Délégation de l’Union européenne en Algérie

Cadre unique d’appui UE- Algérie 2018-2020

20/05/2018 - 16:32
Publications

L’élaboration des Priorités a intégré les constats de l’Evaluation conjointe de la mise en oeuvre de l’Accord d’association (approuvée en décembre 2016), notamment son volet commercial, l'appui à la diversification de l'économie et la promotion des investissements hors hydrocarbures.

Introduction

Placée 83ème sur 188 pays dans l’indicateur de développement humain de Nations unies de 2016, l'Algérie est classée dans la catégorie « développement humain élevé ». Avec 4.270 USD/par habitant1, elle est considérée un pays à revenu intermédiaire. Pays avec la superficie la plus grande d'Afrique, sa population de 41 millions d’habitants est surtout concentrée à moins de 250 km du littoral méditerranéen, au sud la population se faisant rare hormis quelques villes.
A présent, la diversification de l'économie et la stabilité dans le contexte sécuritaire régional sont autant d'enjeux pour le pays.
L'économe algérienne est marquée par une dépendance du secteur des hydrocarbures (pétrole et gaz), représentant 98% des exportations et 60% des recettes de l'état. Globalement et tous biens confondus, l'Algérie importe plus de 70% de sa consommation interne. La chute du prix des hydrocarbures depuis 2014 a constitué un choc important pour l'économie et les finances publiques. La poursuite des réformes de l'environnement des affaires est nécessaire afin de mettre en valeur tout le potentiel économique du pays, l'Algérie figurant à la 166ème place sur 190 économies dans le rapport Doing Business de la Banque mondiale pour 2018.
Dans ce contexte, les autorités algériennes ont placé la diversification de l'économie et l'augmentation de la production nationale parmi leurs priorités afin de réduire la dépendance extérieure et créer des emplois, notamment pour la jeunesse. Ainsi, le Plan d’action du Gouvernement de septembre 2017 identifie dans ses priorités la consolidation de la gouvernance, la diversification économique, le développement de l’économie numérique et la mise en oeuvre du nouveau modèle économique de croissance. Cette vision implique également la promotion de la recherche et l'innovation pour améliorer la compétitivité des entreprises.
L'Algérie se trouve dans une région secouée par de facteurs d'instabilité: les crises en Libye et au Sahel, des mouvements terroristes, des trafics illicites (armes, stupéfiants, personnes) et la radicalisation. Sur ces fronts, l'Algérie joue un rôle salutaire pour renforcer la stabilité à la fois à travers des actions diplomatiques et de coopération et par la sécurisation de ses frontières. L'Algérie joue aussi un rôle important dans la protection civile pour l'appui aux capacités d'alerte précoce, de veille, de prévention, de préparation et de gestion des risques aussi au niveau transfrontalier. Dans ce contexte, le renforcement du développement socio-économique inclusif de l'Algérie contribuera précisément à améliorer sa capacité de résilience face aux facteurs d'instabilité régionaux.