Delegation of the European Union to Algeria

Troisième réunion de la Commission Mixte entre l'Union européenne et Maurice dans le cadre de leur Accord de Partenariat de Pêche durable

Mauritius , 30/10/2020 - 16:47, UNIQUE ID: 201103_4
Press releases

La troisième Commission Mixte dans le cadre de l'Accord de Pêche Durable entre l'Union européenne et la République de Maurice s'est tenue par vidéoconférence les 26 et 27 octobre 2020.

Les deux parties étaient dirigées respectivement par Mr. Emmanuel Berck, Chef-Adjoint de l'Unité Relations Commerciales et Accords de Partenariat pour une Pêche Durable de la Direction des Affaires Maritimes et de la Pêche de la Commission européenne et par M. Bojrazsingh Boyramboli, Senior Chief Executive du Ministère de l'Economie Bleue, des Ressources Marines, de la Pêche et des Affaires Maritimes de Maurice.

Pendant la cérémonie d’ouverture, S.E.M. Vincent Degert, Ambassadeur de l’Union européenne auprès de la République de Maurice, a déclaré :

- « L’Union européenne avait développé un outil gagnant-gagnant avec l’Accord de pêche et les Accords de Partenariat Economique (APE) qui ont permis à Maurice de développer sa filière de transformation du thon et de se positionner parmi dans les trois principaux pays exportateurs de thons transformés sur le marché européen. »

Le Senior Chief Executive du Ministère de l'Economie Bleue, des Ressources Marines, de la Pêche et des Affaires Maritime, M. Bojrazsingh Boyramboli a rappelé dans son message, que 30 ans se sont écoulés depuis le premier Accord de Partenariat de Pêche entre l’Union européenne et la République de Maurice.

Les deux parties ont passé en revue l'application du Protocole de pêche pour l'année 2019-2020 et ont constaté un bon niveau d’'utilisation des possibilités de pêche par les armateurs européens. Ils ont également passé en revue l’utilisation de la contribution financière spécifique à l'appui au secteur de la pêche et à l’économie bleue. A ce titre, le programme des observateurs embarqués a été développé, le système de transmission de suivi des mouvements des bateaux et des captures a été amélioré, une cinquantaine de pêcheurs artisanaux (programme canottes) et membres de 3 coopératives pour la gestion de bateaux semiindustriels ont obtenu, à travers l'appui sectoriel, des aides pour le financement de bateaux. Cette initiative est alignée avec la politique du Ministère afin de réduire la pression de la pêche dans les lagons. En ce qui concerne l'économie bleue, des technologies innovantes pour l'aquaculture ont été étudiées et développées notamment certains aspects de recherche-développement sur les espèces endémiques de Maurice et les capacités des acteurs de la filière.

La revue des parties techniques du Protocole de Pêche a permis de conclure sur la complémentarité des vues sur les principaux dossiers mais aussi sur la nécessité de coopérer davantage au sein des organisations régionales de pêche, en liaison étroite avec les autres états insulaires de l'Océan Indien.

La partie européenne a annoncé le lancement d’une évaluation de l'actuel protocole de pêche dans les prochaines semaines en vue de pouvoir négocier un nouveau protocole à partir de la fin du premier semestre 2021.

Contexte :
Le Protocole y compris les annexes techniques de l'Accord de Partenariat de Pêche Durable, est entré en vigueur en 2017 pour une durée de 4 années; un tonnage de référence ou la quantité estimée des captures de thons tropicaux a été établie à 4,000 tonnes chaque année. Le Protocole prévoit plusieurs types de contributions financières. La première est le versement annuel de droits d'accès pour un montant de 10,120,000 Rs en contrepartie de droits de pêche pour la flotte thonière européenne dans les eaux mauriciennes.

Une seconde contribution financière globale d'un montant de 16,450,000 Rs par an se compose d'une enveloppe relative à l'appui sectoriel au secteur de la pêche (10,120,000 Rs) et d'une enveloppe de 6,210,000 Rs dédiée au développement de l'économie bleue. A ces versements, s'ajoute le paiement des licences de pêche par les armateurs. Des paiements additionnels tels que la compensation pour des marins nationaux nonembarques ou les quantités additionnelles de captures de pêches sont aussi versées à l'état mauricien sur une base annuelle.

Redaksiya Bölmələri: