Delegation of the European Union to Burundi

Déclaration de la haute représentante Federica Mogherini, au nom de l'UE, à l'occasion de la Journée internationale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie (17 mai 2019)

Bruxelles, 17/05/2019 - 08:47, UNIQUE ID: 190517_7
Statements on behalf of the EU

À l'occasion de la Journée internationale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie, l'Union européenne rappelle son profond attachement à la promotion et la protection des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI).

Partout dans le monde, des valeurs culturelles, traditionnelles ou religieuses continuent d'être invoquées pour justifier persécutions, discriminations, harcèlement et mauvais traitements flagrants à l'encontre des personnes LGBTI, conduisant souvent à des crimes de haine et à des formes de violence extrêmes, y compris la torture et le meurtre.

Dans 72 pays, la législation relative à l'orientation sexuelle continue d'ériger en infraction les relations sexuelles avec une personne de même sexe et dans d'autres, la législation n'offre pas le niveau de protection nécessaire, ce qui autorise diverses formes de discrimination au quotidien dans tous les domaines de la vie des personnes LGBTI. L'UE réaffirme avec force que les discriminations à l'égard des personnes LGBTI portent atteinte aux principes en matière de droits de l'homme les plus fondamentaux inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l'homme.

L'UE continue de lutter contre l'impunité face à des actes de discrimination et de violence à l'égard des personnes LGBTI, tant sur son territoire qu'à l'extérieur. Dans ce contexte, la Commission a publié une liste d'actions visant à promouvoir l'égalité des personnes LGBTI, qui doit être mise en œuvre par la Commission entre 2016 et 2019 et qui comprend des activités dans différents secteurs stratégiques pertinents tels que la non-discrimination, l'éducation, l'emploi, la santé, la libre circulation, l'asile, les discours de haine/crimes de haine, mais aussi l'élargissement et la politique étrangère.

Dans le cadre de son action extérieure, l'UE organise des dialogues politiques réguliers avec les pays tiers et soutient les organisations de la société civile au moyen d'une aide financière ciblée. Depuis 2016, l'UE a soutenu 16 projets mis en œuvre par des organisations de la société civile en Asie, en Afrique, en Amérique latine et en Europe de l'Est, pour un montant de 5,2 millions d'euros. En 2018, l'UE a lancé un appel à propositions spécifique, d'une valeur de 10 millions d'euros, pour soutenir les organisations LGBTI partout dans le monde. En outre, l'adoption récente des orientations de l'UE dans le domaine des droits de l'homme relatives à la non-discrimination dans l'action extérieure renforce les lignes directrices de l'UE existantes visant à promouvoir et garantir le respect de tous les droits fondamentaux des personnes LGBTI.

D'innombrables défenseurs des droits des personnes LGBTI qui s'efforcent de dénoncer les injustices et de faire entendre la voix de ceux et celles qui souffrent d'oppression et de discrimination sont fréquemment la cible d'attaques en Europe et dans de nombreuses parties du monde. C'est la raison pour laquelle, depuis novembre 2018, l'UE soutient, au moyen de son instrument pour la démocratie et les droits de l'homme, les défenseurs des droits fondamentaux des personnes LGBTI ainsi que leurs organisations œuvrant dans des domaines où les personnes LGBTI sont les plus exposées au risque de discrimination.

L'UE, en étroite coopération avec ses États membres, continuera de soutenir le travail essentiel de ces défenseurs et elle le fera tant que toutes les personnes LGBTI ne pourront pas vivre librement et en sécurité.

Editorial Sections: