Delegacioni i Bashkimit Evropian ne Shqiperi

Au Sénégal, un projet de l’UE apporte une protection déterminante aux enfants les plus vulnérables contre la Covid-19

24/06/2020 - 15:41
News stories

De la vibrante métropole de Dakar, à Vélingara au sud-est du Sénégal, en passant par Kaolack, au centre, et Tambacounda, à l’est du pays, le projet Amélioration de la protection des Enfants et Jeunes en mobilité sur les principales routes migratoires en Afrique de l’Ouest (PROTEJEM), financé par le Fonds Fiduciaire de l’Union européenne pour l’Afrique, part au chevet des enfants en mobilité. Dans ces différentes localités du Sénégal, plusieurs lots de matériel d’une valeur de 25,000 euros destinés à la protection des enfants en situation de rue y compris les enfants talibés dans un contexte de Covid-19, ont été remis aux autorités compétentes.

Les habitants de Vélingara, ville située à quelque 545 km de Dakar, ont connu la peur. Près de 70 personnes ont été mises en quarantaine, à la suite du premier cas testé positif à la Covid-19 en mai dernier. Un vent de panique, des questionnements, de la confusion s’en sont suivis. Au centre d’accueil, de transit et d’hébergement de Diaobé, le seul du département, les kits individuels d’hygiène, les masques, les gants, le savon liquide, les gels hydro-alcooliques et le dispositif de lavage des mains, offerts dans le cadre du projet, ont été reçus avec le plus grand enthousiasme. Un « geste qui vient à point nommé » et un « ouf de soulagement », d’après les médias locaux.

Ce centre, qui ne disposait d’aucun équipement de protection, reçoit 20 à 25 enfants par jour dont des enfants talibés retirés des rues. Avec la pandémie de Covid-19 qui a davantage augmenté les risques pour les enfants en mobilité et en situation de rue, un effort conjoint de tous les acteurs est plus que jamais nécessaire pour les retourner en famille, dans leurs communautés, dans des conditions assurant leur protection et leur réintégration.

Hormis Vélingara, le projet a procédé également à une remise de matériels de protection dans plusieurs départements du pays depuis l’apparition du coronavirus. Au total, 1 500 enfants répartis dans sept centres dont trois à Dakar, trois à Kolda et un à Kaolack, ont reçu divers équipements constitués de dispositifs de lavage des mains, de gels hydro-alcooliques, de gants, de savon liquide et de kits d’hygiènes. Le projet travaille aux côtés du Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, du Ministère de la Justice et des Comités Départementaux de Protection de l’Enfant pour appuyer le Plan « Zéro enfant dans la rue » initié par les autorités en mars 2020.

PROTEJEM est un projet régional, financé par l’Union européenne, à travers son Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique, à hauteur de 5 millions d’euros (plus de 3,2 milliards de F CFA). Il est mis en œuvre par Save the Children et Terre des Hommes et apportera une assistance à 29 700 enfants de moins de 18 ans et jeunes jusqu’à 25 ans en situation de mobilité en Côte d’Ivoire, en Gambie, en Guinée et au Sénégal.

 

 

Seksionet editoriale: