus pour 2020, pour contribuer à la réponse au COVID-19. Cela concerne en particulier les projets dans les secteurs de la santé et de l'eau/assainissement mais aussi de la logistique, en appui des acteurs humanitaires.

Quelles sont les autres initiatives de l’UE dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 ?

En effet, l’Europe s’est fortement mobilisée pour contribuer à une réponse globale à crise, en réunissant ses forces. C’est d’ailleurs l’esprit de ce que nous appelons la réponse de la « Team Europe », qui réunit désormais les efforts des Etats membres et des différentes institutions de l’UE. C’est ainsi que la Présidente de la Commission européenne, Mme Ursula Von der Leyen, a récemment annoncé que l’UE, en tant que « Team Europe », est en train mobiliser plus de 15,6 milliards d’Euros pour venir en appui à nos pays partenaires à travers le monde. Pour l’essentiel, ce financement sera réparti dans trois domaines: environ 500 millions d'Euros pour la réaction d'urgence à court terme, 2,8 milliards d'Euros pour soutenir les systèmes de recherche, de santé et de distribution d'eau dans les pays partenaires, et 12 milliards d'Euros pour faire face aux conséquences économiques et sociales.

A noter que sur ces 15,6 milliards, 5,2 milliards d’Euros seront des prêts de la Banque Européenne d'Investissement. Ces ressources devraient financer des actions de court, moyen et long termes. Elles intègrent d’ailleurs la possibilité d’un recours à des garanties budgétaires permettant de mobiliser des fonds privés supplémentaires.

Je voudrais ajouter aussi qu’avec l’appui de l’Union européenne, l’OMS va intensifier la lutte contre le COVID-19 dans l’ensemble des pays ACP. Une enveloppe de 34 milliards de FCFA a été mobilisé pour cela, dont une partie bénéficiera aussi au Cameroun. L’échelon multilatéral est en effet un élément clef de la réponse européenne à cette crise.

Télécharger et lire entièrement cet entretien : PDF iconInterview_CDD_CT_29_avr._2020.pdf

Editorial Sections: