Delegation of the European Union to Algeria

PAP-ENPARD: Coup de projecteur sur le Projet d'appui aux communautés paysannes des parcs nationaux

Alger, 20/02/2018 - 16:26, UNIQUE ID: 180305_16
Press releases

Le projet vise à renforcer la position des communautés paysannes dans la gouvernance des Parcs nationaux et à règlementer l’exercice des activités touristiques dans les Parcs nationaux.

PROJET D’APPUI AUX COMMUNAUTES PAYSANNES DES PARCS NATIONAUX

COMMUNIQUE DE PRESSE

Atelier de lancement du projet

Dans le cadre du programme d’actions pilotes pour le développement rural et l’agriculture PAP-ENPARD, un atelier de lancement du projet "Appui aux communautés paysannes des parcs nationaux", ACPP, s'est tenu le 5 février 2018 à l’Ecole nationale supérieure agronomique d'Alger (ENSA).

L'ACPP est un projet subventionné par l’Union européenne dans le cadre du PAP-ENPARD, et mis en œuvre par l’Association de Réflexion, d’Echanges et d’Actions pour l’Environnement et le Développement (AREA-ED) en partenariat avec les associations Biodiversité Echanges et Diffusion d’Expériences (BEDE) et TORBA. Il est réalisé en collaboration avec la Direction Générale des Forêts (DGF), l’Institut National de Recherche Agronomique d’Algérie (INRAA) et les Parcs nationaux (PN) de Tlemcen,  Djurdjura et Babor-Tababort dont les territoires seront touchés par le projet.

D’une durée de 24 mois, l'ACPP a démarré en décembre 2017 et sera clôturé à la fin de l’année 2019. Il vise à contribuer à:

  1. l’amélioration des conditions de vie et de revenus des communautés paysannes.
  2. la protection des ressources naturelles (y compris les sols) et la conservation et la valorisation de la biodiversité naturelle et cultivée (y compris le savoir-faire) dans les Parcs nationaux (PN).

Au total 1200 petits paysans des PN bénéficieront des activités du projet à travers des actions de sensibilisation et de formation à l’agroécologie et à la diversification des activités et des appuis financiers pour la mise en place de microprojets dans leur ferme.

D’autres activités permettront de renforcer les acteurs du territoire (PN, communes, associations locales) pour assurer un meilleur appui et accompagnement des communautés paysannes.

Le projet vise par ailleurs à renforcer la position des communautés paysannes dans la gouvernance des Parcs nationaux et à règlementer l’exercice des activités touristiques dans les Parcs nationaux.

L'atelier organisé au début du mois de février a permis aux participants (DGF, PN, communes et associations locales, Délégation de l’Union européenne) d’avoir une information détaillée sur les activités qui seront menées sur les territoires, les modalités de mise en œuvre et les moyens qui seront mobilisés à cet effet. 

Il a permis également de discuter de l’appropriation du projet par les acteurs locaux et des relations et collaborations qui devront nécessairement être mises en place entre les partenaires et les parties prenantes pour une meilleure implémentation du projet.

A l'issue de l'atelier, un Comité de pilotage du projet composé de 10 personnes représentants les partenaires (AREA-ED, BEDE et TORBA), la DGF, l’INRAA, les 3 PN et les communes et associations concernées. Le COPIL, ainsi constitué, s’est réuni le lendemain pour adopter son règlement intérieur et examiner les recommandations de l’atelier de lancement.

 

Pour plus d’information contacter le Coordinateur du projet ACPP : area-ed@hotmail.com

Bagian Editorial:

Pembuat