Delegation of the European Union to Australia

Donnez une chance à la paix: non aux conflits armés, oui aux solutions politiques

20/09/2020 - 17:57
Actualités

Le monde a connu un changement radical cette année: nous sommes confrontés à la crise sanitaire la plus difficile de notre génération. Dans certaines régions du monde, la lutte s'étend au delà des hôpitaux et des laboratoires. Certains combattent également sur le terrain avec des armes. Aucun pays ne peut se permettre de mener deux guerres en même temps et, à l'occasion de la Journée internationale de la paix, l'UE s'associe à l'appel lancé par le secrétaire général des Nations unies en faveur d'un cessez le feu mondial.

La lutte contre la pandémie mondiale a remis en cause nos activités quotidiennes, la capacité de nos systèmes de santé et notre résilience à nous adapter au changement et à y faire face. Elle a démontré l'ampleur de notre interdépendance à l'ère de la mondialisation, en nous faisant comprendre que ce qui touche les autres a un impact à l'intérieur de nos frontières.

La poursuite des conflits armés en cours et l'éclatement de nouveaux conflits violent les normes internationales et réduisent l'espace de dialogue. Face à un ennemi commun, il est plus que jamais important d'assurer la protection des citoyens et de permettre aux professionnels de la santé de faire leur travail.

La pandémie de COVID‑19 révèle également davantage de fragilités dans le monde, mettant en évidence les différences au sein des sociétés, tout en remettant en question le rôle du multilatéralisme.

"La crise actuelle ébranle les fondements de nos sociétés et expose les vulnérabilités des pays les plus fragiles. Elle risque d'aggraver les conflits existants et de créer de nouvelles tensions géopolitiques. Elle nous rappelle que la paix, la démocratie et la prospérité doivent constamment être entretenues, développées et rendues plus inclusives", a déclaré le haut représentant/vice-président Josep Borrell à l'occasion du 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale sur le sol européen.

L'UE en première ligne pour la promotion de la paix

La protection de la paix et de la sécurité internationales est une priorité de l'Union européenne depuis sa fondation. L'UE a été créée sur les bases d'un continent européen marqué par la guerre et, en tant que projet de paix à part entière, a pu voir le jour par un dialogue concerté, seule alternative aux conflits armés.

L'Union européenne et ses États membres jouent un rôle actif sur tous les théâtres de conflit afin de contribuer à leur résolution et de sensibiliser à la prévention des conflits et à la promotion de la paix dans le cadre du programme des Nations unies pour la sécurité. C'est grâce au multilatéralisme que nous sommes en mesure de faire respecter les normes internationales communes et d'atténuer les relations conflictuelles.

En tant qu'acteur mondial, l'Union européenne assume la responsabilité qui est la sienne dans la promotion de la paix, qui se fonde sur trois piliers essentiels et interdépendants: la consolidation de la paix, la prévention des conflits ainsi que la médiation et le dialogue.

1. Consolidation de la paix
La consolidation de la paix implique l'utilisation de tous les outils et instruments dont dispose l'UE pour lutter contre les facteurs sous‑jacents qui contribuent aux conflits violents. L'UE fait fond sur des activités de consolidation de la paix dans plusieurs parties du globe. L'UE est le premier partenaire et donateur d'aide des Nations unies: l'UE et ses États membres fournissent presque un tiers des contributions au budget des Nations unies, à leurs fonds et à leurs agences.

L'UE est également en mesure d'utiliser son large éventail d'instruments d'assistance extérieure à l'appui de la prévention des conflits et de la consolidation de la paix.

2. Prévention des conflits

Prévenir l'aggravation des situations de conflit est essentiel pour sauver les populations des conséquences des conflits armés, qui causent d'immenses souffrances humaines et ont un coût économique et social énorme.

L'action extérieure de l'UE pour la prévention des conflits repose sur une identification précoce des risques de conflits violents, une meilleure compréhension des situations de conflit, une meilleure identification de l'éventail de possibilités d'action de l'UE et une planification de l'assistance extérieure tenant compte des conflits.

À titre d'exemple concret, le système d'alerte précoce de l'UE en matière de conflits est un outil de gestion des risques conçu pour combler l'écart entre l'alerte rapide et l'action rapide en mobilisant le personnel de l'UE dans l'ensemble de ses instances et sur place, dans un processus d'évaluation conjoint débouchant sur des recommandations spécifiques et un suivi en vue d'une action.

3. Médiation et dialogue

La médiation en faveur de la paix est une composante essentielle de la diplomatie préventive sur le terrain de l'UE, depuis l'adoption en 2009 du concept relatif au renforcement des capacités de l'Union dans le domaine de la médiation et du dialogue.
L'efficacité et le rapport coût‑efficacité de la médiation sont incontestables et l'UE renforce sa capacité de médiation afin que son approche des activités de médiation soit plus systématique et stratégique. Pour atteindre cet objectif et renforcer ses capacités, le SEAE met à jour en 2020 le concept relatif au renforcement des capacités de l'Union dans le domaine de la médiation et élabore des lignes directrices visant à soutenir les médiateurs de l'UE et ses partenaires chargés de la mise en œuvre.

L'UE assume tout un éventail de fonctions en matière de médiation afin d'appuyer les processus de paix, par exemple en dirigeant la médiation en tant que tierce partie, en ouvrant des espaces de dialogue et en facilitant celui‑ci, en appuyant les efforts de médiations d'autres parties par le renforcement des capacités, des formations, un accompagnement, un soutien logistique, une expertise, des évaluations des possibilités de médiation ainsi que des options d'engagement.

Une équipe choisie apporte son expertise en ce qui concerne les activités de médiation et de soutien à la médiation. L'équipe de soutien à la médiation promeut le recours à la médiation et au dialogue en tant qu'outil de première réaction face à des crises émergentes ou en cours.

Des acteurs tels que les représentants spéciaux de l'UE, les chefs de délégations, notre équipe de soutien à la médiation et les médiateurs du SEAE participent aux efforts de médiation, parallèlement aux missions de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l'UE. Ces efforts vont des réunions de médiation à un niveau politique élevé à la médiation politique, aux formations et au renforcement de capacités, à la fourniture d'expertise et à l'élaboration de mesures de confiance spécifiques pouvant aider la résolution de conflits. Par l'intermédiaire de ses partenaires agissant sur le terrain, en particulier des femmes et des jeunes, l'UE est également active dans les processus de dialogue associant des organisations de la société civile à l'échelle locale, en particulier grâce à l'instrument contribuant à la stabilité et à la paix.

Adapter nos actions

Les actions sur le terrain peuvent prendre différentes formes. La promotion de la paix dépend fortement du contexte aux niveaux national, régional et local. Cela est d'autant plus vrai aujourd'hui, alors même que le risque de contamination par la COVID‑19 augmente quand on sort de chez soi.

À l'occasion de cette journée, la délégation de l'UE au Soudan a organisé un concert en ligne, rassemblant quatorze jeunes musiciens soudanais. Cela leur permet de célébrer leurs idées, leurs rêves et leur utilisation de la musique et de l'art pour appeler à la paix au Soudan et dans le monde et rejeter toutes les formes de violence.

Le haut représentant Josep Borrell considère que le moment est venu de renforcer nos engagements en faveur de la paix et de la sécurité: " il s'agit d'une occasion de donner une nouvelle impulsion au programme pour la paix et la sécurité en termes de prévention des conflits, de consolidation de la paix et de renforcement du maintien de la paix. Nous devons garantir l'accès de l'aide humanitaire aux populations vulnérables et nous devons agir efficacement au niveau mondial contre les nouvelles menaces pour la sécurité, y compris celles qui utilisent des cybertechnologies, tout en préservant les libertés et droits fondamentaux de nos citoyens."

Il est clair qu'il est aujourd'hui plus important que jamais de travailler ensemble. Il ne devrait pas y avoir de conflits armés alors que l'on lutte contre un virus qui ne connaît pas de frontières. L'UE assume la responsabilité qui est la sienne dans la promotion du multilatéralisme, un système fondé sur des normes internationales communes, et sur des actions sur le terrain visant à prévenir l'éclatement de conflits armés.

Rubriques éditoriales: