Հայաստանում Եվրոպական միության պատվիրակություն

Célébration de la Journée Internationale du refus de la misère

Mauritius , 19/10/2019 - 10:51, UNIQUE ID: 191021_1
Speeches of the Ambassador

L'Ambassadeur a participé à un atelier sur le thème 'Eliminer la pauvreté des enfants: un engagement de la société – un défi pour les droits humains'. Cet atelier a réuni plus de soixante enfants ainsi que leurs parents.

Monsieur Dheeruj Seetulsing, Président de la Commission Nationale des Droits de l'Homme

Monsieur Rajendra  Reedha, Président du Comité 17 octobre

Gilbert Descombes, Président ATD Quart Monde Maurice  

Mesdames et Messieurs les représentants de différentes organisations actives dans l'éradication de la pauvreté

Chers enfants, Chers parents

Distingués invités

 

Bonzour.  Mo bien content présent azordi parmi zote.

(Bonjour. Je suis très content d'être parmi vous aujourd'hui).

En effet cela me fait très plaisir d'être ici parmi vous aujourd'hui pour commémorer la journée Internationale pour le refus de la misère, célébrée de par le monde le 17 octobre.

Je remercie la Commission Nationale des Droits de l'Homme, le comité 17 octobre et ATD Quart Monde d'avoir organisé cet atelier autour du thème  'Eliminer la pauvreté des enfants: un engagement de la société – un défi pour les droits humains'.

Je suis particulièrement ravi de voir tant d'enfants et leurs parents présents aujourd'hui. 

Pourquoi célébrons-nous la journée internationale de refus de la misère? 

Le but de cette journée c'est de faire prendre conscience à tous la nécessité de ne pas laisser de côté une partie de la population.  Cette marginalisation peut créer des tensions et des conflits – d'où l'importance de faire une telle sensibilisation.  Un bon équilibre dans la société est une condition nécessaire pour tout développement durable et équitable.

Les valeurs de l'Union européenne

La lutte contre la pauvreté reste le premier objectif de l'action de l'Union européenne. En effet, l'un des principes fondamentaux de l'Union européenne c'est le respect des droits humains, dont le droit à l'inclusion.  Une société inclusive donnes les chances à tous de s'épanouir dans son enfance et dans sa vie d'adulte. Notre but c'est de veiller à ce que personne ne soit laissé de côté.

Bâtir une société inclusive

Comment bâtir une société plus inclusive?

Il faut que les conditions de vie décente et les filets sociaux soient en place.  Il faut également que les droits de base, notamment le droit à l'alimentation et à un logement décent, soient respectés. 

A mon avis, un des meilleurs moyens d'arriver à une société inclusive est à travers l'éducation.  Une éducation gratuite et accessible augmente les chances de réussir dans la vie.

De par le monde, l'Union européenne travaille étroitement avec la société civile afin que des populations fragiles et en situation d'exclusion soient entendus, et que leurs difficultés soient prises en compte dans les politiques publiques.

L'Union européenne n'est pas là pour tout résoudre.  Cependant nous sommes là pour écouter le débat et voir de quelle manière nous pouvons contribuer à apporter des solutions concrètes qui peuvent faire la différence dans la vie des personnes vulnérables.

Notre collaboration avec le NHRC et avec la société civile en général et nos actions concrètes

C'est la raison pour laquelle nous collaborons avec la Commission nationale de droits de l'homme et avec des acteurs de la société civile comme Comité 17 Octobre et ATD Quart Monde pour lutter contre la pauvreté.  Grâce à nos projets, beaucoup d'enfants en situation de vulnérabilité ont pu avoir accès à une éducation de qualité, à des équipements pour malentendants dans des centres d'éducation spécialisée, à une alimentation plus saine et un accès à l'eau potable à Rodrigues, pour ne citer que ceux-là. Ils ont aussi eu l'opportunité d'apprendre de façon différente (avec l'art par exemple), de jouer et ainsi de développer leur plein potentiel.

L'évènement d'aujourd'hui est organisé avec le soutien du projet de promotion et de protection des droits de l'homme mis en œuvre par la Commission Nationale des Droits de l'Homme et que nous finançons (avec un montant de 8 millions de roupies).  Je tiens à remercier Monsieur Seetulsingh et toute son équipe pour le bon travail qu'ils réalisent depuis le lancement de ce projet en 2017. 

Mesdames et Messieurs, Chers enfants

Conclusions: les perspectives et engagements futurs

Je suis ravi que nous commémorions aujourd'hui la journée internationale du refus de la misère, à travers un dialogue et des échanges avec les enfants.  C'est important de laisser la parole aux enfants.  Toutefois on ne doit pas s'arrêter là!  Il faut poursuivre cette action la formulation de propositions concrètes, qui devront être portées à l'attention de l'Etat.  J'espère que vos propositions pourront alimenter la réflexion et contribuer à développer des mesures concrètes par l'Etat et par l'ensemble des acteurs de la société pour veiller au bien-être des enfants et diminuer la pauvreté.

Je ne suis pas venu ici les mains vides.  Je vous ai apporté des ballons de football et des cahiers de coloriage pour les plus jeunes.  Je suis sûr que les garçons, et peut-être aussi les filles, seront ravis de recevoir ces ballons aux couleurs de l'Union européenne. Je pense que le sport est un des moyens formidables pour lutter contre l'exclusion et sortir de la pauvreté.  Je vous encourage donc à jouer du football et plus généralement à faire du sport.

Je vous souhaite un bon atelier.

Je vous remercie de votre attention.

Խմբագրական բաժիններ: