Délégation de l'Union européenne au Bénin

Lancement officiel du marché régional de l'électricité de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO)

02/07/2018 - 17:12
Publications

Dans le cadre du développement du secteur de l'énergie en Afrique de l'Ouest, le marché régional de l'électricité de la CEDEAO a été officiellement lancé le vendredi 29 juin 2018 à Cotonou, en présence du Ministre d'Etat béninois, des Ministres de l'Energie des pays membres de la Communauté et des Partenaires techniques et financiers. Ce marché, qui traduit la vision politique de la CEDEAO, aspire à l'intégration régionale et à la solidarité entre les peuples, et permettra aux populations des états membres de bénéficier d'un approvisionnement électrique régulier, fiable et à faible coût. Lire le discours prononcé par Madame Véronique Janssen, Chargé d'Affaires a.i. de la Délégation de l'Union européenne au Bénin.

Excellence, Monsieur le Représentant du Président de la République du Bénin,

Excellence, Monsieur le Président de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ministres de l'Energie de la CEDEAO,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement du Bénin,

Mesdames et Messieurs les Chefs de Mission diplomatiques et Représentants des Organisations internationales,

Mesdames et Messieurs les Députés,

Monsieur le Président du Conseil exécutif et Monsieur le Secrétaire général du Système d'Echange d'Energie Electrique Ouest Africain,

Monsieur le Président de l'Autorité de Régulation Régionale de l'Electricité de la CEDEAO,

Monsieur le Directeur exécutif du Centre pour les Energies Renouvelables et l'Efficacité Energétique de la CEDEAO,

Honorables Invités,

Mesdames et Messieurs,

 

Je suis particulièrement honorée d'être ici, au nom des Partenaires Techniques et Financiers, à l'occasion du lancement officiel du marché régional de l'électricité de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest. Je tiens à vous féliciter toutes et tous pour cet évènement de première importance politique, technique et économique.

Ce marché est une traduction concrète de la vision politique de la CEDEAO qui aspire à l'intégration régionale et à la solidarité entre les peuples. Dans un contexte global de volatilité des relations politiques et économiques internationales, vous posez aujourd'hui un acte déterminant vers la paix et la prospérité.

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Avec pour mission la réalisation du septième Objectif de Développement Durable, les pays de la région ont consenti des investissements énergétiques importants. Néanmoins, un long chemin reste à parcourir avant d'atteindre un accès universel à des services fiables, durables et modernes à un coût abordable.

Mais au-delà d'un accès universel à l'énergie durable, c'est bien la mutation des économies ouest-africaines que nous préparons aujourd'hui. Selon la Banque Mondiale, la population active en Afrique augmentera de 70 pourcents d'ici 2 035, ce qui représente environ un demi-milliard de personnes. Sans un changement de paradigme orienté vers plus d'industrialisation, de compétitivité et de digitalisation, les trois-quarts de cette population ne trouveront pas d'emploi durable.

Quand une multinationale informatique comme Google consomme à elle seule l’équivalent de 2,6 Gigawatts d'électricité, qui plus est renouvelable – soit la capacité disponible totale de la Côte d'Ivoire et du Sénégal réunis – le défi énergétique de l’ère de la digitalisation devient clair.

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

L'importance de ce marché régional de l'électricité surpasse le cadre régional dans lequel il sera opéré. En effet, le marché ne résoudra pas à lui seul les défis énergétiques de la région. Cependant, la coopération inter-régionale accrue augmentera la rentabilité financière, la performance technique et favorisera l'introduction de nouvelles technologies.

C'est le cas par exemple des grands investissements de production qui bénéficieront d'une demande plus large. C'est le cas également des infrastructures transfrontalières qui seront exploitées à leur plein potentiel.

La mise à jour du schéma directeur résolument orienté vers la promotion des énergies renouvelables, l'amélioration de la synchronisation des systèmes interconnectés, l'opérationnalisation du Centre d'Information et de Coordination, ainsi qu'une coordination renforcée et plus efficace entre tous les acteurs nous paraissent à ce titre des étapes essentielles dans ce processus.

 

Toutefois, la base de chaque activité de marché est le respect de ses engagements. Le fait de payer ou de livrer les volumes contractés constitue une condition essentielle à la crédibilité des acteurs. Couplé avec la stabilité juridique et un cadre réglementaire approprié, le respect de ses engagements est essentiel à un environnement favorable aux investissements publics et privés.

Le défi consiste également dans la transposition et dans l'application effective des directives régionales dans les législations nationales. Nous nous félicitons à ce titre des travaux des Comités Consultatifs et du 6ème Forum de l'ARREC, dont l'une des principales recommandations concerne justement la nécessité pour les gouvernements d'une traduction concrète des engagements pris au niveau régional.

L’expérience acquise dans la mise en place de marchés de l'électricité ailleurs dans le monde a démontré que la création d’une plateforme d'échange transparente et efficace contribue également à une amélioration substantielle et bien nécessaire de la gouvernance du secteur électrique. Dans ce contexte les sociétés membres du Système d'Echange d'Energie Electrique Ouest-Africain devront donc relever ce défi de transparence, d'efficacité et de rentabilité.

Permettez-moi de confirmer, au nom des partenaires techniques et financiers, que nous sommes engagés à accompagner sur la durée ces transformations indispensables. Cet accompagnement se traduit par d'ambitieux programmes de renforcement de capacités et d'investissement tant au niveau régional que national.

Les investissements publics bien qu'importants demeurent cependant très largement insuffisants. Le changement de paradigme que j'évoquais tantôt ne se fera pas sans l'intervention d'un secteur privé dynamique. Un marché transparent et efficace doit permettre d’améliorer le climat des affaires, d’augmenter la confiance des investisseurs, de faire baisser les risques et donc de faciliter la mobilisation des capitaux nationaux et internationaux.

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Au-delà du lancement du marché régional, cet évènement marque donc l'avènement d'une ère nouvelle qui représente un moment historique pour la région.

Au nom de tous les partenaires techniques et financiers et en tant que Représentante de l'Union européenne au Bénin, permettez-moi de féliciter le Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Patrice Talon qui a su allier l'hospitalité béninoise bien connue avec une vision politique qui s'oriente résolument vers une transformation profonde de la société.

Je remercie et je félicite également le Président de la CEDEAO, Mesdames et Messieurs les Ministres, les Représentants des agences spécialisées de la CEDEAO, en particulier le Président du Conseil exécutif et le Secrétaire général du WAPP pour le travail accompli, ainsi que tous les acteurs présents ayant contribué à faire de cet événement un moment de réussite collective.

Vive le Bénin, Vive la CEDEAO, Vive la Coopération régionale.

Je vous remercie.

 

Rubriques éditoriales: