Délégation de l'Union européenne au Bénin

Atelier PSDG à Ségou

23/04/2019 - 14:38
News stories

Cet atelier de 3 jours sur les unités de la gendarmerie et de la garde nationale déployées dans les "Pôles Sécurisés de Développement et de Gouvernance" (PSDG) était destiné à identifier les besoins en matière d'organisation du service et de logistique de ces unités.

Qu'est-ce qu'un PSDG ?

C'est un lieu du Centre du Mali où, suite à implantation d'un élément de la Gendarmerie ou de la Garde nationale, l'amélioration de la sécurité doit permettre le retour des services publics et des activités économiques pour le bienêtre des populations.

 Il y en a aujourd'hui plus d'une vingtaine, répartis entre les régions de Mopti et Ségou, et ce nombre devrait encore augmenter.

Quel était le but de cet atelier ?

 Il visait à d’identifier :

- les meilleures pratiques en termes d’organisation et de fonctionnement de ces unités ;

- les besoins en matière de formation des cadres et des personnels avant leur déploiement ;

- les besoins en matière d’équipement et de logistique de nature à renforcer l’efficacité du dispositif.

 Les conclusions et recommandations, une fois validées par les autorités maliennes, serviront à améliorer le dispositif au profit de la sécurité des populations.

Qui a participé à cet atelier ?

 Présidé par un représentant du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC), il a rassemblé d’anciens chefs de détachements déployés dans les PSDG, des experts de la mission EUCAP, un représentant de la MINUSMA et, le second jour, des représentants de la société civile.

Cette participation de la société civile fut de qualité eu égard de l’expertise et l’expérience de ses représentants en matière de développement, de gouvernance et de sécurité collaborative. Ils ont fournis plusieurs informations pertinentes qui pourront servir le MSPC sur le fonctionnement des PSDG (composante sécurité) et l’actualisation de certaines actions prévues dans la mise en œuvre du PSIRC en ce qui concerne les trois autres composantes (gouvernance, développement et communication). Ils encouragent les autorités à impliquer davantage les communautés bénéficiaires pour l’atteinte des objectifs visés par le PSIRC, mais aussi l’opérationnalisation des comités consultatifs de sécurité à tous les niveaux. Par ailleurs, la société civile s’engagera davantage dans le renforcement des liens de collaboration/confiance entre les populations et les FSI.

A la fin du séminaire, en présence des représentant du Gouverneur et du commandant de région de la Garde nationale ainsi que du Chef de la Mission EUCAP, le commandant de Légion de Gendarmerie de Ségou a rappelé l'importance de ces PSDG, têtes de pont des forces de sécurité intérieure pour la sécurisation du Centre et le rapprochement avec la population. Pour clore les travaux, le Conseiller technique auprès du MSPC a salué ce nouvel exemple de collaboration entre la Mission civile de l'Union européenne et les autorités maliennes locales et nationales.

 

 

Rubriques éditoriales: