Délégation de l’Union européenne en Algérie

Rapport sur l'état des relations UE-Algérie 2018–2020: un partenariat privilégié dans un contexte difficile

Brussels, 08/12/2020 - 12:07, UNIQUE ID: 201208_7
Press releases

Entre avril 2018 et août 2020, l'UE et l'Algérie ont démontré leur attachement à leurs relations bilatérales et à leur coopération dans tous les domaines des Priorités de leur partenariat.

C’est ce que conclut le rapport sur l'état des relations Union européenne-Algérie publié aujourd’hui par la Commission européenne et le Service européen pour l'action extérieure.

Le Haut Représentant/Vice-Président Josep Borrell a exprimé « une forte volonté d’intensifier les relations et tirer plein profit de tout le potentiel du partenariat UE-Algérie. Nous faisons beaucoup ensemble mais nous pouvons faire encore plus, bilatéralement et pour la région. La prospérité et la stabilité de l’UE ne sont pas garanties si nos voisins ne sont pas stables et prospères. L’Algérie est particulièrement importante de par sa taille, son rôle dans la région et sur le continent africain, mais aussi par les liens qui nous unissent. L’objectif de l’UE est d’entretenir un partenariat mutuellement bénéfique. »

Le Commissaire chargé du voisinage et de l’élargissement Olivér Várhelyi a complété: « L’UE se tient aux côtés de l’Algérie en cette période difficile pour tous. Nous avons immédiatement répondu favorablement à la demande algérienne d’appuyer la lutte contre la pandémie du Covid-19 en adoptant un programme de fourniture d’équipement médical pour 43 millions d’euros et un autre ambitieux sur le volet socio-économique de 32 millions d’euros, dont 10 millions pour le tourisme et la jeunesse et 22 millions pour l’économie bleue. »

Le rapport conjoint évalue l’évolution des relations bilatérales UE-Algérie entre avril 2018 et août 2020, dans les domaines d’intérêt mutuel identifiés par les Priorités de partenariat : i) gouvernance et droits fondamentaux ; ii) développement socio-économique et commerce ; iii) énergie, environnement et développement durable ; iv) dialogue stratégique et sécuritaire ; v) dimension humaine, migration et mobilité ; et enfin la coopération financière. Il se concentre sur les principaux développements et les réformes entreprises par l’Algérie. Des progrès tangibles ont été réalisés dans de nombreux domaines, allant de la diversification de l'économie à l'agriculture et à la pêche, en passant par l’énergie, l'enseignement supérieur, la protection civile et la sécurité régionale et la lutte anti-terroriste, dans un cadre bilatéral ou régional.

Contexte 

En 2019, l'Algérie a connu d'importants développements politiques, en raison d'un mouvement populaire inédit de contestation pacifique ("Hirak") et du scrutin présidentiel du 12 décembre 2019, conduisant à l’élection du président Abdelmadjid Tebboune. Une révision constitutionnelle initiée par le président Tebboune a eu lieu en 2020. 

L’Algérie tout comme l’UE ont été fortement touchées par la pandémie du COVID-19 en 2020. Atténuer l’impact sanitaire, social et économique de la pandémie et renforcer la coopération pour œuvrer au redressement économique resteront l’une des priorités à l’avenir.

À travers ce rapport, l’UE confirme sa disponibilité à apporter son appui au processus de réformes politiques et économiques que les autorités algériennes voudront entreprendre pour répondre aux aspirations légitimes de leur peuple.

Le partenariat entre l’UE et l’Algérie repose sur un Accord d’Association, entré en vigueur en 2005. Adoptées en mars 2017 dans le cadre de la Politique Européenne de Voisinage renouvelée, les nouvelles priorités du partenariat identifient les domaines communs de coopération et guident le dialogue de l’UE avec ses États membres et l’Algérie jusqu’à fin 2020. Pour la période 2018-2020, l’assistance bilatérale de l’UE avec l’Algérie s’élève à 125 millions d’euros.

Pour plus d'informations

Rapport sur l'état des relations Union européenne-Algérie 2018-2020

Infographie Algérie

 

 

 

Languages: