Delegation of the European Union to Algeria

L'Algérie se rallie à l'accord PRIMA sur la coopération scientifique en Méditerranée

12/07/2017 - 13:31
News stories

La participation algérienne à l'initiative Prima se montera à 20 millions, selon Tahar Hadjar, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

 

L'Algérie et l'Union européenne (UE) ont achevé hier les négociations pour la participation de l'Algérie au sein du Partenariat pour la recherche et l'innovation dans la région méditerranéenne, (PRIMA) visant les secteurs de l'eau et de la production alimentaire.  L'accord Prima a été paraphé à Alger par Mme Maria Christina Russo, Directrice de la Coopération Internationale à la Direction générale de la Recherche et Innovation de la Commission Européenne,  et par M. Arezki Saidani, directeur de la coopération au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS).

L'initiative Prima sera financée par une combinaison de financements de tous les pays participants (européens et méditerranéens) dont une contribution de 220 millions d'euros  de l'UE à travers Horizon 2020.  L'Algérie, quant à elle, participe au programme à hauteur de 20 millions, selon Tahar Hadjar, ministre  de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

À l'issue du paraphe, Mme Russo a estimé que l'accord  "est très important pour la recherche scientifique ainsi que pour les relations globales car c'est un signe concret que les relations avancent sur des bases solides". Son objectif, a-t-elle rappelé, est de développer des activités de recherche entre l'UE et les pays de la Méditerranée, dont l'Algérie, dans les secteurs spécifiques notamment ceux liés à la gestion l'eau et son utilisation dans l'agriculture.

De son côté, M. Hadjar a souligné que l'adhésion de l'Algérie à ce projet, s'inscrit dans le cadre du nouveau cap tracé par le gouvernement depuis plus d'un an, et visant l'application d'un nouveau modèle économique, s'articulant, entre autre, autour du développement de l'agriculture.

Le partenariat qui sera lancé en 2018 et s'étalera sur 10 ans, se compose actuellement de 19 participants dont plusieurs pays de la région sud-méditerranéenne dont l'Egypte, le Maroc et la Tunisie.

Editorial Sections: