Délégation de l'Union Européenne en République du Cabo Verde

L’UE et l’OIM lancent un projet de renforcement de la stabilisation communautaire dans l’Est du Burkina Faso

Ouagadougou, 16/02/2021 - 13:32, UNIQUE ID: 210216_49
Press releases

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), en collaboration avec le gouvernement burkinabè, et avec le soutien financier de l’Union européenne procède au lancement, le 17 février 2021, des activités de la composante « Initiatives visant à renforcer la stabilisation communautaire au Niger et au Burkina Faso » de l'Initiative conjointe UE-OIM Action régionale pour la région du Sahel et du lac Tchad.

D’une durée de deux ans, cette composante  « Initiatives visant à renforcer la stabilisation communautaire au Niger et au Burkina Faso » vise à contribuer à améliorer la résilience des populations de sept communes de la région de l’Est face aux conflits communautaires. Il permettra ainsi de réduire la vulnérabilité communautaire face à l’extrémisme violent, et contribuera également à la création d'un environnement sûr pour les femmes et les jeunes afin qu'ils puissent exprimer leur opinion à travers des mécanismes de dialogue local, bénéficier d'une plus grande protection et bénéficier d'opportunités économiques viables.

Cette composante est financée par le Fonds Fudiciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique d’un montant total de 15 millions d’euros dont plus de 3 millions seront alloués au Burkina Faso, soit près de 2 milliards de FCFA. Sa mise en œuvre aidera les autorités locales et les communautés à consolider la stabilité et la sécurité, prévenir de nouvelles migrations forcées et restaurer la confiance entre les membres de la communauté, les populations vulnérables et les autorités locales.

Pour la Cheffe de Mission de l’OIM au Burkina Faso, Madame Aissatou Guissé Kaspar, « Cette composante du projet s’inscrit dans la lignée de la coopération UE-OIM dans les régions cibles, en combinant le soutien aux capacités de gouvernance des migrations et l'assistance aux migrants, avec des initiatives de stabilisation communautaire et de réintégration à base communautaire».  

Elle a, par ailleurs, remercié l’Union européenne pour son appui et invité les autorités locales et les communautés à s’approprier le projet pour l’atteinte des résultats escomptés.

La création d’espaces de dialogue entre communautés et les autorités locales, l’accompagnement des organisations locales de promotion des droits humains, le renforcement des capacités matérielles et techniques des associations de jeunes et de femmes, la cartographie puis l’amélioration des chaînes de valeur productives disponibles sont, entre autres, les activités qui seront menées dans les communes bénéficiaires de la région de l’Est.

La composante « Initiatives visant à renforcer la stabilisation communautaire au Niger et au Burkina Faso » vise trois principaux résultats : i)la promotion d’une gouvernance locale inclusive et la cohésion sociale en renforçant le dialogue entre les communautés, ii) le renforcement de la confiance entre les communautés et les autorités en soutenant les capacités des structures administratives à répondre aux besoins des communautés et iii) la fourniture d’une aide urgente pour stimuler le développement économique des groupes vulnérables tels que les jeunes et les femmes.

 

Équipes éditoriales: