Delegation of the European Union to Algeria

L'UE et l'Algérie déterminés à affronter "ensemble" les défis sécuritaires régionaux

12/11/2018 - 19:22
News stories

Mme Mogherini a Renouvelé "la volonté de l'Union européenne de soutenir les efforts des autorités algériennes pour diversifier l'économie du pays".

 

L'Algérie et l'Union européenne (UE) ont tenu, lundi à Alger, la 2e session de leur dialogue de Haut Niveau sur la Sécurité Régionale et la Lutte Contre le Terrorisme, coprésidée par  la Haute Représentante de l'Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité, et Vice-présidente de la Commission européenne, Mme Federica Mogherini, et le ministre algérien des Affaires Etrangères, M. Abdelkader Messahel.

L'Union européenne et l'Algérie ont "les mêmes objectifs en termes de stabilité régionale et de sécurité, car les défis sécuritaires ne connaissent pas de frontière", a déclaré Mme Mogherini, dans un point de presse conjoint animé à l'issue de la réunion. "Nous sommes donc bien déterminés à les affronter ensemble dans un esprit de coopération, pour le bénéfice de tous les citoyens algériens et européens", a-t-elle ajouté.

Sur le chapitre des relations bilatérales, Mme Mogherini s'est félicitée de la progression de la coopération entre l'UE et l'Algérie dans le domaine de la sécurité, de l'énergie, de l'éducation ou de la diversification de l'économie. Elle a, dans ce cadre, renouvelé "la volonté de l'Union européenne de soutenir les efforts des autorités algériennes pour diversifier l'économie du pays, car une économie algérienne forte et diversifiée est aussi dans l'intérêt de l'Union européenne."

Sur la question commerciale, la Haute représentante a indiqué que les deux parties sont " d'accord pour que les mesures de régulation des échanges commerciaux soient prises dans le respect de l'Accord d'association" et que "les discussions sont en cours pour établir notre vision commune, comme convenu lors du Conseil d'association en mai dernier."

De son côté, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s'est également dit "satisfait "des résultats de la visite de Mme Mogherini, estimant que le lancement du dialogue stratégique sur le plan sécuritaire permettra de "renforcer la coopération déjà dense et diversifiée entre l'Algérie et l'UE."