Delegation of the European Union to Cambodia

Déclaration commune de Josep Borrell, haut représentant/vice-président, et de Janez Lenarčič, commissaire chargé de la gestion des crises, sur la situation en Syrie

Brussels, 13/01/2020 - 20:15, UNIQUE ID: 200113_7
Joint Statements

L'Union européenne se félicite de la décision prise le 10 janvier par le Conseil de sécurité des Nations unies de prolonger l'autorisation d'aide humanitaire transfrontières aux personnes qui en ont besoin en Syrie. Compte tenu des besoins humanitaires considérables dans le nord de la Syrie, l'incapacité du Conseil à s'entendre sur une prorogation aurait eu des conséquences catastrophiques.

Toutefois, l'UE regrette que soit exclu du champ d'application de la résolution 2504 du Conseil de sécurité des Nations unies le point de passage de Yaroubiyé, entre l'Iraq et le nord-est de la Syrie, où d'importants besoins non satisfaits persistent. Cela compromet la fourniture de médicaments et d'équipements médicaux essentiels dans le nord-est de la Syrie. L'Union européenne déplore également le raccourcissement de la période d'application de la résolution. Pour répondre aux besoins humanitaires pressants, il est nécessaire d'assurer un accès durable et prévisible pour une période supérieure à six mois.

L'intensification des hostilités dans le nord-ouest de la Syrie, les violences en cours et les violations du droit international humanitaire continuent de se répercuter de manière dramatique sur les civils, qui pâtissent déjà de plusieurs années de conflit.

De nombreuses civils auraient été tués ou blessés au cours des dernières semaines. Quelque 300 000 personnes, dont l'écrasante majorité sont des femmes et des enfants, ont été déplacées depuis le début du mois de décembre dans des conditions effroyables. Plus de quatre millions de personnes sont confrontées à un hiver rude, y compris des centaines de milliers de personnes vivant dans des tentes et des camps de fortune ou des sites aménagés pour les personnes déplacées. Les opérations militaires constantes contribuent à aggraver cette situation humanitaire déjà dramatique.

L'Union européenne continue de fournir une aide humanitaire vitale aux civils vulnérables en Syrie, y compris dans le nord-ouest. Elle demande instamment à toutes les parties au conflit d'observer un cessez-le-feu immédiat, d'assurer la protection des civils, de permettre un accès humanitaire sans entrave quelles que soient les considérations politiques, et de respecter pleinement le droit international humanitaire.

Languages: